> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté, Développ. durable, Coopération, Philo., Interculturel, (...) > B* Fabriquer un jardin intérieur autonome grâce au numérique et au partenariat (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Fabriquer un jardin intérieur autonome grâce au numérique et au partenariat au collège REP+ La Marquisanne de Toulon

28 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Consulter la fiche OZP sur la suite de cette action : B* Erasmus+, Exposition Universelle des enfants 2021 au collège REP+ La Marquisanne de Toulon (Innovathèque)

SEVE Nature et Numérique

Quoi ?

A partir des problématiques « comment faire pousser une plante de manière autonome ? » et « comment mettre le numérique au service de la Nature ? », les élèves sont amenés à réfléchir sur la croissance des plantes et à fabriquer un « jardin intérieur autonome » grâce notamment aux nouvelles technologies.

Pendant ce travail, les élèves s’interrogent sur eux-mêmes en tant qu’êtres humains, citoyens du monde et apprennent à se projeter dans l’avenir.
25/11/2019

Qui ?
3 membre(s) dans l’équipe - 4 partenaire(s)

Les partenaires
Les petits débrouillards Animation
Du : 04/09/2017
La petite fabrique Conseils
Du : 04/09/2017
Eiffage Energie Méditerranée Partenariat, financement, conseils
Du : 04/09/2017
L’Institut Supérieure de l’Électronique et du Numérique de Toulon (ISEN) Conseils
Du : 04/09/2017

Les participants
90 élève(s)
3 enseignant(s)
4 autre(s) participant(s)

Où ?
LA MARQUISANNE, Nice (023)
Collège - 4ème

Le collège de la Marquisanne est en Réseau d’éducation prioritaire renforcé (REP+).

Pourquoi ?
Problème identifié

Une prise de conscience de la part de quelques enseignants de la nécessité d’éveiller les élèves au développement durable, environnemental, sociétal et économique dans un contexte de mondialisation et d’innovation. Nécessité aussi de développer le savoir être et le savoir vivre ensemble dans notre société, de développer l’autonomie et de préparer les élèves au monde de demain.

Indicateur(s) qualitatif(s)
Manque d’autonomie.
Peu de travail en équipe.
Difficultés à écouter les autres.
Difficultés à mener un projet jusqu’au bout.
Difficultés à l’oral.
Compétences scientifiques et technologiques insuffisantes.

Sources d’inspiration
Livre SEVE Fréderic Lenoir 0
Livre Réenchanter la science Sheldrake Rupert 0
Livre Cymatique Ernst Chladni 0
Livre Cristallographie de l’eau Masaru Emoto 0
Livre Champs morphogénétiques Sheldrake Rupert 0
Livre Moteur magnétique Moteur magnétique 0
Livre Holographie numérique et mémoire holographique J.W. Goodman et R.W. Laurence 0
Livre Protéodies Joël Sternheimer 0

Quand ?
Du 04/09/2017 Au 05/07/2019

Comment ?

En 2017-2018, le cours de technologie a été construit autour de la question « Comment faire pousser une plante de manière autonome ? ».

Les élèves ont été amenés à faire pousser une plante/des plantes dans divers lieux et à suivre leur croissance au moyen d’outils technologiques et numériques. Tout au long de ce processus, ils ont été amenés à réfléchir au développement durable, à l’impact de l’Homme sur la nature et donc à leur propre impact, à l’utilité et l’utilisation des outils numériques mais aussi à leurs dangers.

En 2018-2019, la question posée a été "Comment mettre le numérique au service de la Nature ?"

Modalités de mise en oeuvre

Tout d’abord, il faut comprendre « Comment pousse une plante ? ». Pour cela, les élèves explorent les jardins du collège. L’intérêt de l’utilisation d’une serre est abordé.

Les élèves apprennent également le fonctionnement d’un jardin hydroponique.

Des notions d’automatisme sont abordées. Pour modéliser sur ordinateur le fonctionnement de l’appareil qui va permettre à la plante de pousser de façon autonome, les élèves apprennent à utiliser le logiciel SCRATCH. Ils ont pour objectifs d’utiliser des capteurs qui vont aider la plante dans sa croissance, en détectant ses besoins en eau afin d’activer la pompe d’arrosage si nécessaire et de gérer l’allumage d’une lampe.

Les élèves apprennent à utiliser du matériel ARDUINO et GROVE, qui sert à câbler et programmer, et à créer un organigramme puis à le convertir en langage de programmation avec le logiciel Mblock.

Tous ces travaux aboutissent alors à la réalisation d’une maquette comportant un cadre amovible, des roulettes et un système d’étiquettes détachables qui expliquent le rôle des différentes parties de la maquette.

Les énergies électriques sont étudiées ainsi que les lampes de culture et leur rôle dans l’agriculture. Le calcul de consommation électrique est aussi abordé dans le but d’utiliser un panneau solaire pour recharger une batterie et atteindre l’autonomie énergétique.

Un travail sur la gestion de l’eau est effectué.

Les élèves travaillent le plus souvent en binôme.

En 2017-2018, l’association « Les petits débrouillards » est venue animer des séances de 2h sur le thème du « Savoir Etre et Vivre Ensemble ».

Quelques élèves ont participé à la fête de la science de la Seyne et d’autres au concours Cgénial où le projet a reçu le prix « coordination académique ».

Un ingénieur de l’Effage est venu pour les aider à avancer dans leur projet.

En 2018-2019, tout le travail a été fait uniquement en classe. Aucune participation à des concours et aucune intervention extérieure.
Quel bilan ?
Modalités d’évaluation
Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique

Sur l’ensemble des indicateurs de départ, on enregistre une nette progression de la réussite.
Indicateur(s) qualitatif(s)

La plupart des élèves ont gagné en confiance, ils sont devenus très autonomes, ils ont réussi à bien travailler en équipe, ils ont acquis de nouvelles connaissances en sciences et en technologies, ils ont progressé dans l’écoute des autres et ils sont tous allés jusqu’au bout du projet.

Les productions des élèves sont de très bonne qualité.

Certains ont notablement amélioré leurs résultats scolaires.

Et après ?

Décloisonnement des matières.

Ouverture du collège sur l’extérieur.

Plus grande autonomie dans le travail, plus grande aisance à l’oral pour certains et meilleur esprit d’équipe

Cette action sera intégrée dans un nouveau projet appelé « Erasmus et "Exposition Universelle Des Enfants 2021" » sur le thème "Nature et Numérique"..
Développement et suite de l’action

Cette action sera intégrée dans un nouveau projet appelé « Erasmus et "Exposition Universelle Des Enfants 2021" » sur le thème "Nature et Numérique".

Extrait de innovatheque

Répondre à cet article