> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou pluridisciplinaires) > B* Réunir les équipes multi-catégorielles et interdegrés de 4 réseaux sous le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Réunir les équipes multi-catégorielles et interdegrés de 4 réseaux sous le pilotage de la Dgesco, de Canopé et du Carep dans l’académie de Reims

12 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

« Faire vivre un réseau apprenant pour la réussite de tous » en Éducation prioritaire

Quoi
Le projet co piloté par la Dgesco, Canopé et le CAREP de Reims vise à développer un travail collaboratif réflexif entre équipes multi catégorielles de réseaux d’éducation prioritaire afin de mutualiser les pratiques de terrain les plus favorables à la réussite des élèves. Il se déroule sur 2 années scolaires.

Objectifs : constituer des équipes d’organisations apprenantes pour enrichir les pratiques professionnelles de chacun en se centrant sur les échanges réciproques de savoirs et de compétences à partir d’un objet pédagogique issu de la classe, choisi par chaque équipe projet.

Les différentes actions donneront lieu à la production de ressources qui seront déposées sur le site national de l’éducation prioritaire produit par Canopé.

27/04/2020 Recherche
Une chercheuse, docteure en sociologie des groupes en éducation, Claire Héber Suffrin accompagne le projet. Ses publications et recherches sur les échanges réciproques de savoirs permettent à chaque équipe de bénéficier d’apports théoriques et de conseils concrets sur la mise en situation d’organisations apprenantes au service de tous les acteurs engagés dans le projet, tant les professionnels que les élèves.

Alliances éducativesMédias et esprit critiqueFormation des enseignantsÉducation prioritaire
EMC
Langages arts et corpsPersonne et citoyen
Act educAll educCESC

53 vues

Qui ?
1 membre(s) dans l’équipe - 8 partenaire(s)
Les 4 équipes projets de réseaux différents, composées de personnels aux missions variées auprès des élèves permettent d’appréhender leurs besoins de différents points de vue.

En lien avec chefs d’établissement et inspecteurs territoriaux, les équipes pédagogiques de la maternelle au collège, conseillers pédagogiques, coordonnateurs de réseau, CPE, documentaliste offrent une diversité de compétences bénéfique.

La constitution de ces groupes multi catégoriels a permis curiosité de l’autre et de ses pratiques professionnelles, des échanges riches, sans le jugement dû à des représentations parfois infondées.

Après un temps de déstabilisation, la réunion régulière de personnels d’établissements différents a permis de créer une complicité qui facilite le développement de l’action. L’unité de l’équipe s’organise au sein d’un même territoire d’éducation prioritaire, autour d’un projet défini collectivement. Inscrite dans la durée, l’action permet d’avancer ensemble dans la même direction.

Où ?
Interétablissements Reims
Ecole maternelleEcole élémentaireCollège-Scolarisation à 2 ans3ème

- Projet déployé sur toute l’académie uniquement dans les réseaux d’éducation prioritaire.

- 4 équipes de 2 départements différents dont une en éducation prioritaire rurale.

L’action permet de regrouper les personnels issus d’un même réseau, qui accueille un public fragile mais avec des spécificités propres à chaque territoire (gens du voyage sédentarisés, public éloigné géographiquement et psychologiquement des structures culturelles et associatives, fort taux de population de migrants, familles en difficultés sociales diverses…).

L’innovation réside dans les échanges et actions au sein d’un même réseau en inter catégoriel et en inter établissements mais aussi en inter réseau (lors des regroupements académiques).

La réflexion chemine de la classe aux enseignants et partenaires pour revenir à la classe sous forme d’actions auprès des élèves.

La mutualisation dans l’ensemble des réseaux (inclus ou non dans le projet) de l’académie est aussi une priorité du projet global.

Pourquoi ?
Problème identifié
éducation prioritaire, des personnels dont les missions sont très diverses se côtoient en équipes pédagogiques et éducatives complémentaires. Les collaborations entre professionnels d’un même réseau sont parfois aléatoires.

Le manque de connaissance des missions de l’autre est un frein dans la continuité du parcours des élèves.

Les interactions et la complémentarité des compétences de tous les acteurs de terrain renforcent l’efficacité des actions et dispositifs à destination des élèves.

Cette recherche-action met les équipes volontaires en situation collaborative à partir d’un objet commun de réflexion pédagogique, lien entre tous, quel que soit leur niveau d’enseignement, fonction, positionnement hiérarchique dans la structure d’exercice. La réflexion peut ainsi être conduite de la maternelle à la 3e, des enseignants aux cadres, des familles aux élèves, des partenaires aux réseaux.

L’expérience est mutualisée par publications co-écrites, aux niveaux académique et national.

Quand ?
Du 01/09/2017 Au 31/12/2019

Comment ?
L’innovation réside dans le fait qu’il n’est pas recherché de produit fini. L’action s’inscrit dans une démarche d’essais – erreurs avec une explicitation des pratiques professionnelles par vidéo, restitutions en présentiel ou autres publications.

Le projet a été déposé dans le cadre du plan académique de formation afin de faciliter les temps de réunions et de regroupements académiques des équipes inter catégorielles et inter degré. Les équipes sont composées d’une dizaine de personnes : enseignants de la maternelle au collège, formateurs académiques, coordonnateurs de réseaux et médiateurs des ateliers Canopé.

Quel bilan ?
Modalités d’évaluation
Et après ?
La production d’outils et documents à la fin du projet sont un objectif du projet.

Ils seront publiés sur le site national de l’Éducation prioritaire produit par les ateliers Canopé.

Ils permettront d’évaluer les actions autour du projet et d’essaimer des pratiques efficaces recensées lors de la mise en œuvre du projet.

Extrait de innovatheque du 024.07.20

Répondre à cet article