> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales AU COLLEGE > Collège (EAC) > B* Avec l’aide d’un ancien élève en master, faire découvrir la "vidéo d’art" (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Avec l’aide d’un ancien élève en master, faire découvrir la "vidéo d’art" dans 2 collèges de Guadeloupe, dont le collège REP Aurélie Lambourde

8 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Trop classe la masterclasse !

Quoi ?
Image de l’action Trop classe la masterclasse !
Dans le cadre de la liaison collège/lycée, des masterclasses audiovisuelles sont proposées aux élèves. Il s’agit de leurs transmettre des savoirs faire spécifiques, qu’ils pourront réinvestir au travers d’un support concret, à faire valoir lors de sélections d’entrées des écoles post-bac. Et, ainsi d’appréhender le "métier" du côté professionnel.

De favoriser la transmission de compétences en audiovisuel et de valeurs entre un « grand frère » (un de nos anciens élèves de l’option cinéma qui poursuit ses études et s’est professionnalisé dans ce domaine) et d’actuels lycéens et collégiens des Abymes.

D’apprendre à capter et à valoriser une performance artistique dans sa singularité et son instantanéité et développer leur book en entrant en contact avec des artistes et de découvrir ce qu’on appelle la « vidéo d’art ».

Pour les encadrants, il s’agit d’opérer un changement de pratique en tenant autant compte des programmes que des mutations prévisibles du secteur.

30/11/2019
Médias et esprit critiqueÉducation prioritaireNumérique Orientation
Métiers d’art et de l’artisanat
Langages arts et corpsMéthodes pour apprendre
P AvenirP CitoyenPEAC

37 vues

Qui ?
8 membre(s) dans l’équipe - 2 partenaire(s)
Le projet a pris forme autour de Lucas, un de nos anciens élèves qui poursuit ses études et qui est aujourd’hui, le plus jeune cadreur de Roland Garros. Il s’est ainsi spécialisé dans le cadrage de performances artistiques et sportives. Il est actuellement en Master à SATIS, à l’université d’Aix Marseille (Département aux métiers des sons et de l’image, deuxième meilleure école de France).

En effet, lors de l’évaluation du projet "Grands frères" (JAI 2017 Guadeloupe ; accompagnement de « petit » de la maternelle au collège par des lycéens), nous avons constaté que la relation lycéens/ collégiens était moins porteuse que les autres.

En sollicitant un étudiant, ancien élève pour qu’il leurs transmette ses compétences. Lucas devient non seulement ce maillon manquant et surtout, il offre cette ouverture sur le monde professionnel. Dans le cadre du Parcours Avenir, lycéens et collégiens se retrouvent sur "un pied d’égalité" face aux compétences à maîtriser.

Où ?
Interétablissements Guadeloupe
CollègeLycée-4ème3èmeTerminale générale1ère générale

Les masterclasses se déroulent hors des murs des deux établissements scolaires concernés, c’est-à-dire en extérieur ou dans des lieux de tournages spécifiques. Ils sont donc amenés à s’adapter, comme de "vrais professionnels", aux artistes dont ils doivent capter la performance, à la configuration des différents espaces et aux conditions climatiques.

Pourquoi ?
Problème identifié
La liaison collège/ lycée nous semble essentielle et pourtant difficile à mettre en oeuvre. Le projet "Grand frère", n’a pas permis aux lycéens et collégiens d’échanger suffisamment et la dynamique inter-degrés a encore du mal à prendre... Il était donc nécessaire de trouver une action conjointe pour créer du lien, y compris entre les enseignants d’un même bassin.

L’option audiovisuelle existant au sein des deux établissements, il a paru intéressant aux enseignants d’associer certains enseignements pour permettre aux élèves d’être plus performants et de se reconnaître comme élève du même bassin.

D’autre part, nos élèves sont souvent peu informés des différents débouchés qui existent dans la filière audiovisuelle. Leur faire rencontrer un ancien élève ayant poursuivi dans cette voie ainsi que des professionnels nous est apparu comme un bon moyen pour mieux les informer et susciter des vocations.

Quand ?
Du 30/09/2019 Au 23/07/2021

Comment ?
Des masterclasses animées par un ancien élève ayant suivi l’option cinéma au lycée permettent une transmission de connaissances et de compétences en audiovisuel aux actuels lycéens et collégiens des Abymes.
Ces derniers apprennent à capter et à valoriser une performance artistique dans sa singularité et son instantanéité (ce qui permet de travailler une compétence du socle commun peu exploitée : "s’approprier de façon directe ou indirecte, notamment dans le cadre de sorties scolaires culturelles, des œuvres littéraires et artistiques appartenant au patrimoine national et mondial comme à la création contemporaine".)
Les élèves réinvestissent ainsi les compétences déjà acquises dans le cadre de plusieurs projets concrets avec de "vrais" artistes, qui doivent aboutir à des productions de qualité.
Organisation des apprentissages sous forme de 6 modules au collège ( M1/Culture, Droit, EMI/ M2 :Son /M3 : Parcours avenir M4/Images animées M5 : Post Production ; M6 : Technique) .

Quel bilan ?
Modalités d’évaluation
Auto-évaluation de l’action par l’équipe pédagogique
Depuis la mise en place de l’action, il y a une redynamisation de la filière audiovisuelle du lycée (par l’augmentation du nombre de demande pour suivre une masterclasse). Et, les enseignants ont observé que les élèves arrivaient en avance à leur cours, que les absences étaient exceptionnelles.

Les élèves travaillent autrement et on voit une amélioration des résultats scolaires, de l’investissement et du comportement des élèves,(notamment au collège, une réelle prise de conscience de leur chance), enquête d’opinion

Meilleure connaissance des débouchés de la filière audiovisuelle (notamment chez les élèves de Terminale). Les projets professionnels sont plus précis.

Meilleure connaissance du numérique, de la culture de l’audiovisuel et des métiers qui y sont liés

Meilleure communication entre les établissements et entre les enseignants du collège et du lycée.

Et après ?
Création d’une liaison dynamique entre collège et lycée ; élargissement du projet

à d’autres collèges du secteur ;

Mise en place d’autres projets impliquant conjointement les deux établissements ;

Construction d’un réseau impliquant les anciens élèves comme potentiels futurs formateurs ;

Naissance de vocations pour devenir de futurs professionnels.
à d’autres collèges du secteur ;

Mise en place d’autres projets impliquant conjointement les deux établissements ;

Construction d’un réseau impliquant les anciens élèves comme potentiels futurs formateurs ;

Naissance de vocations pour devenir de futurs professionnels.
à d’autres collèges du secteur ;

Mise en place d’autres projets impliquant conjointement les deux établissements ;

Construction d’un réseau impliquant les anciens élèves comme potentiels futurs formateurs ;

Naissance de vocations pour devenir de futurs professionnels.

Extrait de innovatheque du 30.11.19

Répondre à cet article