> INEGALITES SCOL., MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > Ethnicité, Laïcité, Racisme, Immigration > Obligation de l’instruction à l’école : deux analyses de Claude Lelièvre et (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Obligation de l’instruction à l’école : deux analyses de Claude Lelièvre et Paul Devin

13 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Ecole : « La “décision” d’Emmanuel Macron de rendre l’instruction à l’école obligatoire semble bien se situer dans une filiation jacobine »
TRIBUNE
Claude Lelièvre
Historien, spécialiste de l’éducation.

[...] Tribune. Annonçant, le 2 octobre, son intention de rendre obligatoire l’instruction à l’école, donc d’interdire l’école à la maison sauf impératifs de santé, le président de la République a affirmé en préambule que cette « décision est sans doute l’une des plus radicales depuis les lois de 1882 [les lois de Jules Ferry de 1881 et 1882 sur l’instruction primaire obligatoire, gratuite et laïque] et celle assurant la mixité scolaire entre garçons et filles en 1969 ».

La référence à la « décision » ou à la « loi » « assurant la mixité scolaire en 1969 » laisse perplexe comme précédent historique « radical », car il n’y a eu ni loi ni décision majeure en 1969. Certes, l’historien Antoine Prost a déjà souligné que « l’école primaire actuelle se structure de façon très différente de celle de Jules Ferry : il y a un siècle, on mélangeait les âges mais on séparait les sexes ; aujourd’hui, on mélange les sexes, mais on distingue soigneusement les âges » (dans la revue Histoire de l’éducation, avril 1982, n°4).

Mais la « mise en mixité » s’est essentiellement effectuée durant la décennie des années 1960 pour l’école primaire et le collège [...]

Extrait de lemonde.fr du 11.10.20

 

La fin de l’instruction à domicile : quelles motivations réelles ?

Pour que la limitation de la scolarisation à domicile annoncée par Emmanuel Macron soit acceptable, il faudrait qu’elle offre toutes les garanties de ne pas cibler une population spécifique mais de lutter contre tous les formes d’endoctrinements des enfants... c’est loin d’être le ton du propos présidentiel lors du discours des Mureaux.

Extrait de mediapart.fr/paul-devin du 11.10.20

 

 

Voir en bas à gauche les mots-clés de l’article
et ci-dessous les 10 derniers articles de la sous-rubrique Ethnicité, Laïcité, Racisme, Immigration

Répondre à cet article