> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Les 8 types de documents > Educ. prior. (Déclarations officielles) > Education prioritaire. Le Café relève les imprécisions de la déclaration de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Education prioritaire. Le Café relève les imprécisions de la déclaration de Nathalie Elimas sur le financement des CLA

10 février Version imprimable de cet article Version imprimable

Education prioritaire : Faibles lueurs sur les contrats locaux d’accompagnement
Les contrats locaux d’accompagnement (CLA) sont la pièce maitresse de la réforme de l’éducation prioritaire protée par N Elimas. Ils seront expérimentés à la rentrée dans 3 académies. Jusque là , N Elimas a été très évasive, voire contradictoire, sur le financement ce ces CLA et sur les critères d’attribution. La question, portée à l’ordre du jour du comité technique ministériel du 9 février, n’a pas vraiment clarifié les choses.

Sur les moyens attribués à l’expérimentation, dans le premier degré, le ministère annonce 85 000€ en crédits pédagogiques et 75 IMP pour le premier degré. 35 emplois, pris dans les postes déjà attribués par la carte scolaire, seront aussi utilisés.

Dans le second degré ce sont surtout des HSE (heures supplémentaires effectives) qui seront attribuées à hauteur de 14000 HSE, représentant une vingtaine d’emplois. 450 IMP seront aussi réservés à l’expérimentation. 360 000€ seront répartis pour financer devoirs faits, les fonds sociaux et le dispositif école ouverte sur le programme vie de l’élève. S’y ajouteront 221 341€ de crédits pédagogiques.

Dans les deux cas on note la modestie des moyens mis dans cette expérimentation qui préfigure la nouvelle éducation prioritaire devant remplacer les Rep. Si le budget de la nouvelle éducation prioritaire doit suivre celui de cette expérimentation, l’Etat réalisera une grosse économie d’au moins un milliard sur les élèves les plus défavorisés.

Sur les critères de sélection des établissements devant participer à l’expérimentation, l’administration salue la diversité. C’est tout dire...

Extrait de cafepedagogique.net du 10.02.21

Répondre à cet article