> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Orientation scolaire et Découverte professionnelle, Stages 3e > Orientation scolaire > « Du rêve individuel au projet de société, l’accompagnement à l’orientation doit (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

« Du rêve individuel au projet de société, l’accompagnement à l’orientation doit évoluer » (tribune dans Le Monde)

15 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

« Du rêve individuel au projet de société, l’accompagnement à l’orientation doit évoluer »
TRIBUNE
Delphine Riccio
psychologue de l’éducation nationale et vice-présidente de l’association des PSyEN

Pour la psychologue de l’éducation nationale Delphine Riccio, l’éducation à l’orientation ne peut plus se centrer uniquement sur les aspirations individuelles des élèves mais doit permettre aussi de réfléchir collectivement au monde de demain.

Tribune. Plus d’un mois après la rentrée scolaire, les personnels chargés de l’orientation s’occupent déjà des élèves insatisfaits de leur orientation. Faute de résultats suffisants, de places dans les filières de formation, ou en raison de représentations stéréotypées et hiérarchisées des métiers, des jeunes sortis des classes de 3e, 2de, terminale ou d’une année de licence se rendent compte que le cursus qu’ils ont intégré n’est pas celui qui leur correspond.

Entre les désirs des individus et les places en formation, il existe un premier hiatus. Certaines formations sont sursollicitées quand d’autres sont délaissées. Ainsi sur Parcoursup en 2021, on observe par exemple que 19 % des candidats ont fait au moins un vœu en licence accès santé (L.AS) et 11 % en parcours d’accès spécifique santé (PASS). Or, 90 % des demandeurs ne pourront accéder à ces filières qui conduisent à médecine, dentiste, pharmacie ou maïeutique, si l’on comptabilise ceux qui ne peuvent accéder à la formation faute de place post-bac et ceux qui échouent à l’entrée sélective après un an d’études. Au fond, c’est la relation formation-diplôme-emploi qui est largement distendue. Dans une tribune publiée en juin par Le Monde, Vincent Troger [Maître de conférence honoraire en sciences de l’éducation] dénonçait le décalage entre le système d’orientation et la réalité économique et sociale. « Il ne correspond ni à la réalité des conditions actuelles d’accès à l’emploi ni aux attentes de la majorité des jeunes », soulignait-il.

Amers et désabusés
Plus globalement, l’adolescence est une période de construction identitaire où le jeune s’interroge sur son rapport au monde, sur qui il est et ce qu’il souhaite devenir. Dans ce questionnement, l’idéal occupe une place prépondérante. L’impossibilité d’accéder à la formation ou au métier rêvé est source d’une souffrance psychique pouvant conduire à de graves dépressions.

Extrait de lemonde.fr du 12.10.21

 

Voir la sous-rubrique Orientation scolaire et Découverte professionnelle, Stages 3e

Voir le mot-clé Orientation scolaire (gr 5)/

Répondre à cet article