> 5 - Education prioritaire > MIXITE SOCIALE ET "CARTE SCOLAIRE" > Académies de Créteil et Versailles (Carte scolaire et mixité sociale) > 03.07.07 - Carte scolaire et dérogations : on fait les comptes dans les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

03.07.07 - Carte scolaire et dérogations : on fait les comptes dans les départements

3 juillet 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable
  Sommaire  

Extrait de « L’Expresso » du 02.07.07 : Carte scolaire : Explosion des dérogations dans certains départements

Le Figaro donne des chiffres sur les demandes de dérogations à la carte scolaire. C’est en Val d’Oise que l’explosion est la plus sensible avec 1 400 demandes soit quatre fois le nombre habituel. Du coup de nombreux dossiers vont rester insatisfaits.

 ---------------

Extrait du « Figaro » du 02.07.07 : Carte scolaire : premier bilan de demandes de dérogations

Après l’expiration du délai fixé aux parents pour la demande dérogations à la carte scolaire, les académies d’Ile-de-France viennent de dresser un premier bilan contrasté.

Le délai fixé aux parents pour la demande de dérogations à la carte scolaire a expiré samedi et les académies d’Ile-de-France viennent de dresser un premier bilan contrasté.

La Seine-Saint-Denis, département souvent montré du doigt pour ses établissements ghettos, n’enregistre paradoxalement que 300 demandes supplémentaires de parents par rapport à l’an passé.

Seul le Val-d’Oise a été submergé. Plus de 1 400 demandes ont été déposées par les parents contre 400 en 2006. Si les demandes pour les collèges devraient recevoir satisfaction dans 80 % des cas, ce n’est pas le cas des dossiers de lycéens de ce département.

Les Hauts-de-Seine et l’Essonne ont constaté une augmentation mais pas d’explosion. Paris ne recense que 200 demandes supplémentaires (au total 2 600, contre 2 400 l’an dernier). En Seine-et-Marne, quelque 800 demandes ont été enregistrées contre 600 l’an passé.

 ---------------

Extrait de « Libération » du 30.06.07 : Darcos veut doubler les dérogations

Dans le cadre de l’assouplissement de la carte scolaire, l’objectif annoncé par le ministre de l’Education nationale, Xavier Darcos, est de parvenir à un doublement, c’est-à-dire de passer de 10 % à 20 % d’élèves inscrits dans des établissements qui ne sont pas dans leurs « secteurs » scolaires, et d’en faire profiter des élèves défavorisés. Selon les nouveaux critères de dérogation, la priorité est donnée aux handicapés, aux boursiers au mérite et aux boursiers sociaux, aux malades, etc.

Les inspections académiques annonçaient des estimations vendredi, promettant des chiffres précis la semaine prochaine. A Paris le rectorat annonçait 10 % environ de demandes supplémentaires - entre 200 et 230 - par rapport à l’an dernier pour le collège - on atteindrait ainsi 2 700 pour 13 100 élèves entrant en sixième -, le lycée étant désectorisé dans la capitale. La date butoir du 20 juillet a été fixée pour répondre aux familles. Mais un peu partout on prévoyait de le faire d’ici au 15 juillet.

Véronique Soulé

Répondre à cet article