> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE > Pauvreté, Aide sociale > Dans un rapport du Sénat, l’éducation figure parmi les indicateurs de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Dans un rapport du Sénat, l’éducation figure parmi les indicateurs de la mesure de la pauvreté mais reste théorique

23 juin 2008 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site du Sénat, le 23.06.08 : Étude économique n° 1 - 16 juin 2008 - La mesure de la pauvreté et de l’exclusion sociale : quels indicateurs ?

Le gouvernement a pris l’engagement de réduire d’un tiers la pauvreté au cours des cinq prochaines années, en se fondant sur un indicateur central dit de « pauvreté ancrée dans le temps ». Cet indicateur sera complété par un tableau de bord, actuellement en cours de constitution, auquel seront associés des objectifs chiffrés.

Cette démarche, qui s’inscrit dans un cadre déjà existant de statistiques, coordonné au plan européen, appelle une analyse technique des enjeux et des outils de la mesure de la pauvreté et de l’exclusion sociale.

Réalisé par le service des études économiques du Sénat, à la demande de la Mission commune d’information sur les politiques de lutte contre la pauvreté et l’exclusion, le présent document de travail éclaire les choix qui sous-tendent la méthode française de mesure de la pauvreté. Il évoque quelques pistes de réflexion allant dans le sens d’une meilleure prise en compte des dimensions non monétaires de la pauvreté et d’une plus grande lisibilité des disparités existant au plan local.

Lire le rapport

Note de l’OZP : le critère « éducation » est bien présent, à plusieurs reprises, dans ce rapport mais reste une idée à mettre en œuvre. La France est un pays où l’on ne parvient pas à intégrer cette notion, préférant une approche monétaire. Voir à ce sujet l’article

Sur toutes les questions concernant la pauvreté et, notamment, ses aspects éducatifs, voir le site de L’Observatoire des inégalités

Lire aussi : Emmaüs France : la situation des exclus "s’aggrave"

Répondre à cet article