> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. (Déclarations gouvernementales) > Alain Savary. Le refus en politique. Tournai, La Renaissance du Livre, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Alain Savary. Le refus en politique. Tournai, La Renaissance du Livre, 2003, 331p., (collection Carrefour de l’histoire)

2003 Version imprimable de cet article Version imprimable

Alain Savary. Le refus en politique. Tournai, Éditions La Renaissance du Livre, septembre 2003 (collection Carrefour de l’Histoire), 331p., 24,5 €.

Présentation de l’éditeur :

Qui est Alain Savary ? Qui se rappelle qu’il fut le fondateur du nouveau parti socialiste en 1969, deux ans avant que François Mitterrand ne s’empare du pouvoir à Epinay ? Auparavant, Alain Savary fut Compagnon de la Libération, député de Saint-Pierre et Miquelon, ministre de l’Éducation (1981-1984), créateur des ZEP, et celui qui provoqua la manifestation de plus d’un million de personnes en 1984, pour les uns au nom de la défense de l’école libre, pour les autres au nom de la laïcité. Bien avant Jean-Pierre Chevènement, Savary usa de la démission comme un signe fort de désaccord politique. Il fut aussi, dans les années "Giscard" ; le premier Président de la Région Midi-Pyrénées où son action éclairée au plan économique fut reconnue. A travers la biographie d’Alain Savary, c’est l’histoire de la Vème République qui se dessine, et surtout l’histoire de la gauche et du PS, de ses mutations et de ses évolutions. C’est aussi le combat, dans les années cinquante, pour une décolonisation concertée, en Indochine et en Afrique du Nord. Alain Savary illustre le combat politique avant tout par les idées et par une "certaine idée" de la politique au sein d’une gauche modernisée. L’importance de son rôle est injustement méconnu ; c’est ce à quoi cette étude biographique veut rendre justice avec objectivité.

Répondre à cet article