> PILOTAGE, MIXITE SOCIALE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION... > Socle et Compétences > Socle et compétences (Etudes) > Pédagogie différenciée, un ouvrage de Sabine Kahn aux éditions De Boeck, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Pédagogie différenciée, un ouvrage de Sabine Kahn aux éditions De Boeck, septembre 2010 : présentation et interview de l’auteur

10 mars 2011 Version imprimable de cet article Version imprimable

Présentation et interview de Jean-Michel Zakhartchouk.

Pédagogie différenciée
Sabine Kahn
Editeur : De Boeck (1 septembre 2010)
Collection : Le point sur...
ISBN-10 : 2804160386

Sabine Kahn a été institutrice à l’école maternelle et primaire en France où elle intervient actuellement dans la formation initiale des enseignants. Elle est, par ailleurs, assistante chargée d’exercices et chercheuse en sciences de l’Education à l’Université Libre de Bruxelles.

Sabine Kahn essaie ici de nous mettre au clair avec ce concept toujours aussi fourre-tout de « pédagogie différenciée ». Si l’institution multiplie les injonctions à la pratiquer, sur le terrain, les vraies pratiques de différenciation restent rares. Peut-être, selon l’auteure, parce qu’on suit de fausses pistes, ingérables, celles qui tendent à une sorte de pédagogie à la carte. Il s’agirait alors plutôt d’avoir recours à une « pédagogie différenciée a priori », notion qu’elle explicite en fin d’ouvrage. [...]

Le dernier chapitre du livre est sans doute le plus riche et le plus novateur. L’auteure oppose trois grandes conceptions de la différenciation  : une conception naturalisante, l’école devant prendre en compte les différences existantes au risque d’enfermer les individus dans ce qu’ils sont ou censés être et sans doute de renoncer à l’ambition pour un certain nombre  ; une conception quantitative, qui a donné finalement l’idée de « donner plus à ceux qui ont moins » et qu’on retrouve dans la multiplication des soutiens et aides divers et dans la politique d’éducation prioritaire  ; la troisième débouche donc sur cette fameuse pédagogie différenciée « a priori ». Il s’agirait de concevoir son enseignement en sachant qu’un gros effort d’explicitation est à faire, en adaptant consignes, tâches à un public qui, d’emblée, n’a pas saisi les codes de l’école, une vraie pédagogie explicite qui repose par exemple sur des activités réflexives, comme demander systématiquement aux élèves sur quoi on a travaillé, ce qu’ils ont appris, ce qu’ils pensent pouvoir utiliser ailleurs. Dans cette perspective s’inscrit une approche par compétences bien comprise, très éloignée d’une pédagogie par objectifs qui reste prédominante dans nombre de pratiques actuelles. [...]

Un livre en tout cas stimulant, qui invite au débat et nous éloigne des consensus faciles sur une école idéale de la réussite de tous comme des oppositions durcies caricaturant la mise en activité de l’élève et le travail par compétences, qui reste bien une des voies d’avenir pour l’école du XXIe siècle.

Extrait du site des Cahiers pédagogiques le 09.03.2011 : Pédagogie différenciée

Répondre à cet article