> 6 - Pédagogie / Formation > Actions A L’ECOLE ELEMENTAIRE > Français et langues (Ecole) > B* Apprendre à parler par les jeux et apprendre à communiquer par un journal (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Apprendre à parler par les jeux et apprendre à communiquer par un journal de quartier en dispositif ECLAIR à l’école La Fontaine à Alençon

11 janvier 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Apprendre à parler par les jeux
Action proposée aux Journées de l’innovation de mars 2013

Ecole La Fontaine à Alençon.
Site des IEN Alençon 1 et 2
Auteur : Deslandres Isabelle
Mél : isabelle.deslandres@ac-caen.fr

Fiche Expérithèque

Comment faire progresser les élèves « petits parleurs » en dispositif ECLAIR ? Comment favoriser un retour réflexif sur leur production orale ? Cette action vise à mettre les élèves en situation de jeux où le langage leur sera indispensable pour gagner. Les lotos à la commande, conçus à partir d’albums lus en classe, favorisent, motivent la prise de parole de tous. Les élèves prendront conscience de la nécessité de la qualité de leur énoncé pour gagner et trouveront différentes stratégies de correction. Une grille d’observation du langage et le choix des illustrations sur les supports contribueront à la progression individuelle de chacun.

Nombre d’élèves et niveaux concernés
15 PS - 20 MS - 23 GS

A l’origine
Faire progresser les élèves dans le domaine de la langue suppose un engagement réel de leur part à produire des énoncés oraux. Or en classe de petite et moyenne section, l’élève qui maîtrise mal la syntaxe et/ou le lexique, ou bien qui manque d’assurance face au groupe, ne s’engagera pas ou peu dans un échange, notamment lorsqu’il s’agit de prendre la parole à propos d’albums. En grand comme en petit groupe, les « grands » et les « moyens parleurs », plus à l’aise, plus réactifs, s’imposent dans les échanges verbaux. Les petits parleurs prennent rapidement conscience des compétences de leurs camarades et « s’habituent » à les laisser répondre à leur place. La formation de groupes homogènes de « petits parleurs » n’est pas non plus satisfaisante car les énoncés oraux sont absents ou trop pauvres pour favoriser l’émulation et une appropriation par écoute/imitation. Aussi fallait-il trouver le moyen de « faire parler » ces élèves, trouver une situation où prendre la parole aurait un sens et serait un enjeu important à leurs yeux.

Objectifs poursuivis
Cycle 1 : S’approprier le langage : motiver les « petits parleurs » à prendre la parole et les associer à leurs progrès.

Description
Il s’agit, de la petite à la moyenne section, de proposer des jeux de loto à la commande sur les albums. Les élèves doivent compléter leur support de loto en décrivant les illustrations y figurant. Ils ont donc une double motivation à parler : obtenir « quelque chose » et gagner (cf Jérôme Bruner). Ils sont amenés à reformuler et persévérer ce qui n’est pas le cas en grand groupe ou dans une situation de langage sans enjeu.

Modalité de mise en œuvre
C’est l’imitation qui est le levier principal de cette activité, pour faire progresser les élèves. Progressivement, dès la fin de la petite section, ce loto prend une forme distancée : l’enseignante se positionne loin des élèves. Elle endosse le rôle d’une personne qui ne connaît pas l’album et le spécifie clairement aux élèves de manière à éviter la connivence. Ainsi les élèves doivent mobiliser plusieurs compétences (indices visuels, mémorisation, écoute de l’autre, capacités à comprendre et à exprimer les liens logiques et chronologiques) pour pouvoir améliorer leur énoncé et gagner. Les reformulations, questions, exigences de l’enseignante sont adaptées au niveau de chaque élève : phrase simple ou complexe, utilisation des temps, lexique de l’album, lexique des pronoms, des indicateurs spatiaux ou temporels, liens logiques, chronologiques… L’enseignante note sur une grille d’observation individuelle les besoins et progrès des élèves, afin d’organiser sa classe pour les séances suivantes. Les élèves sont informés des compétences visées et de leurs progrès.

Moyens mobilisés
Accompagnement des conseillères pédagogiques

Liens éventuels avec la Recherche
Jean PIAGET ; Jérôme BRUNER ; Michel FAYOL ; Philippe Boisseau « Enseigner la langue orale à l’école maternelle » ; Agnès FLORIN : « pratique du langage à l’école maternelle et prédiction de la réussite scolaire » ; BERT VAN OERS La pédagogie du jeu, une approche vigotskienne, revue française de pédagogie, 1999 ; MEN « Le langage à l’école maternelle »

Extrait du site Expérithèque : Apprendre à parler par les jeux

 

Apprendre à communiquer
Action proposée aux Journées de l’innovation de mars 2013

Ecole La Fontaine à Alençon.
Site des IEN Alençon 1 et 2
Auteur : Deslandres Isabelle
Mél : isabelle.deslandres@ac-caen.fr

Fiche Expérithèque

La création d’un journal de quartier entre des élèves de CM2 et de sixième sera à la fois l’objectif et le moteur de cette action en dispositif ECLAIR. Par un travail approfondi sur la presse, en classe et au CDI du collège, par différents temps d’échanges (des interviews croisées entre les élèves et personnels du premier et du second degrés, des rencontres avec des journalistes) les élèves, apprendront à adapter leur prise de parole à différentes situations de communication, à se présenter, à demander des informations, à rédiger des textes et à utiliser l’outil informatique pour la réalisation de leur journal.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
10 élèves de sixième ; 21 CM2 ; 17 CE2/CM1

A l’origine
- Résultats faibles aux évaluations dans le domaine de la maîtrise de la langue ; difficultés à réinvestir les règles et notions apprises.
- Difficulté des élèves à se présenter et à adapter l’expression orale en fonction des situations de communication.
- Difficultés dans le cadre de la liaison école-collège

Objectifs poursuivis
- Adapter sa prise de parole à la situation de communication
- Etre capable à l’écrit et à l’oral de se présenter, demander des informations, faire une proposition, proposer une rencontre, inviter, demander des informations
- Savoir repérer des informations et dégager le thème d’un texte
- Rédiger un texte d’une quinzaine de lignes en utilisant ses connaissances en vocabulaire et grammaire à partir de consignes données
- Utiliser l’outil informatique pour présenter un travail
- Montrer une certaine persévérance dans toutes les activités
- S’impliquer dans un projet collectif

Description
Echéancier jusqu’à la participation à la semaine de la presse écrite.

Modalité de mise en œuvre
- De janvier à mars 2013 - En classe : Familiarisation des enfants avec la presse locale et nationale (tri de textes, lecture/compréhension, mise en page, typographie…) - Préparation d’un questionnaire en vue de deux rencontres avec un journaliste au CDI du collège.
- Du 11 au 23 mars - Elaboration des différentes rubriques, thématiques que les élèves veulent aborder dans leur journal et typographie choisie. - Proposition de titre du journal et son choix par vote - 2 rencontres école/collège pour interviews croisées - Du 25 au 30 mars - 2 séances de tri et classement au CDI - Travail des élèves dans leur classe respective : élaboration d’un premier jet puis traitement texte. - Elaboration d’une page ludique - Rencontre et choix des articles pour l’élaboration du journal final

Moyens mobilisés
Aide à la mise en œuvre par les conseillers pédagogiques de circonscription

Partenariat et contenu du partenariat
Communauté urbaine d’Alençon ; interviews et échanges avec les membres de la presse écrite locale (ouest France, Orne hebdo) à partir de questionnaires élaborés en classe.

Liens éventuels avec la Recherche
Site du CLEMI. Travaux et recherches sur la lutte contre l’illettrisme

Extrait du site Expérithèque : Apprendre à communiquer

Répondre à cet article