> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > SOCLE COMMUN et COMPETENCES > Socle et Compétences (Positions) > Première tâche du CSP (Conseil supérieur des programmes) : redéfinir le socle (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Première tâche du CSP (Conseil supérieur des programmes) : redéfinir le socle commun (V. Peillon). Un communique du groupe "Socle commun, promesse démcratique"

10 octobre 2013 Version imprimable de cet article Version imprimable

Vincent Peillon, qui a fait de l’école primaire une priorité pour lutter contre l’échec scolaire, veut des programmes "plus efficaces", dans un entretien jeudi au Parisien/Aujourd’hui en France, à quelques heures de l’installation du Conseil supérieur des programmes (CSP).

[...] Les programmes des collégiens seront aussi revus. "La première tâche du conseil sera de redéfinir le socle commun (ensemble de connaissances qu’un élève doit maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire) institué en 2005 et qui a fait l’objet de critiques", indique-t-il.

Extrait de nouvelsobs.fr du 09.10.13 : Peillon veut des programmes plus efficaces contre l’échec scolaire

 

La liste des membres

Relevons dans la liste le nom d’Agnès Van Zanten

 

[...] Le groupe “Socle Commun, promesse démocratique” (CRAP-Cahiers Pédagogiques, Education et Devenir, SE-Unsa et Sgen-CFDT) a formulé 10 propositions pour faire du Socle Commun l’outil du renouveau pédagogique dont notre école a besoin. Il a salué les avancées inscrites dans la loi d’orientation : maintien du socle commun et mention explicite de sa dimension culturelle, organisation de la scolarité commune en cycles de trois ans, continuité éducative et pédagogique entre l’école et le collège matérialisée par le cycle CM1/CM2/6ème et le Conseil école-collège, création du Conseil Supérieur des Programmes en charge d’une véritable réforme curriculaire de la scolarité commune.

Nous attendons maintenant du Conseil Supérieur des Programmes qu’il dépasse les ruptures structurelles entre premier et second degré et les prés carrés disciplinaires pour élaborer UN programme de formation continu et cohérent de l’école au collège. Ce programme de formation doit répondre aux grandes finalités de la scolarité obligatoire. Celles-ci ne se limitent pas à la préparation de la poursuite d’études. La loi indique bien que le socle commun doit aussi permettre « de construire son avenir personnel et professionnel et de se préparer à l’exercice de la citoyenneté”.

Extrait de wordpress.com du 10.10.13 : Ce que nous attendons du Conseil supérieur des programmes

 

Une des premières tâches du CSP sera consacrée au socle commun. La loi indique que le socle commun doit permettre à chacun « de construire son avenir personnel et professionnel et de se préparer à l’exercice de la citoyenneté ».
Avec ses partenaires du groupe « socle commun, promesse démocratique », le Sgen-CFDT est disponible pour présenter sa réflexion au service de ces objectifs

Extrait de cfdt.fr du 10.10.13 : Laissons le Conseil Supérieur des Programmes travailler

Répondre à cet article