> 7 - Dispositifs éduc. ville > Type de document > Position d’observateur (Polit. Ville) > Municipales 2014 : les propositions de l’Association des maires Ville & (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Municipales 2014 : les propositions de l’Association des maires Ville & Banlieue de France sur l’école

21 janvier 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Ville & Banlieue apporte sa contribution à la campagne des municipales en publiant ses 14 propositions.

Education

Proposition 9 : APPRENTISSAGES FONDAMENTAUX ET RISQUES DE DECROCHAGE : plus de moyens pour Les moments-clés

La période allant de la petite enfance au primaire est celle de l’apprentissage des fondamentaux, véritables marqueurs sociaux : parler, lire, écrire et compter. Le décrochage scolaire vient souvent directement de cette période. Il faut donc renforcer ce cycle dans les secteurs urbains les plus défavorisés.

Si la loi de Refondation de l’école apporte un début de réponse à cette nécessité en octroyant 25% des moyens (« scolarisation à 2 ans », « plus de maîtres que de classes ») aux quartiers prioritaires, nous proposons aussi d’expérimenter dans nos quartiers en ZEP le maître unique de la grande section au CE1 ; de concentrer les PRE sur la tranche des de 5 / 8 ans ; de redonner à la médecine scolaire de vrais moyens de dépistage et d’intervention ; de déployer le dispositif anti-décrochage aussi à ce niveau précoce.

S’agissant de la mise en place des temps d’activités périscolaires (TAP), les crédits dédiés aux villes pauvres au titre du fonds d’amorçage doivent être pérennisés.

D’autre part, les écoles de la deuxième chance (E2C) assurent l’insertion sociale et professionnelle de jeunes de 18 à 25 ans sans qualification ni emploi, sortis du système scolaire sans succès. Elles ont aujourd’hui fait leurs preuves : fin 2011, sur 100 sites, elles accueillaient près de 11 500 jeunes… avec 59 % de sorties positives (mi emploi, mi formation). Et le dispositif E2C confirme son rôle positif dans l’intégration sociale et professionnelle des jeunes ; il doit être étendu en commençant par les régions les plus vulnérables au plan social urbain : Ile-de-France, Nord/Pas-de-Calais, PACA…

Extrait de ville-et-banlieue.org du : 14 propositions pour 2014

Répondre à cet article