> 8 - POLITIQUE DE LA VILLE > TYPE DE DOCUMENT (Politique de la Ville) > Politique Ville (Position politique et syndicale) > Jean-Louis Borloo appelle à un grand plan contre l’illectronisme et fait des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Jean-Louis Borloo appelle à un grand plan contre l’illectronisme et fait des propositions pour la petite enfance et la médecine scolaire (La Gazette des communes)

9 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Jean-Louis Borloo appelle au « big-bang » de la politique de la ville

A l’occasion des journées nationales de France urbaine, Jean-Louis Borloo, a présenté le 6 avril à Dijon les grandes lignes de son « plan de bataille » pour les quartiers en difficultés. L’ancien ministre, dont le souffle politique semble redonner de l’espoir aux maires de banlieue, appelle à un changement de méthode et demande un engagement sans faille des élus.

[..] Plan annoncé contre « l’illectronisme » !
Autre priorité avancée : la mobilité, « toutes les mobilités, pas que le transport ». « 28 % des mamans des quartiers ont le permis de conduire pour 72 % au plan national. Le temps d’accès à un transport en commun est trois fois plus élevé. Ce sujet-là de la mobilité est absolument central », a-t-il clamé, avant de s’en prendre à « l’illectronisme » qui frappe, selon lui 13 millions de Français.
« C’est inimaginable. C’est là le premier obstacle à la mobilité géographique et professionnelle. Combien de points de PIB perdus à cause de cela ? Qui peut être l’opérateur de ce grand plan contre « l’illectronisme » ? Personne, à part vous. Il faut mettre 600 millions par an dans l’ensemble des tuyaux de la formation. Si nous voulons être la Nation digitale, il faut aussi 200 millions pour l’accès de partout au numérique qui est l’université du monde. »
Sans plus de détails, il s’est dit favorable à « fusionner la CAF et le département pour les crèches, de même pour la médecine scolaire et la PMI. »

Extrait de lagazettedescommunes.com du 06.04.18 : Jean-Louis Borloo appelle au big-bang de la politique de la Ville

Répondre à cet article