> 5 - TYPES DE DOCUMENTS : Annuaires, Textes et Rapports officiels, (...) > ANNUAIRES Education prioritaire et Ville > Annuaires des réseaux Education prioritaire à la rentrée 2014 (archives) > La liste des 100 REP+ à la rentrée 2014 (source : site de la FAEN)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La liste des 100 REP+ à la rentrée 2014 (source : site de la FAEN)

19 février 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 26.02.14
4 Rep+ en Guyane à la rentrée 2014, ce qui porte à 94 le nombre de REP+ connus

Additif du 24.02.14
"C’est le site de la Fédération autonome de l’Education nationale (Faen) qui gagne la manche avec une liste presque complète", reconnaît, beau joueur, l’Observatoire des zones prioritaires. S’appuyant sur son réseau, l’OZP avait engagé un recensement des 100 REP + qui seront lancés à la prochaine rentrée pour préfigurer les quelque mille réseaux d’éducation prioritaire (dont 350 REP +) qui seront en place à la rentrée scolaire 2015. En présentant sa réforme de la géographie prioritaire le 15 janvier (voir notre article ci-contre), Vincent Peillon avait lancé ce chiffre de 100 REP +, mais la liste officielle se fait toujours attendre. Pour rappel, le chiffre de 350 REP + pour la rentrée 2015 correspond au nombre actuel d’établissements en réseau "Eclair". [...]

Extrait de localtis.info du 24.02.14 http://www.localtis.info/cs/Content...

 

Fédération Autonome de l’Education Nationale

Vous trouverez ci-après la répartition des 100 premiers REP + par académie pour la
rentrée 2014. Leur nombre devrait être porté à 350 à la rentrée 2015. Ce nombre
correspond exactement au nombre actuel des établissements « ECLAIR ». Pourquoi le ministère ne transforme-t-il dès maintenant les 350 établissements éclair en REP + ?

Probablement à la fois pour des raisons financières et pour pouvoir modifier la liste des établissements concernés comme le démontre l’exemple de l’académie de Rennes (ci-après). L’évolution de l’éducation prioritaire entraînera donc des déceptions. Dès les premières annonces du ministre, nous avions alerté les personnels sur les conséquences de cette évolution. Précisons également que le choix de ces réseaux a été réalisé sans aucune concertation avec les représentants des personnels.

QUELS CRITÈRES ?
D’après les informations données par le ministère en octobre 2013, ce choix s’est fait en fonction du seul indicateur social basé sur la part d’élèves dont les parents ont des professions et des catégories socioprofessionnelles défavorisées, la part d’élèves boursiers, la part d’élèves résidant en zones urbaines sensibles et la part d’é
lèves arrivant en 6e avec au moins un an de retard. Mais il semble bien que d’autres critères aient également été pris en compte par certaines académies : un parcours au collège d’une durée supérieure à quatre ans, le taux de réussite au DNB voire des données comme le climat social et climat scolaire, le projet d’établissement et l’accompagnement péri-éducatif proposé par la mairie.
Dans certaines académies, la volonté de « valoriser dans cette première étape des établissements qui ne seront pas valorisés par d’autres dispositifs » a également été privilégiée. Certains rectorats ont également eu des difficultés à sélectionner ces réseaux car plusieurs collèges présentaient des caractéristiques similaires.

Extrait de faen.org : Répartition académiques des 100 premiers REP+

LES ÉTABLISSEMENTS SELECTIONNES
Aix-Marseille. L’académie aura 10 collèges dont 8 à Marseille (collèges Rosa Parks, Auguste Renoir, Arthur Rimbaud, Jacques Prévert, Versailles, Jean Moulin,
Edgar Quinet et Henri Barnier), et deux dans le Vaucluse (collèges Anselme Mathieu à Avignon et Alphonse Daudet à Carpentras).

Amiens. Le rectorat a sélectionné six réseaux, deux dans l’Aisne (autour du collège Montaigne de Saint-Quentin et du collège Gérard Philippe de Soissons),deux dans l’Oise (collège Gabriel Havez de Creil et collègeCharles Fauqueux de Beauvais), deux dans la Somme (collèges Etouvie et César Franck à Amiens).

Besançon. L’académie qui finalise son projet devrait disposer d’au moins un REP.

Bordeaux. Un seul établissement a vocation à devenir REP + dès septembre prochain (un des deux collèges de Lormont en Gironde), en banlieue bordelaise, classés actuellement Éclair. [Il s’agit du collège Lapierre à Lormont, ndlr]

Caen. L’académie disposera d’un REP +. (collège Louise Michel d’Alençon dans l’Orne).

Clermont-Ferrand. L’académie devrait disposer d’un REP + (le collège
La Charme à Clermont - un des 4 Éclair actuellement).

Corse. L’académie a sélectionné un établissement préfigurateur, le collège Saint-Jospeh à Bastia (Haute-Corse).
Créteil . L’académie comptera neuf REP + : deux en Seine-et-Marne, six en Seine-Saint-Denis (à Bondy, Saint-Denis, Stains, Aubervilliers, Clichy-sous-Bois, Bob
igny) et un réseau en Val-de-Marne (le collège Desnos à Orly).

Dijon. L’académie comptera un REP +

Grenoble. Il y aura un REP + : le collège Lucie Aubrac à Grenoble (unique Éclair, actuellement).

Guyane (ajout du 26.02.14) (4 REP+)
trois dans l’ouest, le collège Gran Man Difou de Maripasoula, les collèges Léodate Volmar et Paul Jean Louis de Saint-Laurent du Maroni et Retour ligne automatique
un sur le bassin de Cayenne, le collège Lise Ophion de Matoury.

Lille. Le rectorat a sélectionné onze REP +. « L’équivalent de 45 ETP sera consommé dans les collèges pour assurer la pondération de service ».

Limoges. l’académie aurait un REP + : le collège Ronsard à Limoges mais le rectorat de Limoges indique que rien n’est encore arrêté.

Lyon. L’académie aura cinq REP + : quatre dans le Rhône (collèges Aimé-Césaire de Vaulx-en-Velin, Elsa-Triolet de Vénissieux, Lamartine de Villeurbanne, Henri-Longchambon de Lyon 8e) et un dans le département de la
Loire (collège Marc-Seguin à Saint-Etienne).

Mayotte. « À la rentrée 2014, le réseau Éclair de Dembéni sera transformé en REP +. Il concerne un collège et 10 écoles. Ce réseau correspond bien à un actuel
réseau Éclair. La nouvelle préfiguration induit la consommation de 10 ETP dans le 2nd degré et 16 ETP dans le 1er degré.

Montpellier. Quatre REP + seront mis en place à la rentrée 2014. II s’agit des réseaux Diderot et Condorcet de îmes (Gard) et des réseaux Les Escholiers de la Mosson et Las Cazes de Montpellier (Hérault). À la re ntrée 2013, l’éducation prioritaire était organisée en 17 réseaux Éclair et 15 RRS.

Nancy-Metz. Le nombre d’établissements n’est pas arrêté, selon le rectorat. L’académie compte actuellement six réseaux Éclair et 29 RRS.

Nantes . À la rentrée 2014 trois réseaux REP + seront installés. Il s’agit du collège Le Breil à Nantes, Jean-Lurçat à Angers et Costa-Gavras au Mans ; tous trois étaient des collèges Éclair. L’académie de Nantes comptait jusqu’à présent huit collèges Éclair et 22 collèges RRS

Nice. Il y aura deux REP + : un dans les Alpes-Maritimes à Nice (collège Louis Nucéra), et le deuxième dans le Var à la Seyne-sur-Mer (collège Henri Wallon).

Orléans-Tours. Trois collèges de l’académie intégreront le réseau REP +. Il s’agit de Pierre et Marie Curie à Dreux, François Rabelais à Blois, et Rosa Parks à Châteauroux.

Paris. L’académie comptera un REP + : le collège Clémenceau dans le 18e arrondissement.

Poitiers . un seul réseau à la rentrée 2014, le collège Michelle Pallet à Angoulême en Charente (en réseau avec quatre écoles maternelles et quatre écoles élémentaires).

Reims. L’académie de Reims comptera, à la rentrée prochaine, deux réseaux REP + (collège Le Lac, à Sedan-Ardennes- et collège Joliot Curie, à Reims - Marne)
. L’académie compte au total 28 réseaux d’éducationprioritaire, soit quatre réseaux Éclair et 24 RRS.

Rennes. Un seul réseau (collège Les Hautes-Ourmes, à Rennes). L’académie de Rennes comptait jusqu’à présent deux collèges Éclair (le collège Surcouf à Saint-Malo et le collège Le Coutaller, à Lorient) et 17 collèges RRS (avec plus d’une centaine d’écoles).

Réunion. L’académie comptera six REP +, soit six collèges et 37 écoles. Il s’agit des collèges : Oasis au Port ; Mahé de La Bourdonnais à Saint-Denis ; Henri Matisse
à la Ravine des Cabris (Saint-Pierre) ; Plateau Goyaves à Saint-Louis ; Cambuston à Saint-André, Amiral Bouvet à Saint-Benoît.

Rouen . L’académie aura quatre REP + : les réseaux du collège Pablo Neruda d’Évreux, du collège Eugène Varlin du Havre, du collège Georges Braque de Rouen
et du collège Robespierre de Saint-Etienne du Rouvray.

Strasbourg. « Les trois REP + sont : le collège Erasme de Strasbourg, le collège Molière de Colmar, et le collège Jean Macé de Mulhouse ». Les moyens supplém
entaires accordés correspondront à « 10 % de la DHG des collèges ». L’académie investit aujourd’hui 23 millions d’euros dans l’éducation prioritaire, soit l’équivalent de 385 ETP.

Toulouse. Deux réseaux préfigurateurs REP + sont situées à Toulouse, dans les collèges Bellefontaine et La Reynerie.

Versailles. L’académie bénéficiera de huit réseaux organisés autour de neuf collèges (deux seront fusionnés). Les collèges sont : André-Chénier et Paul-Cézanne de Mantes-la-Jolie qui seront fusionnés ; Georges-Clémenceau, à
Mantes-la-Jolie ; Jules-Verne, Les Mureaux ; Youri-Gagarine, à Trappes ; Léopold-Sédar-Senghor, Corbeil-Essonnes ; Pablo-Neruda, à Grigny ; Paul-Eluard, à
Garges-lès-Gonesse ; Saint-Exupéry, à Villiers-le-Bel

(1) Il manque les données concernant les académies
de Nancy-Metz, Guadeloupe, Guyane et Martinique.

La liste actuelle totalise 90 REP+

 

Voir aussi la liste établie par l’OZP (mise à jour le 19.02.14)
Les 68 REP+ connus pour 12 académies (source OZP) : Aix-Marseille, Amiens, Bordeaux, Créteil, Lille, Lyon, Montpellier, Paris, La Réunion, Rouen, Strasbourg, Versailles

Répondre à cet article