> 5 - Pédagogie en ZEP > Le numérique en éducation prioritaire (généralités) > Centrer l’expérimentation en numérique sur l’établissement plus que sur le (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Centrer l’expérimentation en numérique sur l’établissement plus que sur le territoire (B. Devauchelle)
Le Conseil général du Val-d’Oise expérimente le journal numérique dans 10 collèges

15 juillet 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans de nombreux évènements récents on a remis des prix et autres reconnaissance d’usage des TIC dans l’enseignement. Il est assez frappant d’observer que la très grande majorité de ces prix concernent des acteurs isolés (enseignants) ou en groupes restreints (même discipline, même classe). On l’observe depuis de nombreuses années (M Hubermann 1973 - UNESCO, Norbert Alter 2000) les changements individuels ne se transfèrent pas facilement d’un contexte à l’autre d’un acteur à l’autre. Cela entraîne souvent une déception : les innovateurs restent isolés, l’institution ne voit pas de diffusion ou d’essaimage, les autres acteurs non innovants ont même tendance à rejeter ces personnes isolées.

[...] Le territoire géographique en expérimentation : la plupart des cas, dans le domaine du numérique en éducation, ce sont des expérimentations en miette, c’est à dire qu’il s’agit d’unités qui travaillent sur le même territoire, avec les mêmes outils pour un projet de territoire, mais il n’y a pas une unité d’action structurante sur le terrain. Il n’est pas étonnant que dans certaines d’entre elles les principaux, proviseurs et autre responsables dans les établissements ont déploré de ne pas être mis en synergie, confrontation, collaboration alors qu’on réunissait leurs équipes et qu’on attribuait aux établissements des moyens matériels importants. Les expériences territoriales les plus réussies sont celles qui viennent d’abord du rapprochement entre établissements qui ensuite se retournent vers les collectivités ou le représentant de l’état pour obtenir du soutien.

[...] Il nous semble qu’une articulation systémique autour de l’établissement est l’échelle souhaitable pour développer la prise en compte du fait numérique dans l’établissement. Chacun doit avoir une place, doit pouvoir trouver une place. La dimension humaine de l’enseignement est un élément qui empêche de transposer brutalement la logique industrielle sur le monde éducatif.
De plus le numérique tend déjà suffisamment à s’imposer dans le quotidien pour qu’il ne soit pas pensé à une échelle humaine, mais aussi à une échelle efficace et cohérente. Ni l’enseignant seul dans sa classe, ni le ministre depuis son bureau n’ont la capacité à générer ce type de fonctionnement, mais par contre à y participer et à l’impulser. L’enseignant innovateur doit autant apprendre à se mettre au service de ses collègues, soutenu par sa hiérarchie, mais aussi intégrer à des équipes. Le ministre volontariste ou le responsable politique territorial doivent bien comprendre que l’établissement, voir le regroupement volontaire d’établissements, est une base solide pour faire avancer des projets. Ne pas prendre en compte cela c’est risquer le saupoudrage ou l’opération médiatique. Dans les deux cas l’effet réel sur les jeunes et l’apprentissage sont bien connus....

Bruno Devauchelle

Extrait de cafepedagogique.net du 04.07.14 : Numérique et expérimentation pédagogique

 

Voir aussi
- la dernière rubrique de l’année scolaire de Bruno Devauchelle sur le Café pédagogique du 11.04.17 : Numérique : Un bilan en demi-teinte

 
­
Le Conseil Général du Val-d’Oise a décidé d’investir dans le journal scolaire numérique pour contribuer à la dynamisation de l’enseignement dans ses collèges et à l’intégration d’outils numériques, en ligne avec les objectifs fixés par le ministère de l’Education. Le 22 mai 2014, à l’occasion des Net Journées, le Conseil a lancé une expérimentation en partenariat avec Madmagz, premier site français de création en ligne de magazines, permettant à 10 collèges de réaliser des journaux scolaires numériques et d’en évaluer les apports pédagogiques pendant un an.
Si l’expérimentation s’avère concluante, le Conseil Général pourrait mettre l’outil Madmagz à disposition des 109 collèges du département. Avec cette collaboration, le Val d’Oise est le premier département en France à reconnaître la création de journal scolaire numérique comme démarche pédagogique innovante. Une initiative prometteuse que Madmagz entend généraliser aux autres départements.

Extrait de educavox.fr du : Le Val d’Oise mise sur le journal scolaire numérique avec Madmagz

Répondre à cet article