> POLITIQUE EDUCATIVE DE LA VILLE > PARTENARIAT Ecole Ville (généralités) > A l’issue de sa Rencontre nationale au Salon de l’Education, La Ligue plaide (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

A l’issue de sa Rencontre nationale au Salon de l’Education, La Ligue plaide pour une grande politique d’éducation partagée

1er décembre 2014 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] Dernière table-ronde des deux journées de la rencontre nationale qui s’est tenue au salon de l’éducation les 27 et 28 novembre sur "Refondation de l’Ecole : deux ans… et après ? Le défi de l’éducation partagée", qu’ Hélène Grimbelle, secrétaire nationale de la Ligue de l’enseignement, organisatrice de ces journées, les a conclues.

[...] Pour elle, l’approche territoriale de la politique éducative n’est pas synonyme d’inégalités. Elle se réfère à l’appel de Bobigny de 2012, fruit d’un travail d’élaboration qui a duré deux ans et qui a été signé par plus d’une cinquantaine d’organisations et par près d’une centaine de maires et présidents de collectivités territoriales. Là encore presque en écho à un autre propos de Nathalie Mons sur l’apparition d’une nouvelle action publique au travers d’un Etat stratège, d’un Etat ressource, de contrats, de chartes, de démarches intersectorielles, de formations continues, l’oratrice rappelle que si l’Ecole est le fruit d’un projet politique garanti par l’institution étatique, il est mis en œuvre par tous. Les institutions publiques, l’Ecole notamment, peuvent s’appuyer sur les citoyens et sur les acteurs de la société civile organisée.

Pour Hélène Grimbelle, au bout de deux ans, on peut dire que la refondation de l’Ecole a bien débuté, que les espaces de formation se mettent en place, que les innovateurs pédagogiques sont en passe de réussir leurs parcours du combattant et que le socle commun constituera sans doute un outil permettant de partager les ambitions de la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’Ecole. Comment faire réfléchir et agir ensemble enseignants, parents, associations, collectivités locales ? La Ligue de l’enseignement et les associations du CAPE (collectif des associations partenaires de l’école) le réaffirment : par le projet éducatif de territoire et par la formation des éducateurs. Reste à initier la fondation d’une grande politique publique d’éducation partagée.

Extrait de touteduc.fr du 28.11.14 : La refondation de l’Ecole a bien débuté, espère Hélène Grimbelle (Ligue de l’enseignement)

Répondre à cet article