> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > LES PEDAGOGIES > Pédag. interdisciplinaire > L’autonomie pédagogique et l’interdisciplinarité vues par des syndicats opposés (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’autonomie pédagogique et l’interdisciplinarité vues par des syndicats opposés à la réforme

8 juin 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

[...] Cette autonomie, qui ne peut être confondue avec l’affirmation que les enseignant-es et les équipes sont les concepteurs de leurs enseignements, est devenue l’argument d’une amélioration qualitative du service public d’éducation.
Or dans un contexte d’insuffisance de moyens, ce n’est pas du dynamisme pédagogique qui en résultera mais une concurrence entre les établissements, les disciplines, les personnels, les projets et un renforcement des pouvoirs hiérarchiques produit par une tension entre une injonction et les moyens.
Alors que la réforme postule une meilleure concertation des équipes, elle risque de conduire à ce que des stratégies managériales décident de ce qui devrait résulter de la construction collective.

[...] Penser la question de l’interdisciplinarité ne peut se faire sans une analyse des dispositifs précédemment mis en oeuvre et particulièrement celui des itinéraires de découverte. Car l’enjeu n’est pas, en soi, celui de l’interdisciplinarité mais celui de la construction par l’élève de liens porteurs de sens entre les concepts disciplinaires afin d’être en capacité de comprendre le monde dans sa complexité.
La mise en relation thématique que proposent les enseignements pratiques interdisciplinaires ne garantit en rien cette construction de sens. Elle se nourrit des illusions que l’ancrage des apprentissages dans la production concrète serait de nature à faciliter la réussite des élèves. Mais les enseignant-es savent que la question est largement plus complexe, que la construction des savoirs disciplinaires est une composante forte de l’interdisciplinarité. Et quoique les argumentaires officiels en disent, sans une définition d’objets d’étude et leur relation aux disciplines, le temps consacré à leur acquisition va être réduit.
À ignorer ce risque, nous produirions des organisations pédagogiques illusoires, valorisées par une visibilité qui donne le sentiment d’un progrès des élèves sans leur offrir les conditions réelles d’une meilleure maîtrise des connaissances et des compétences visées. Là encore, construire une relation entre les programmes disciplinaires nécessite un cadre réglementaire national clair : ceux de la concertation des équipes enseignantes, de leur formation continue. Cela nécessite aussi une réelle prise en compte des travaux de recherches didactiques ou épistémologiques qui ont montré la complexité de cette question.

Extrait de lexpress.fr du : "On ne pourra pas réformer le collège sans l’adhésion des personnels"
Read more at http://www.lexpress.fr/actualite/pour-une-autre-reforme-du-college_1686641.html#UwhhPU3jzxuKybqU.99

 

Voir les mots-clés
mot 317 (col. 5)

*Interdisciplinarité, EPI (gr 4)/ (col. 4]

Croiser un de ces mots-clés avec d’autres

Répondre à cet article