> 8 - PEDAGOGIE, FORMATION > Pédagogie (généralités) > "Quelle interdisciplinarité à l’école ?", par Yves Lenoir, spécialiste (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Quelle interdisciplinarité à l’école ?", par Yves Lenoir, spécialiste québecois

17 juillet 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Yves Lenoir est un universitaire québecois qui fait autorité en matière d’interdisciplinarité. Il travaille en effet sur le sujet depuis de longues années au sein de la Faculté d’éducation de l’Université de Sherbrooke. On peut consulter une vidéo où il répond à des questions sur les liens possibles et souhaitables entre monde de la recherche et pratiques enseignantes. Il nous propose ici une contribution de fond sur l’interdisciplinarité, à l’heure où, avec la mise en place des EPI, celle-ci doit être véritablement pensée, en évitant les dérives et malentendus.

Pour lire l’intégralité de ce long article, vous pouvez suivre ce lien ou télécharger le texte en PDF.

En voici quelques grandes lignes :

La réalité naturelle, humaine et sociale dans laquelle nous vivons est complexe, ce qui exige de recourir à différents savoirs disciplinaires pour l’appréhender. Dès lors, à moins de croire au miracle, il importe d’être conscient que les liens que les élèves établiront pour cerner cette réalité ne se feront pas tous seuls ; ils requièrent la médiation active de l’enseignant ou, mieux, d’une équipe d’enseignants pour les aider à tisser ces liens qui exigent de faire appel à des savoirs provenant de différentes disciplines scolaires.

Mais pour Yves Lenoir, il n’y a pas d’interdisciplinarité valable qui ne s’appuierait pas sur les disciplines. L’interdisciplinarité peut utiliser une grande diversité de démarches en partant de regards disciplinaires croisés, en concevant des situations où les élèves sont amenés à « problématiser ».
Ce qui caractérise l’approche interdisciplinaire à l’école, c’est son insistance sur la nécessité de faire appel de manière croisée et complémentaire à différentes démarches, en ne se limitant pas à la « résolution de problèmes » par exemple. Il met en évidence tout particulièrement l’importance de la démarche de conceptualisation qui permet de produire (construire) la réalité naturelle, humaine et sociale.

Un moyen et non une fin [...]

Extrait de cahiers-pédagogiques.com du 15.07.15 ; Au-delà de la réforme du collège. Quelle interdisciplinarité à l’école ?

Répondre à cet article