> 6 - ACTEURS, POSITIONS > POSITIONS > Autres positions : association, journaliste, observateur, personnalité > Risque relativement moins élevé de décrochage pour les élèves de milieu (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Risque relativement moins élevé de décrochage pour les élèves de milieu défavorisé et élèves immigrants 1ère génération : une étude québecoise

1er octobre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Bulletin statistique de l’éducation du Québec étudie de près la composition sociale des décrocheurs. " Certains élèves sont plus à risque de décrocher. Ceux et celles qui accusent un retard scolaire viennent en tête de liste", dit le Bulletin. "Ces élèves, qui ont eu des problèmes durant leur parcours scolaire, tant au primaire qu’au secondaire, constituent près des deux tiers des décrocheurs de 4e et 5e secondaire, même s’ils ne comptent que pour 20 % de l’effectif...

Les élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA) représentent aussi un groupe précaire...
Les élèves issus de milieux défavorisés et ceux qui appartiennent à la première génération d’immigrants constituent aussi des élèves à risque, mais ce risque est moins élevé".
Mais souligne aussi l’étude " un nombre important de décrocheurs n’affichent aucune des caractéristiques sociodémographiques et scolaires généralement associées au décrochage. En 2011-2012, ils représentaient plus de 1 100 décrocheurs au 2e cycle du secondaire (NDLR environ 10%). Par conséquent, il est primordial de mieux connaître ces décrocheurs pour intervenir efficacement auprès d’eux."

L’étude

Extrait de cafepedagogique.fr du 30.09.15 : Qui sont les décrocheurs ?

Répondre à cet article