> 7 - PEDAGOGIE, FORMATION > ACTION LOCALE par niveau et discipline > Action locale AU COLLEGE > Collège (Citoyenneté, Laïcité) > Une classe "Engagement et citoyenneté" au Collège REP+ Jules Romains à Nice (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Une classe "Engagement et citoyenneté" au Collège REP+ Jules Romains à Nice en partenariat avec la Police nationale, les pompiers et l’Armée

17 octobre 2015 Version imprimable de cet article Version imprimable

Les élèves de la classe Engagement et citoyenneté du collège Jules Romains de Nice ont reçu leur tenue vestimentaire le 16 octobre 2015 en présence de nombreuses personnalités et de parents d’élèves. Ce dispositif permet aux élèves de 5ème D du collège Jules Romains de bénéficier durant l’année scolaire 2015-2016 de rencontres, de formations et de sorties avec les représentants de la préfecture des Alpes-Maritimes, de la Police nationale, des pompiers, de l’Armée.

La classe « Engagement et citoyenneté » du collège Jules Romains de Nice a été lancée le 11 septembre 2015. Ce projet sans doute unique en France, associe les élèves, leurs parents, les équipes éducatives et pédagogiques du colllège, la police, les pompiers, l’armée autour d’une volonté commune : renforcer la transmission des valeurs de la République.

Ce programme permet cette année aux élèves de 5ème D, sous la tutelle de leur professeur principal Stephan Compagnon de découvrir durant l’année scolaire 2015-2016, différents services de la police, de la sécurité routière, formation en secourisme, notamment par des activités telles que la visite d’une base militaire, le rallye citoyen au Mont Agel, ou encore la participation aux cérémonies de remise de nationalité française à la préfecture de Nice. La tenue qui leur a été remise devra ainsi être portée lors de chacune de ces activités.

Une cérémonie officielle de remise des tenues s’est tenue le 16 octobre en présence de Sébastien Humbert, sous-préfet des Alpes-Maritimes, chargé des politiques sociales et de la ville, de Dominique Estrosi-Sassone, sénatrice, conseillère départementale des Alpes-Maritimes, adjointe au maire de Nice, de deux représentants de l’académie de Nice, Liliane Octave, inspectrice d’académie - inspectrice pédagogique régionale et Jean-Paul Aygalenq, inspecteur de l’éducation nationale en charge de l’information et de l’orientation dans les Alpes-Maritimes, de Philippe Vallée, principal du collège mais également des représentants de la Police nationale, des pompiers, ainsi que de l’Armée. Une quinzaine de parents d’élèves étaient également présents.

Cette classe s’ancre dans le parcours citoyen mis en place à la rentrée 2015. La finalité première de ce parcours citoyen est d’inscrire toutes les actions réalisées par un élève, dans le cadre de son apprentissage à la citoyenneté, dans un itinéraire cohérent et dans une continuité pédagogique de l’Ecole au lycée.

Extrait de ac-nice.fr du 17.10.15 : Unique, la classe Engagement et Citoyenneté du collège Jules Romains de Nice

 

Voir en pièce jointe l’article de Nice-Matin du 17.10.15

 

Voir aussi sur le site OZP
Création d’une Classe de Défense et Sécurité Globales (CDSG) au collège REP+ Pierre Norange de Saint-Nazaire

 

Le blog de B. Girard rebondit sur cette affaire pour évoquer plus généralement l’intrusion du ministère de la défense dans le cadre de l’éducation morale et civique de manière assez critique mais plutôt juste : " Dans des domaines qui relèvent exclusivement de la conscience personnelle – la guerre et la paix, violence et non-violence, le commerce des armes, les monstrueuses dépenses militaires, la bombe atomique – l’éducation à la défense impose par prescriptions administratives interposées une morale d’état. En contradiction flagrante avec d’autres exigences, d’autres objectifs pourtant inscrits dans les programmes scolaires ou dans le socle commun, comme par exemple « la culture du jugement », « la réflexion critique » ou encore « l’argumentation », cette matière scolaire non identifiée mais envahissante, dont le principe n’a, en outre, jamais été discuté par les instances représentatives, gangrène depuis trop longtemps la scolarité des élèves."

Extrait de la revue de presse du CRA-Cahiers pédagogiques du 16.10.15

Portfolio

Répondre à cet article