> 5 - Pédagogie en ZEP (49 SR) > Le numérique en éducation prioritaire (généralités) > Paul Devin, secrétaire général du Snpi : "La classe inversée nous détourne du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Paul Devin, secrétaire général du Snpi : "La classe inversée nous détourne du vrai enjeu : les compétences professionnelles des enseignants" et ne résout pas le problème de l’inégalité des élèves

13 mai 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

« La classe inversée n’est pas une révolution pédagogique, mais une illusion » (Paul Devin, IEN)

Paul Devin est Inspecteur de l’Education nationale et secrétaire général du SNPI (syndicat des personnels d’inspection). Pour lui, la classe inversée nous détourne du vrai enjeu : les compétences professionnelles de l’enseignant.

[...] Vous portez un regard très sévère sur l’utilisation des capsules à visionner chez soi. Pourquoi ?

Il reste une question pleine et entière : celle de l’inégalité des élèves ! Je ne peux pas croire que les élèves soient tous égaux dans l’usage des capsules. Nous ne sommes pas dans une société où l’accès au numérique est une réalité totale pour toutes les familles.

Il existe un autre problème d’inégalité : hors du contexte scolaire, la motivation de l’élève est loin d’être garantie. Il y a un certain nombre d’élèves pour qui le fait de regarder cette capsule hors de la classe sera très compliqué : ils vont avoir du mal à trouver la motivation nécessaire.

Extrait de vousnousils.fr du 11.05.16 : « La classe inversée n’est pas une révolution pédagogique, mais une illusion » (Paul Devin, IEN)

 

Sur le site OZP
Voir le mot-clé Classe inversée

Répondre à cet article