> 6 - Pédagogie / Formation > Numérique (généralités) > Enquête AFEV : les élèves en éducation prioritaire ont un bon niveau (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Enquête AFEV : les élèves en éducation prioritaire ont un bon niveau d’équipement numérique mais peu d’accompagnement de l’école

20 septembre 2016 Version imprimable de cet article Version imprimable

Le numérique chez les collégiens scolarisés en éducation prioritaire (20 p.)
Enquête réalisée en mai - juin 2016 auprès de 548 collégiens scolarisés en éducation
prioritaire

Extrait de drive.google.fr du 20.09.16 : Le numérique chez les collégiens scolarisés en éducation prioritaire

 

Publication des résultats de l’enquête : « Les usages numériques chez les collégiens scolarisés en réseau d’éducation prioritaire »
Que retenir de l’enquête réalisée auprès de 600 collégiens scolarisés en réseau d’éducation prioritaire interrogés par trajectoires reflex ?

- Les collégiens sont équipés et connectés : 87% des collégiens interrogés disposent d’un ordinateur chez eux, 80% d’une tablette. 98% des collégiens disposent d’un réseau wifi à domicile.

- Mais la personnalisation de l’équipement n’est pas généralisée : 45% ont un ordinateur à eux.

- Les collégiens passent beaucoup de temps devant les écrans : 43% des collégiens utilisent un équipement plus de 2h par jour en semaine. 1/5 plus de 4h par jour. Près de 40% consultent entre 21h et après 23%. 54% n’ont pas de limite parentale en termes de temps d’utilisation de leur équipement numérique.

- La moitié des parents des interrogés n’utilisent pas régulièrement la plateforme lien familles/collège Pronotes.

- L’usage numérique de ces collégiens est centré sur la musique et la vidéo (85%) et dans une moindre mesure la scolarité (60%). Ils sont actifs sur les réseaux sociaux (principalement Snapchat et Facebook) alors que les 2/3 d’entre n’en n’ont pas l’âge légal.

- Pour les collégiens, le numérique s’apprend avant tout : seul (55%) et en famille (36%). A la question « où as-tu appris à te servir d’un ordinateur/d’internet », seulement 6% répondent à l’école.

- Leurs enseignants ont des pratiques numériques : 79% des collégiens interrogés ont des professeurs qui utilisent régulièrement internet plusieurs fois par mois et 86% ont des professeurs qui mettent leurs cours en ligne. Les collégiens ont plutôt une vision positive de ce que les enseignants peuvent leur apprendre en termes de compétences numériques. En revanche, ils ne débattent jamais avec les enseignants de ce qu’ils perçoivent sur internet.

- Ces jeunes ont intégré les dangers d’internet : pour la moitié des collégiens, internet représente un outil qui peut être dangereux, et quand ils voient une image choquante (ce qui est arrivé à la moitié d’entre eux), ils en parlent avant tout à leur famille et à leurs amis. Point de vigilance : 1/3 des collégiens n’en parle à personne.

Un accompagnement nécessaire
Alors que les collégiens sont équipés et ont une utilisation du numérique omniprésente, la question de la médiation numérique s’impose. Pour Marie-Andrée Blanc, présidente de l’UNAF (Union Nationale des Associations Familiales), « L’éducation au numérique doit mobiliser parents et enseignants pour accompagner les enfants à tirer le meilleur de ces pratiques tout en se protégeant des dangers ». Or la plupart des parents ont besoin d’être confortés dans leur rôle parental face aux pratiques numériques de leurs enfants.
(Communiqué de presse de l’AFEV du 21.09.16)

 

Les collégiens scolarisés en réseau d’éducation prioritaire (REP) déclarent majoritairement (55%) avoir appris tout seul à se servir d’un ordinateur et d’internet. C’est l’une des conclusions de l’enquête qui vient d’être publiée par l’AFEV (Association de la fondation étudiante pour la ville), réalisée en mai/juin 2016 auprès de 548 collégiens de 6e et de 5e dans des établissements choisis parmi ceux qui développent des partenariats avec l’association. Si, pour un tiers d’entre eux, ils ont été accompagnés par leurs parents dans cette découverte, seulement 6% ont été initiés à l’école.

Une part importante des collégiens interrogés (62%) déclare utiliser Internet avec leurs parents, notamment pour réaliser des recherches scolaires ; la moitié le fait pour jouer et/ou regarder des vidéos et/ou écouter de la musique. Lorsqu’on leur demande s’il leur arrive de montrer à l’un de leurs parents des choses vues sur Internet, ils répondent oui à 69% et si on les interroge sur la vérification des informations reçues, ils sont 79% à croire d’abord leurs parents et seulement 11% à croire leurs professeurs.

81% des collégiens ont des professeurs qui projettent des vidéos ou des films pendant les cours
"Les collégiens des quartiers prioritaires, sont fortement équipés", constate l’AFEV puisque 87% d’entre eux affirment avoir un ordinateur chez eux et 58% en ont plusieurs. Ils sont 80% à avoir une tablette et 98% ont le wifi à la maison. Selon l’association, "au final, on estime entre 2 et 3% le nombre de collégiens qui n’ont aucun équipement technologique chez eux".

Cet équipement est aussi présent dans les établissements : 92% des collégiens interrogés indiquent qu’il y a, au sein des salles de cours, des ordinateurs à partir desquels les professeurs peuvent projeter des documents et 80% déclarent également disposer de tableaux blancs interactifs ; 81% des collégiens ont des professeurs qui projettent des vidéos ou des films pendant les cours et 79% ont des professeurs qui utilisent Internet plusieurs fois par mois.

L’école n’est pas un lieu de débat
Si les professeurs en REP se sont saisis de l’outil informatique, l’enquête révèle que l’individualisation des relations entre le professeur et les élèves est encore peu répandue puisqu’une minorité de collégiens peuvent communiquer avec leurs professeurs par mails (11%), par SMS (2%) ou via le site Internet du collège (26%).

Pour une majorité de collégiens, l’école n’est pas le lieu où ils peuvent débattre librement de ce qu’ils voient sur Internet puisque seulement 29% d’entre eux déclarent avoir eu ce genre de débats. Pour l’AFEV, "cela se situe dans la continuité de l’enquête publiée l’an dernier sur la citoyenneté des jeunes scolarisés en REP, qui avait montré que pour les jeunes interrogés, le collège était avant tout le lieu de transmission du savoir et des connaissances scolaires".

Colette Pâris

Extrait de touteduc.fr du 20.09.16 : "Les collégiens des quartiers prioritaires sont fortement équipés" (Enquête de l’AFEV sur les pratiques numériques)

 

A l’occasion de la journée du refus de l’échec scolaire, consacrée cette année au numérique, focus sur les atouts de ces outils pour motiver les élèves, notamment dans les quartiers populaires.

Extrait de liberation.fr du 20.09.16 : L’Ecole a un grand rôle à jouer dans une société numérique (témoignages)

Répondre à cet article