> 6 - Pédagogie / Formation > Actions interdegrés > B* L’accompagnement personnalisé en langage oral et écrit au cycle 3, avec (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* L’accompagnement personnalisé en langage oral et écrit au cycle 3, avec cercles de paroles et intervention d’un prof des écoles, au collège REP+ Condorcet de Nîmes

3 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

L’accompagnement personnalisé comme appropriation autonome du langage écrit et du langage oral nécessaires à la réalisation de soi et à l’interaction sociale.

Collège [REP+] Condorcet
691 RUE BELLINI , 30903 NIMES CEDEX 2
Auteur : Alvernhe Marie-Laure et Gévaudan Eva
Mél : marie-laure.vadillo@ac-montpellier.fr

Une coopération PLC/PE permet d’organiser l’accompagnement personnalisé en deux pôles distincts.
Une première heure est consacrée à l’étude de la langue : des groupes de compétences hétérogènes ont été constitués sur la base d’évaluations diagnostiques (en accord avec la programmation de cycle 3 du réseau). Il s’agit de favoriser un travail individualisé de l’élève et un apprentissage en autonomie de celui-ci.
Une deuxième heure est employée à l’animation de cercles de paroles (dispositif PRODAS) : un thème-prétexte est proposé aux élèves pour les inviter à partager des expériences personnelles et de leur permettre d’identifier et d’exprimer leurs émotions.
Cette action permet d’agir à la fois sur le climat scolaire et de proposer une situation d’apprentissage de la langue personnalisée.

Plus-value de l’action
La fiche sera complétée en juin 2017

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
Trois classes de 6ème sont concernées par le projet soit environ 60 élèves.

A l’origine
Le collège Condorcet est un collège classé REP+. Il apparaît que 25% des élèves arrivant en 6ème ont un an de retard ou plus. D’autre part, pour de nombreux élèves, le français n’est pas la langue utilisée à la maison. D’importantes lacunes dans le domaine de l’étude de la langue limitant la structuration de la pensée sont notées par les enseignants. Egalement, on constate de fréquentes manifestations d’incivilités. Les élèves ont des difficultés par rapport au langage : pauvreté du vocabulaire et difficulté dans l’expression cohérente de la pensée, à l’oral comme à l’écrit. Ils ont du mal à communiquer entre eux sans violence, à exprimer leurs ressentis ou leurs sentiments. Enfin, de nombreux élèves manifestent une faible estime d’eux-mêmes.

Objectifs poursuivis
Durant l’heure consacrée à l’étude la langue, l’objectif est de permettre à chaque élève de progresser à son rythme sur des points précis de grammaire, d’orthographe, de conjugaison ou de vocabulaire. Le but étant, à terme, que les élèves soient capables d’écrire un texte organisé et cohérent, à la graphie lisible et respectant les régularités orthographiques étudiées au cours du cycle. En ce qui concerne l’heure consacrée aux cercles de parole ProDAS les objectifs sont de développer l’expression orale et l’écoute attentive (affinement du vocabulaire dû à la volonté d’être compris par les autres) ainsi que les capacités de l’enfant à parler de lui, de son vécu et de ses émotions sans agression et sans jugement. Ainsi l’élève apprend à mieux se connaître, à apprécier les autres et à construire une solide confiance en lui. Grâce à ces cercles, les élèves peuvent établir des relations interpersonnelles constructives et trouver des solutions alternatives aux comportements violents.
Les objectifs de ce projet ont été établis en fonction de divers axes du projet d’établissement et du projet de réseau :
Projet d’établissement du collège Condorcet 2015/2018
- Axe de progrès 1 : Acquérir une maîtrise de la langue française orale et écrite suffisante pour se comporter en citoyen.
• Savoir exprimer ses sentiments, ses besoins pour ne pas s’abandonner à la violence et adapter son niveau de langue à son interlocuteur
• Prendre la parole en public
• Écrire de manière à être compris par tout destinataire
Projet du REP+ Condorcet 2015/2018
- Axe n°1 : Soutenir la réussite des élèves, vers l’atteinte des objectifs du socle commun de compétences, de connaissances et de culture.
• Développer l’oral, et la prise de parole pour communiquer, pour penser et pour apprendre.
• Développer la communication écrite
• Accorder une attention particulière à l’enrichissement du lexique dans toutes les disciplines.
• Mettre en œuvre une pédagogie bienveillante et un enseignement explicite.
• Développer les dispositifs impliquant plusieurs enseignants.
- Axe n°2 : Permettre à chaque élève de s’inscrire dans un parcours scolaire personnalisé et motivant.
• Permettre à chaque élève de suivre un parcours fluide, de la maternelle au lycée (temps de travail commun entre professionnels du 1er et 2nd degré)
• Mettre en œuvre la différenciation pédagogique.
• Améliorer le suivi individuel des élèves, à tous les niveaux.

Description
L’accompagnement personnalisé en français représente deux heures par semaine par classe et par semaine. Le groupe-classe est réparti en deux demi-groupes. Cela représente pour chaque élève, une heure hebdomadaire en cercle de parole et une heure hebdomadaire de travail en groupe de compétences dans le domaine de l’étude de la langue.

Modalité de mise en œuvre
• Une première heure, prise en charge par le professeur des écoles, est consacrée à l’étude de la langue : des groupes de compétences hétérogènes sont constitués à partir d’évaluations diagnostiques. Ces évaluations ont été réalisées sur la base de la programmation de cycle 3 élaborée elle-même lors de concertations entre les enseignants du primaire et du collège du réseau Condorcet.
Trois évaluations diagnostiques sont établies :
◦ La première porte sur les compétences devant être acquises lors de l’année de CM1 : compétences de GROUPE 1
◦ La deuxième s’appuie sur les compétences à acquérir lors de l’année de CM2 : compétences de GROUPE 2
◦ La troisième regroupe une partie des compétences à valider lors de l’année de 6ème (les autres compétences étant travaillées en classe entière avec le professeur de français) : compétences de GROUPE 3
A partir de ces évaluations, « une fiche de progrès » est établie pour chaque élève. Un récapitulatif de ces fiches pour chaque classe est également affiché dans la classe. Ainsi chaque élève connaît les compétences qu’il maîtrise déjà et celles qu’il doit travailler.
En fonction de cela, chaque élève choisit parmi les compétences du groupe dans lequel il se trouve celle qu’il veut étudier et prend dans la banque d’exercices la fiche correspondante. Ainsi, il se peut que dans le demi-groupe classe chaque élève travaille une compétence différente. Au tableau, le professeur dessine deux colonnes, la première nommée « aide » et la seconde « correction ». Lorsqu’un élève est en difficulté face à une tâche il peut :
1) Chercher la réponse dans l’un des porte-vues de leçons mis à sa disposition.
2) Demander à un camarade de l’aide (surtout lorsqu’il s’agit d’un problème de compréhension de consigne).
3) Venir inscrire son prénom au tableau dans la colonne « aide » ce qui notifie au professeur qu’il a besoin d’aide. Lorsque la fiche est terminée, l’élève inscrit son prénom dans la colonne « correction » afin d’être corrigé par l’enseignant. Une quatrième option est proposée pour certaines compétences : ce sont des petits jeux (les dominos des pronoms par exemple) qu’ils peuvent faire seuls ou à plusieurs pour s’entraîner. Il s’agit de favoriser un travail individualisé de l’élève et un apprentissage en autonomie de celui-ci.
• Une deuxième heure, prise en charge par le professeur de français, est employée à l’animation de cercles de paroles (dispositif ProDAS) auprès des mêmes groupes de compétences hétérogènes qu’en étude de la langue. Des séances préliminaires, basées sur des jeux autour de la communication et de la présentation des participants, permettent aux élèves une prise de conscience des obstacles et des leviers susceptibles de gêner, ou au contraire d’aider, leur interaction et leur capacité d’écoute. Ces activités font émerger des règles précises destinées à garantir le cadre d’une communication idéale et authentique lors d’un cercle de parole.
Les règles de la parole dans le cercle :
◦ 1 / On a le droit de parler à condition que ce soit sur le thème proposé.
◦ 2 / Il n’y a ni évaluation, ni jugement des participants (animateur compris) sur ce qui est exprimé.
◦ 3 / On a le droit de se taire.
◦ 4 / Lorsque l’un parle, les autres écoutent jusqu’au bout sans l’interrompre.
◦ 5 / On ne critique pas et on ne se moque pas.
◦ 6 / Quand quelqu’un est en cause, on ne le nomme pas.
◦ 7 / Tout ce qui est dit dans le cercle doit rester dans le cercle (règle de confidentialité).
Chaque séance débute par un temps de calme durant lequel les participants sont invités à rechercher leur « météo intérieure » en se demandant comment ils se sentent avant de débuter le cercle. Il s’agit donc d’être capable de reconnaître, de nommer ses émotions, de les partager avec le groupe et de les expliquer parfois pour ceux qui en éprouvent le désir. Un travail sur le vocabulaire de l’émotion a été mené de concert en étude de la langue et les élèves ont proposé d’eux-mêmes de réaliser une affiche sur laquelle ajouter régulièrement des nouveaux mots définissant leurs émotions pour gagner en précision. Une fois la « météo intérieure » achevée, le cercle peut commencer.
Le déroulement d’un cercle de parole :
◦ 1. Présentation du thème proposé, issu de l’un des trois facteurs de développement humain définis par Carl Rogers (conscience de soi, réalisation de soi, interaction sociale). : « je vais vous parler d’un endroit où je me sens bien » ; « un jour, on m’a confié une responsabilité » ; « un jour, je me suis senti(e) valorisé(e) » ; « un jour, j’ai fait confiance à quelqu’un et j’ai eu raison / j’ai eu tort »…
◦ 2. Echange d’expériences. Les participants volontaires racontent l’événement et l’animateur les invite à exprimer les émotions ressenties à cette occasion par la pratique de l’écoute active. L’animateur s’implique au même titre que les élèves dans cet échange.
◦ 3. Phase dite « d’intégration cognitive » : retour sur les sentiments recueillis par le thème, les différences ou similitudes entre les histoires racontées.
◦ 4. Conclusion : « Qu’est-ce que j’en retiens ? »
◦ 5. Evaluation du groupe par les participants (qualité de l’écoute, émotions ressenties lors du cercle).
La tenue des cercles permet à la fois d’agir sur le climat scolaire en établissant des relations interpersonnelles constructives, de développer une meilleure estime de soi, de poursuivre une situation d’apprentissage de la langue personnalisée mais également de développer une réelle capacité d’écoute.

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
La fiche sera complétée en juin 2017

Effets constatés
La fiche sera complétée en juin 2017

Extrait du site Expérithèque : L’accompagnement personnalisé comme appropriation autonome du langage écrit et du langage oral nécessaires à la réalisation de soi et à l’interaction sociale

Répondre à cet article