> 7 - Dispositifs éduc. ville > Type de document > Etudes (Polit. Ville) > "Les devoirs à la maison : un facteur d’inégalité supplémentaire", par Emile (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

"Les devoirs à la maison : un facteur d’inégalité supplémentaire", par Emile Douat, université de Poitiers (Note du conseil scientifique de la FCPE, avril 2017)

20 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

N°3 - AVRIL 2017
LES NOTES DU CONSEIL SCIENTIFIQUE

Les devoirs à la maison :
un facteur d’inégalité supplémentaire
Etienne DOUAT, maître de conférences en sociologie à l’université de Poitiers.

[...] Nous proposons ici de rompre avec cette évidence du travail scolaire hors l’école en deux temps : 1) en revenant d’abord sur ce que l’institution scolaire tend historiquement à refouler : l’inégalité des conditions d’existence et de socialisation des élèves 2) en examinant ensuite quelques-uns des effets sur la scolarité, les apprentissages et la vie familiale que ce système des devoirs peut contribuer à produire.

[...] Au niveau du primaire, mais aussi du secondaire, le système des devoirs, régulièrement justifié par le monde enseignant mais aussi par beaucoup de parents (au nom de la lutte pour la réussite scolaire, de la construction de l’autonomie ou de la coéducation) n’a pas fait ses preuves en matière d’égalisation des parcours d’apprentissage. Au contraire, l’externalisation du travail personnel des élèves pénalise les plus faibles, accentue la compétition et contribue au renforcement des inégalités scolaires en fonction de l’origine sociale, particulièrement élevées en France. On l’a deviné, les travaux d’enquête suggérant la pertinence d’une réinternalisation des devoirs – renouant avec l’idée que l’école doit être « son propre recours » – ne manquent pas. Il revient au politique qui n’a pas renoncé à la démocratisation scolaire d’étudier
sérieusement une telle option et de l’articuler avec ce qui constituerait son indispensable corolaire : un réexamen des programmes et des pratiques pédagogiques dans la classe, une profonde réflexion sur la formation des enseignants, une remise en cause de la structuration concurrentielle de notre système éducatif et du soutien de l’Etat au marché florissant des cours particuliers et du soutien scolaire.

Extrait de fcpe.asso.fr d’avril 2017 : Les devoirs à la maison :
un facteur d’inégalité supplémentaire

Les Notes du conseil scientifique

 

"Cet impératif peut contribuer à épuiser les familles, à les désespérer de toute préoccupation scolaire". Dans une nouvelle Note de la Fcpe, Etienne Douat, Université de Poitiers, tord le cou aux devoirs à la maison en trouvant quelques arguments inédits. Car la cause est entendue depuis très longtemps et le cou a déjà fait pas mal de tours. E Douat rappelle pourquoi les devoirs à la maison sont une mauvaise action au moins à l’école primaire. Resterait à comprendre alors pourquoi parents et enseignants y sont si attachés...

Extrait de cafepedagogique.net du 19.04.17 : Fcpe : Epuisants devoirs..

Répondre à cet article