> 6 - Pédagogie / Formation > Pédagogie (généralités) > Qu’est-ce que la pédagogie explicite ? Histoire et pratique, sur le site (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Qu’est-ce que la pédagogie explicite ? Histoire et pratique, sur le site spécialisé Form@pex (2013) et sur "La classe de Mallory" (2013)

14 août Version imprimable de cet article Version imprimable

Bref historique du courant de la Pédagogie Explicite

Histoire
1/ Un nombre de plus en plus imposant d’études converge vers la conclusion que l’école, et plus particulièrement l’enseignant, influence l’apprentissage des élèves par une bonne gestion de classe et un enseignement efficace. Par conséquent, en améliorant les pratiques pédagogiques, on peut améliorer le niveau scolaire des élèves. Les pratiques enseignantes possèdent donc un pouvoir d’influence important sur la réussite scolaire des élèves, particulièrement auprès de ceux provenant de milieux socio-économiques défavorisés. [...]

Extrait de formapex.com du 13.04.13 : Historique du courant de la pédagogie explicite

 

Le fonctionnement des ateliers de lecture avec le modelage des stratégies m’a amenée à m’intéresser de plus en plus à la pédagogie explicite aussi nommée enseignement efficace.

Qu’est-ce que la pédagogie explicite ?

L’enseignement explicite se définit par la transmission des connaissances et des habiletés par un enseignement direct et très structuré, fortement guidé par l’enseignant qui précède par petites étapes selon un rythme de leçon soutenu.

Comment se déroule une leçon en pédagogie explicite ?

Une leçon en pédagogie explicite s’articule de la façon suivante :

- Présentation de l’objectif à atteindre : l’objectif de la séance est présentée très concrètement aux élèves : "Aujourd’hui, nous allons apprendre à...", "En fin de séance, vous serez capable de...". Il faut se fixer un objectif par séance.

- Activation des connaissances antérieures. Les élèves se remémorent ce qu’ils connaissent déjà sur le sujet. Par exemple, pour une leçon sur l’addition de décimaux, on demande aux élèves de se remémorer ce qu’ils savent sur l’addition : utilité, technique opératoire ; et ce qu’ils savent sur les décimaux.

- Enseignement du concept, de l’habileté : c’est le moment où l’enseignant "enseigne" une connaissance ou une habileté par petites étapes. Chaque connaissance ou habileté est découpée en petites unités facilement intelligibles. Si je reprends l’exemple de l’addition de décimaux. Il y ’aura une étape sur le concept d’addition : qu’est-ce que l’addition ? à quoi sert-elle ? On insistera sur l’utilité pour les élèves de savoir faire des additions de nombres décimaux. L’étape suivante concernera la "pose de l’addition" avec l’explication ou le modelage pour aligner les nombres et une partie sur la technique opératoire. C’est un moment riche en interactions et rétroactions avec les élèves car on vérifie constamment leur degré de compréhension par le biais de questions posées à des élèves tirés au sort au hasard. On ne passe pas à l’étape suivante tant que tous les élèves n’ont pas compris.

- Pratique guidée : on vérifie la compréhension des élèves en proposant des tâches similaires à celles qui ont été effectuées lors de l’explication ou du modelage.

- Pratique autonome : les élèves mettent en pratique les connaissances et habiletés enseignées par le biais d’exercices en nombre suffisants. Les exercices doivent absolument porter sur l’habileté ou la connaissance explicitée par l’enseignant. [...]

Extrait de laclassedemallory.com du 08.04.13 : La pédagogie explicite. Kesako ?

Répondre à cet article