> 6 - Pédagogie / Formation > Actions A L’ECOLE ELEMENTAIRE > Sciences et techniques (Ecole) > B* Maths dans ma ville à l’école primaire REP+ La Beaucaire de (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Maths dans ma ville à l’école primaire REP+ La Beaucaire de Toulon

6 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Maths dans ma ville

Ecole primaire La Beaucaire
105 IMPASSE DES COLLINES , 83200 TOULON
Site :
http://www2.ac-nice.fr/DSDEN83/cid74005/circonscription-toulon-2.html

Auteur : Cathy Ripoll
Mél : catherine.ripoll@ac-nice.fr

Depuis 3 ans, l’action « Maths dans ma ville » décline le dispositif national « Semaine des maths » sur la ville de Toulon. Cette année, le thème « Maths et langages » a inspiré les élèves et leurs professeurs pour la réalisation d’une exposition inter degrés et interactive (ainsi que la mise en place d’une plateforme numérique d’échanges) dont l’ambition est de donner à tous les publics une image attractive,actuelle et vivante des mathématiques

Plus-value de l’action
Ce dispositif ambitieux a permis de développer non seulement des compétences en mathématiques mais également en langue orale. Il a ainsi permis d’essaimer sur davantage de classes au sein des écoles. Tous les enseignants déjà engagés ont souhaité poursuivre et ont été force de proposition dans les échanges animés par les formateurs. Ils ont été les « passeurs » de l’action envers les nouveaux entrants.

Nombre d’élèves et niveau(x) concernés
o 25 enseignants des cycles 1, 2 et 3 et leurs 550 élèves : 21 classes de primaire, 4 classes de 6ième du REP+ Toulon II/la Marquisanne. o 7 Conseillers pédagogiques de 3 circonscriptions, o 1 Enseignant soutien informatique.

A l’origine
Au regard des résultats décevants des élèves français aux différentes évaluations, qu’elles soient internationales (TIMSS, PISA…) ou locales (d’école, de circonscription), il apparait nécessaire de revoir les modalités de l’enseignement des mathématiques au sein des classes afin de modifier les représentations des élèves et des enseignants. Il était donc essentiel d’impulser de nouvelles dynamiques afin d’engager dans le projet un maximum d’établissements. Il s’agissait également de conforter le lien inter degré sur le cycle 3 du réseau REP+ déjà amorcé les années précédentes. Les sciences et technologies peinant à attirer les filles, et l’Ecole devant garantir l’égalité des chances des filles et des garçons, un autre enjeu était aussi de montrer l’importance des mathématiques non seulement dans la vie quotidienne mais aussi dans l’Histoire et dans la construction de la citoyenneté. Une focale a été alors particulièrement mise sur la place des mathématiciennes dans l’Histoire des sciences.

Objectifs poursuivis
o Améliorer les résultats des élèves en changeant notamment leurs représentations des mathématiques.
o Favoriser le développement professionnel des personnels en créant des liens avec la recherche.
o S’engager pour une plus grande mixité des filières de formation.

Description
C’est au Lycée Dumont d’Urville que se tient cette année encore « Maths dans ma Ville ». Le choix de ce lieu très symbolique vise à donner à chaque élève, écolier ou collégien, une proximité avec l’enseignement supérieur et à lui ouvrir ainsi des perspectives pour la suite de son parcours. Durant 5 jours, une exposition inter degrés et interactive (ainsi que la mise en place d’une plateforme numérique d’échanges) est proposée à 15 classes. Elle offre des jeux mathématiques sur le thème de « mathématiques et langages », dirigé pour chacun d’entre eux par un élève appelé « médiateur », ayant construit avec sa classe le jeu dont il a la responsabilité.

Modalité de mise en œuvre
La mise en place d’heures de formation dédiées « Semaine des maths » au PAF (6h hors EP et 9h en REP+) a permis d’irriguer la réflexion inter degrés. Les formateurs de Toulon II ont accompagné les 9 professeurs volontaires des premier et second degrés (dont une partie du REP+) dans la construction, la mise en œuvre et l’évaluation des actions conduites ; un bilan dont les conclusions seront prises en compte pour augmenter l’efficacité du dispositif sur l’année à venir.
Par ailleurs, des conseillères pédagogiques d’autres circonscriptions ont intégré les groupes de travail préparatoires et se sont impliquées dans le projet, faisant ainsi bénéficier le groupe de leur expertise tout en développant leurs propres compétences professionnelles.
Les contenus proposés ont décliné les points suivants jugés essentiels par le groupe de travail pour la réussite du dispositif :
o La pratique d’une méthode d’investigation en mathématiques,
o La conception et la mise en œuvre de situations complexes à partir de jeux,
o La mobilisation des différents langages (écrit, oral, numérique),
o Le développement des échanges et de la mutualisation (plateforme collaborative), o Le recours à la médiation par les pairs sur les ateliers de l’exposition. Dans les classes, les élèves médiateurs sont accompagnés par leurs enseignants, via des modules d’apprentissage, pour s’emparer du projet et développer des jeux, inventer des énigmes et des défis. Forts de cette maîtrise, les élèves peuvent ensuite partager leurs créations lors de l’exposition en les présentant à des camarades, d’âges différents, d’autres écoles de la ville.

Au niveau de l’organisation, un appel à candidature pour les « visiteurs » de l’exposition est lancé et le traitement des demandes, s’appuyant sur des critères transparents (potentiel d’accueil, satisfaction des demandes des années précédentes, niveau de classe, etc.) aboutit à une planification sur la semaine. Les ateliers proposés, encadrés ou en autonomie, sont aussi adaptés en fonction des publics accueillis. Afin de donner de la fluidité aux déplacements des élèves (médiateurs et visiteurs) des deux classes présentes simultanément sur le site, six parcours balisés ont été mis en place (fiche parcours). Chaque parcours est placé sous l’égide d’une mathématicienne que les élèves pourront découvrir au fil de la visite.

Trois ressources ou points d’appui
oL’apport des chercheurs oL’engagement des enseignants et la créativité des élèves dans l’élaboration des jeux oLe soutien du proviseur par le prêt de la salle durant la semaine et les moyens techniques mis à disposition

Liens éventuels avec la Recherche
Les travaux des chercheurs (Guy Brousseau, Alain Mercier, Emmanuel Sanders, Jean-Pierre Fischer, Gérard Sensevy) ainsi que leur accompagnement sur la circonscription (Serge Quilio) ont nourri cette réflexion et en ont étayé les fondements notamment sur le sujet de la construction du nombre (cf. l’ingénierie Arithmétique et Compréhension à l’Ecole : Situations, Estimateur, Résolution de Problèmes, Calcul mental).

Evaluation
o Nombre de participants volontaires à l’action 2016/2017. o Nombre de participants volontaires à l’action 2017/2018.
o Nombre de retours positifs (> 80%) sur l’enquête de satisfaction (élève, PE).
o Modification des pratiques repérée lors d’observations ou d‘inspections.
o Evaluation des compétences des élèves en mathématiques et sur les domaines associés (maitrise de la langue, LVE, EAC…)
o Evaluation des attitudes (coopération, initiative, respect de l’égalité garçon/fille…).

Modalités du suivi et de l’évaluation de l’action
évaluation interne et auto-évaluation Le Cardie évaluera l’action en 2018

Effets constatés
- Sur les acquis des élèves : Développement du lien entre mathématiques, plaisir et créativité Développement des postures réflexives chez les élèves Le retour très positif fait par les élèves l’année précédente, notamment chez les élèves médiateurs a créé un fort engagement chez les enseignants. Ces derniers ont noté moins d’appréhension des élèves face aux tâches complexes mathématiques qu’ils pouvaient leur proposer par la suite.
- Sur les pratiques des enseignants : Cela a développé des postures réflexives à la fois chez les enseignants. Mutualisation des pratiques et interdisciplinarité
- Sur le leadership et les relations professionnelles : Travail en interdegré facilité par une meilleure connaissance et un projet motivant ; les échanges entre pairs ont permis de créer un véritable esprit de réseau.
- Sur l’école / l’établissement : Ouverture aux familles : après l’exposition de la semaine des mathématiques, les jeux sont présentés dans les établissements.
- Plus généralement, sur l’environnement : Ouverture de l’exposition à d’autres circonscriptions

Extrait de eduscol.education.fr/experitheque : Maths dans ma ville

Répondre à cet article