> 6 - DISPOSITIF > PILOTAGE DES RESEAUX (tous niveaux) > Pilotage académique > Pilotage académique : carte de l’EP et carte scolaire > Ecole REP+ Concorde de Mons-en-Baroeul : le Dasen s’engage sur la pédagogie (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Ecole REP+ Concorde de Mons-en-Baroeul : le Dasen s’engage sur la pédagogie Freinet (Le Café, 05.07.18 à 13h)

5 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

ADDITIF du 05.07.18 à 13h

Mons-en-Baroeul : Le Dasen s’engage sur la pédagogie Freinet

5 juillet - 13h - "Il n’est pas question de casser ce qui fonctionne", nous a déclaré le 5 juillet Jean-Yves Bessol, Dasen du Nord. "Dans le département, nous avons déprofilé les postes à profils" (postes pour lesquels le recrutement se fait sur entretien NDLR), nous dit JY Bessol. "Mais pour l’école de Mons en Baroeul j’ai rédigé une fiche d’identité spécifique qui dit aux professeurs que s’ils demandent l’école ils doivent partager l’ambition de l’école voire même être plus ou moins formé à la pédagogie Freinet". La nouvelle catégorisation des postes de l’école Freinet de Mons en Baroeul perd ses garanties réglementaires. Mais JY Bessol "veut garder la particularité de l’école" et "ne remet pas en cause le projet". Je suis d’accord avec les parents qui disent que la mise en place de la méthode Freinet a permis que cette école devienne moteur".

Extrait de cafepedagogique.net du 05.07.18, à 13h : Mons en Baroeul : le Dasen s’engage sur la pédagogie Freinet

 

Faut-il détruire la pédagogie Freinet ?

Moins d’un mois après la tentative d’imposer l’association "Agir pour l’école" dans une centaine d’écoles du Nord, le département est secoué par une nouvelle affaire à Mons en Baroeul. La ville abrite un groupe scolaire public Freinet. Le Dasen annonce que les postes vers cette école ne seront plus fléchés. Des enseignants sans formation Freinet pourront y enseigner. C’est une façon de mettre fin à la seule école Freinet dont les résultats ont été scientifiquement et positivement évalués. Une décision aberrante estime Yves Reuter, l’universitaire qui a évalué les résultats de l’école. Une école Freinet qui obtient des résultats, ça dérange ?

"Tous avec Freinet". Voilà une banderole qu’on voit rarement dans les manifestations. Selon La Voix du Nord, le 3 juillet les parents du groupe scolaire Concorde manifestent. Ils s’inquiètent de la nouvelle règle décidée par le Dasen qui permet à des professeurs non formés à la méthode Freinet de postuler dans l’école. Pour les parents c’est prendre le risque de briser le travail d’équipe qui est une clé de la réussite de l’école.

Car celle ci ne fait pas de doute. L’école a été évaluée de 2001 à 2006 par une équipe universitaire dirigée par Yves Reuter. "L’école était en déshérence aussi bien pour les incivilités qu’en ce qui concerne les apprentissages", nous confie-t-il. "On évitait l’école et les effectifs baissaient". Au tournant du siècle, la décision est prise de faire de l’école une école Freinet. Et Y Reuter est chargé d’évaluer l’efficacité de la pédagogie utilisée dans l’école.

"Les résultats sont clairs. Il y a une baisse des incivilités et une hausse des performances scolaires. On la constate dans les outils que nous avons utilisé mais aussi dans les évaluations nationales ou académiques", nous dit Y Reuter. "On constate aussi un rapport plus positif à l’école, le développement de compétences auto évaluatives chez les élèves. Tous ces aspects montrent qu’on peut luter contre l’échec scolaire socialement différencié sans moyens particuliers avec la pédagogie Freinet".

Que font les enseignants dans cette école ? "L’accent est mis sur la coopération entre élèves et le développement de l’écriture des élèves. Les élèves assistent au conseil d’élèves. Ils peuvent découvrir la vie démocratique et ne sont pas réduits à l’impuissance", explique Y Reuter. "Pour autant l’école n’est pas laxiste. On n’entend pas de bruit dans l’école".

Pour lui ce qui se passe à Mons en Baroeul est grave. "Quand on a une équipe qui fonctionne , qui est solidaire, cela amène des résultats chez les élèves. Vouloir arrêter une expérience qui marche, pour mois c’est inquiétant". C’est aussi l’avis des parents qui veulent garder la pédagogie Freinet pour leurs enfants.
F Jarraud

Extrait de cafepedagogique.net du 05.07.08 : Faut-il détruire la pédagogie Freinet ?

 

Education - Mons-en-Barœul : fin du projet pédagogique Freinet du groupe scolaire Concorde de Mons-en-Barœul...

Vidéo

La direction des services académiques met fin au projet pédagogique Freinet du groupe scolaire Concorde de Mons-en-Barœul.

Ce projet démarré en 2001 avait pour objectif d’accompagner les enfants dans leurs tâtonnements expérimentaux : création de textes libres, créations artistiques, recherches mathématiques.

L’élève gagnait en autonomie et en développement de soi. La pédagogie Freinet mettait en avant la coopération plutôt que la compétition en invitant les enfants à s’entraider, à débattre et à faire des propositions.

Le tout encadré par des enseignants formés à cette pédagogie spécifique. Le groupe scolaire Concorde de Mons-en-Barœul comprend l’école maternelle [REP+] Anne Frank et l’école élémentaire [REP+] Hélène Boucher.

Les parents et les élèves ont manifesté ce lundi matin. On écoute une parent élue qui nous explique l’importance des classes Freinet.

Extrait de demain-lecole.over-blog.com du 04.07.18 : Education - Mons-en-Barœul : fin du projet pédagogique Freinet du groupe scolaire Concorde de Mons-en-Barœul...

 

Le fonctionnement de l’école Freinet de Mons-en-Baroeul menacé
Selon le site "grand Lille TV" (ici, relayé sur les réseaux sociaux par P. Watrelot), la direction des services académiques du Nord met fin au projet pédagogique Freinet du groupe scolaire Concorde de Mons-en-Barœul qui avait pour fondement de ne recruter que des enseignants volontaires et formés à cette forme pédagogique. Or le dédoublement des CP et CE1 dans cette école située en REP+ amène l’administration à y nommer des enseignants non formés.

Le fonctionnement de cette école a été étudié longuement par une équipe universitaire de Lille, sous la direction d’Yves Reuter (Une école Freinet. Fonctionnements et effets d’une pédagogie alternative en milieu populaire, L’Harmattan, 2007) et ToutEduc s’était fait l’écho d’un article de la Voix du Nord évoquant le succès de cette école où "on se bouscule pour inscrire son enfant"

Extrait de touteduc.fr du 04.07.18 : Le fonctionnement de l’école Freinet de Mons-en-Baroeul menacé

 

Sur le site OZP,
voir le mot-clé du groupe 4 *Pédag. coopérative (dont Freinet)/
Pour croiser

Répondre à cet article