> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... (rubriques) > DEDOUBLEMENT, PDMQDC, TAILLE DES CLASSES > Les effets de la diminution de la taille des classes : que disent les (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les effets de la diminution de la taille des classes : que disent les recherches dans des classes (en milieu naturel) et les recherches expérimentales ? (Dominique Lafontaine, Université de Liège)

17 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Limiter le nombre d’élèves par classe : une clé de la réussite scolaire ?

Faut-il réduire le nombre d’élèves par classe ? La question revient régulièrement sous les feux de l’actualité. Les syndicats enseignants le demandent. Depuis 2017, le ministère de l’Éducation nationale en a fait l’une de ses priorités, à travers le dédoublement des classes de CP et CE1 dans les zones d’éducation prioritaire. Et, lors de la conférence de presse du 25 avril dernier, le président de la République a plaidé pour un plafond général de 24 élèves par classe de la grande section de maternelle au CE1.

[...] Beaucoup d’enseignants, de parents, d’élèves pensent que réduire ces effectifs aurait un impact positif sur la réussite scolaire. Mais que disent les recherches à ce propos ? Il en existe deux types : les études dans des classes normales, en milieu naturel, et les études dites expérimentales.

Dans les premières, on met simplement en relation les résultats des élèves à leurs tests avec le nombre d’élèves que compte la classe. Les conclusions de ces recherches vont à l’opposé de ce que l’on attendrait : dans le primaire il n’y a pas de lien statistique entre taille des classes et résultats, dans le secondaire les résultats sont nettement meilleurs dans les classes plus nombreuses.

[...] Dans les études expérimentales, certains élèves vont, pour les besoins de la recherche, être placés dans une classe à effectifs réduits (moins de 17 élèves, par exemple) et leurs résultats seront comparés à ceux de camarades présentant des caractéristiques identiques placés dans une classe « normale », plus nombreuse (plus de 25 élèves par exemple).

Extrait de theconversation.com du 16.05.19

Répondre à cet article

1 Message