> 5 - TEXTES ET RAPPORTS OFFICIELS, ÉTUDES, ANNUAIRES... > ETUDES UNIVERSITAIRES > Lancement d’un site en didactique du français à l’école primaire dans le cadre (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Lancement d’un site en didactique du français à l’école primaire dans le cadre du réseau de recherche Didacfran (université de Rouen)

24 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Lancement d’un site en didactique du français concernant l’école primaire.
Il a été réalisé dans le cadre du projet de recherche GRR Didacfran réunissant des enseignants chercheurs, doctorantes, formateurs ESPE, IEN, CPC et PEMF durant 3 ans.

Présentation
Réseau de Recherche en Didactique du Français
Didacfran
Responsable : Briquet-Duhazé Sophie, MCF HDR en Sciences de l’Éducation (ESPE de l’Académie de Rouen). Laboratoire CIRNEF de l’Université Rouen Normandie.

Durée du projet : septembre 2016- juin 2019.

Ce projet de GRR succède à la task-force DEAR (Difficultés à l’Écrit dans l’Académie de Rouen, 2014-2016) pilotée par Marie-Claude Penloup, Professeur des Universités en Sciences du Langage, laboratoire Dysola devenu Dylis, de l’Université Rouen Normandie.
Dans une perspective de recherche orientée plus précisément vers les terrains scolaires de la région normande, quatre membres de cette task-force (V. Miguel Addisu, A.M. Petitjean, L. Gruninger et S. Briquet-Duhazé) poursuivent les travaux engagés et ont commencé à initier un Réseau de Recherche en Didactique du Français (Didacfran) autour du vivier existant d’enseignants-chercheurs, enseignants et de professionnels spécialistes de l’enseignement-apprentissage de la langue orale et écrite dans l’une ou l’autre des sous-thématiques : lecture, écriture, production d’écrits, lexique, difficultés, littérature de jeunesse, troubles dans ces domaines, élèves allophones...

Ce groupe noyau se compose de :

BRIQUET-DUHAZé Sophie
CLERO Jean-Louis
GRUNINGER Laurence
GUIHARD-LEPETIT Sylviane
HAUZAY Fabrice
MAILLOCHON Isabelle
JASKULA Malgorzata
MIGUEL ADDISU Véronique

Des Inspecteurs de l’Éducation Nationale, Conseillers Pédagogiques de Circonscription, Professeurs des Écoles Maîtres Formateurs se sont montrés intéressés par la co-construction proposée. Ce groupe élargi vient donc en soutien de l’équipe noyau et est en conformité avec l’arrêté du 27 août 2013 fixant les modalités d’accréditation des ESPE prévoyant qu’il est nécessaire de :
« mobiliser l’ensemble des potentiels présents, tels que les services communs et les unités de formation et de recherche ainsi que les établissements, les écoles, les corps d’encadrement, les différents corps professionnels de l’enseignement scolaire, les centres de ressources et les services dédiés à des missions éducatives, tous dépendant du ministère de l’éducation nationale ;
conduire des actions de formation aux autres métiers de la formation et de l’éducation ;
être un acteur de l’innovation pédagogique ;
être un promoteur de la recherche en éducation et mobiliser plus largement les résultats de la recherche dans sa réflexion sur les contenus de formation ».

Le groupe élargi se compose de :
CASTEL Stéphanie
DEVILLERS Marie-Laure
FENAULT Catherine
FLEURY Odile
HENON Sophie
OVIDE Stéphanie
SEBILLE Armelle

Nous sommes accompagnés par un ingénieur d’études de l’IRIHS (Institut de Recherche Interdisciplinaire Homme Société), Université de Rouen : GUICHARD Thibaut.

La maîtrise de la langue orale et écrite est un objectif durable du Ministère de l’Éducation Nationale et de toutes les associations qui œuvrent en sa faveur ; c’est un enjeu sociétal majeur. Cette maîtrise est réaffirmée dans les nouveaux programmes de l’école maternelle (BO n° 2 du 26 mars 2015) appliqués depuis la rentrée de septembre 2015, et dans ceux de l’école élémentaire (BO spécial n°11 du 26 novembre 2015) applicables à la rentrée de septembre 2016. De même, le langage oral et le langage écrit font partie du domaine 1 du Socle commun de connaissances, de compétences et de culture, qui est entré en vigueur à la rentrée 2016.
Au plan local, en 2014, 4 % des jeunes haut-normands sont repérés comme étant en très grande difficulté de lecture (données Journée Défense Citoyenneté, Ministère de la Défense).
Au plan national, évalués en compréhension de lecture dans le cadre de l’enquête internationale PIRLS (Programme international de recherche en lecture scolaire, 2011), les écoliers français de CM1 obtiennent des scores globaux stables sur les dix dernières années. Leurs performances sont supérieures au score moyen de l’ensemble des pays mais se situent en deçà de la moyenne européenne.
L’ANLCI fait état de 8% de personnes en situation d’illettrisme âgées de 18 à 65 ans en Haute-Normandie (7% au niveau national - données issues de l’enquête IVQ 2011-2012). Et 19% ont des difficultés fortes ou graves dans au moins un des quatre domaines de compétences de base (maîtrise de l’écriture, de la lecture, de la compréhension d’un texte simple et du calcul simple).

L’originalité de ce projet réside dans le fait qu’il allie production de connaissances scientifiques et production d’outils mobilisables en classe notamment, mais aussi en formation (formation initiale, formation continue, formation de formateurs).

Objectifs
réduire les difficultés en langue française des élèves.
concevoir un site de référence en didactique du français permettant aux enseignants, aux formateurs et aux chercheurs de disposer d’un outil dans ce domaine.
affirmer un lien fort entre recherches scientifiques et applications pédagogiques en classe mais non exclusivement.

Extrait de didacfran.univ-rouen.fr (présentation)

Les acteurs
Élèves en difficulté
Élèves en situation de handicap
Élèves allophones, élèves plurilingues
Parents
Formateurs
Enseignants
Enseignants débutants
Partenariats professionnels

Le site

Répondre à cet article