> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS LOCALES par niveau et discipline/ > Actions locales AU COLLEGE > Collège (Actions autres ou interdisciplinaires) > Les voyages scolaires victimes collatérales du Brexit : l’exemple des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les voyages scolaires victimes collatérales du Brexit : l’exemple des collèges REP+ Boris Vian à Lille et Malraux à Compiègne

31 octobre Version imprimable de cet article Version imprimable

Les voyages scolaires vers le Royaume-Uni, victimes collatérales du Brexit

Lille (AFP) - Quelle que soit l’issue du Brexit, l’incertitude des derniers mois a pesé pour les établissements scolaires, obligés d’anticiper pour organiser des voyages pédagogiques et, parfois même, de renoncer à visiter le Royaume-Uni.

La sortie du pays de l’Union européenne "ne changera peut-être rien, mais on a préféré se donner le plus de facilité possible", explique à l’AFP Axel Raix, principal du collège Boris Vian à Lille. D’où le choix de son établissement de rompre avec la tradition d’envoyer cinq jours en Angleterre les élèves des classes de 4e. Ils partiront cette année à Cork, en Irlande.

Le voyage, un peu plus long, représente un surcoût "de 30 à 40 euros" par élève, une dépense non négligeable pour ce collège classé Rep+ (réseau d’éducation prioritaire). Mais pas question d’abandonner le projet pour autant.

"On a des élèves qui ne sont jamais partis là-bas, qui n’y partiront peut-être jamais, donc c’est maintenant ou jamais", fait valoir le principal.

Extrait de nouvelobs.com du 19.10.19

 

Les collégiens compiégnois de Malraux iront en Irlande
Le collège André Malraux de Compiègne fait partie du R&seau d’éducation prioritaire + (REP+). Il a pour projet d’emmener 48 élèves de 4e et de 5e en Irlande, du 17 au 24 janvier prochain.

Extrait de courrier-picard.fr du 12.10.19

Répondre à cet article