> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > LES PEDAGOGIES > Péd. Education nouvelle > Comment définir les pédagogies alternatives ? Entretien avec Édouard Gentaz, (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Comment définir les pédagogies alternatives ? Entretien avec Édouard Gentaz, université de Genève (revue Cerveau & Psycho)

29 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Les pédagogies alternatives ont déjà transformé l’enseignement

Montessori, Freinet, mais aussi classes inversées, intelligences multiples, Steiner... que recouvrent ces pédagogies alternatives et quels sont leurs résultats ? Entretien avec Édouard Gentaz, professeur de psychologie du développement à l’université de Genève.

Comment définissez-vous les pédagogies alternatives ?

Les pédagogies alternatives sont toutes les méthodes qui se sont développées à côté du système traditionnel, en réponse aux insatisfactions qu’il génère. Mécontents des conditions, des objectifs ou des techniques de ce système, certains pédagogues ont imaginé d’autres façons d’enseigner. Les méthodes de ce type sont souvent pratiquées dans des écoles privées, qui ne sont pas sous contrat avec l’éducation nationale (même si un certain nombre d’enseignants les appliquent dans le public, notamment pour les deux principales, Montessori et Freinet, sans que leur école ne soit identifiée officiellement à ces méthodes).

Une partie des pédagogies alternatives sont « structurées » : elles sont sous-tendues par un corpus théorique élaboré et soutenues par divers organismes, qui délivrent des labels attestant de la conformité de l’enseignement avec la méthode. C’est le cas de Montessori et Freinet. Mais il existe aussi tout un florilège d’écoles privées hors contrat qui se revendiquent des pédagogies alternatives, et qui font chacune leur propre « cuisine » : un peu de Montessori, un peu de Freinet, des journées d’enseignement dans la nature… Bien sûr, des inspecteurs de l’Éducation nationale peuvent contrôler leur fonctionnement et l’absence de dérives.

En dehors de Montessori et de Freinet, quelles sont les autres pédagogies alternatives « structurées » ? On entend toutes sortes de labels : Steiner, intelligences multiples, classes inversées…

La pédagogie Steiner est en effet aussi une méthode structurée, même si elle intègre un certain nombre de croyances dans ses fondements théoriques. Elle compte une vingtaine d’écoles en France et accorde une grande place au contact avec la nature, aux activités artistiques et aux langues étrangères. Elle se revendique de « l’anthroposophie », courant ésotérique qui prône l’intégration de la dimension spirituelle de l’homme. Elle a d’ailleurs été très critiquée pour cela, certains y voyant un risque de dérive sectaire.

La méthode des intelligences multiples peut également être considérée comme une pédagogie alternative structurée. Elle se fonde sur la théorie du psychologue américain Howard Gardner, selon lequel il n’y a pas un facteur d’intelligence générale (le QI), qui déterminerait les performances dans tous les domaines, mais huit formes d’intelligences distinctes : logicomathématique, linguistique, kinesthésique, interpersonnelle… Le principe de cette méthode d’enseignement est alors de solliciter toutes ces formes d’intelligence, afin que chaque élève ait à un moment l’opportunité de réussir. Les enfants développent ainsi leur confiance en soi, ce qui est précieux pour les apprentissages. Cette...

Extrait de cerveauetpsycho.fr du 18.11.19

 

Voir les différents types de pédagogie de la sous-rubrique LES PEDAGOGIES

Répondre à cet article