> ACTEURS et PARTENAIRES (Identité et Statut) > Pilotes : Principal, IEN, Directeur d’école (identité et témoignages) > Continuité pédagogique : témoignages de soutien aux enseignants d’un (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Continuité pédagogique : témoignages de soutien aux enseignants d’un coordonnateur REP+ et formateur académique en Seine-Saint-Denis et d’un principal adjoint en REP+

27 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Lettre à mes collègues « On a besoin de la maîtresse »

Par Philippe Rocher Coordonnateur REP+ intercommunal Miriam Makeba (Aubervilliers/Saint-Denis) et formateur académique Education Prioritaire

Je vais avoir soixante ans ce mercredi 25 mars. J’ai passé ma vie professionnelle dans le 93 en Education Prioritaire et je m’autorise de mon expérience d’enseignant et de mon statut toujours actuel (non hiérarchique) de coordonnateur de Réseau d’Education Prioritaire, et de la vision globale qui est la mienne, pour m’adresser à vous dans cette situation à bien des égards inédite.

Tout d’abord pour vous faire part de mon admiration sans bornes pour votre travail et pour tout ce que vous avez mis en place depuis le vendredi 13 mars.

Tout s’est joué en effet ce jour là, où sans consignes officielles précises, au lendemain de l’allocution présidentielle, vous avez compris les enjeux, vous avez su « gérer » avec vos élèves la séparation sur un long terme (dans les meilleurs des cas, pour la zone C, rendez-vous le 20 avril...), contacter les familles, donner du travail, et je vous dispense de la liste, remarquable par sa richesse, de tout ce que vous avez créé pour assurer la continuité scolaire/pédagogique et pour maintenir le lien entre l’école, les familles, et vos élèves.

Pour rappeler aussi à toutes et tous (ce que vous savez sans doute déjà), que les familles vous le rendent bien, qui vous remercient, qui disent combien l’école leur manque et manque à leurs enfants.

Que des solidarités s’organisent et se consolident, entre vous, entre les familles et entre les enfants, entre vous, les familles et les enfants, sachant que ces derniers souffrent aussi de la mise entre parenthèse de la socialisation scolaire et que les contacts permis par les outils technologiques de communication actuels et les réseaux pseudo sociaux ne sauraient compenser la vraie vie sociale de l’école des copines et des copains dans la classe et la cour de récréation... sans parler des modalités d’enseignement à l’école.

Pour vous dire aussi de prendre soin de vous, bien sûr, mais de le faire aussi en tant qu’enseignants confinés en télétravail : donc ménagez-vous ! Car vous ne tiendrez pas les deux semaines qui viennent au même rythme effréné que celle qui vient de se passer, laquelle était plus chronophage et « prenante » qu’une semaine « normale » pour pas mal d’entre vous, et aussi parfois anxiogène.

Extrait de humanite.fr du 25.03.20

 

Sur Twitter

ppale adjointe rep+
@mon_tweete
·
23h
#onnelacherien ... tous les jours au collège pour endiguer la fracture numérique , maintenir le lien avec les familles , les élèves et toute communauté pédagogique et éducative. Travail exceptionnel des #professeurs pour preserver la #ContinuitePedagogique bravo !!

Répondre à cet article