> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > PEDAGOGIES (LES). Liste des sous-rubriques et mots-clés > Pédag. coopérative, Freinet > Le parcours et la démarche coopérative d’un enseignant de collège en éducation (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Le parcours et la démarche coopérative d’un enseignant de collège en éducation prioritaire à Nantes (les Cahiers)

19 juin Version imprimable de cet article Version imprimable

Les portraits du jeudi, par Monique Royer
Apprendre pour enseigner, enseigner pour apprendre
Stéphane Gort

Et si le sens du métier d’enseignant se dénichait en collectif, dans des projets qui vivent, se transforment et favorisent l’éclosion d’une réussite éducative ? Stéphane Gort, enseignant en sciences physiques au collège Sophie-Germain de Nantes, nous raconte son chemin pédagogique éclairé par les pratiques de coopération.

[...] Le collège Georges-de-la-Tour, en éducation prioritaire, recherche un enseignant pour initier un projet « Main à la Pâte » et travailler sur une approche par compétences. La situation est particulière. L’établissement est amené à fermer et céder sa place dans une poignée d’années au collège Sophie-Germain flambant neuf

[...] La coopération a commencé entre enseignants autour de la question « comment on fait ensemble ? » avant d’irriguer la pédagogie. « Pour les élèves en éducation prioritaire, ça a du sens. Ils sont à priori fâchés avec les maths, là l’étiquette est moins bloquante. » L’enseignant a une même classe sept à huit heures par semaine, et il peut par ce biais imprimer une façon de faire fonctionner le groupe en utilisant la pédagogie coopérative. Les élèves, eux, sont confrontés à une rupture moindre avec le fonctionnement de l’école élémentaire. Le dynamisme du collège, dont le projet sciences est un élément moteur, encourage l’arrivée de publics mixtes socialement. « C’est en se donnant une contrainte féconde que l’on parvient à dépasser certaines choses. On choisit tous cette contrainte et on va devoir s’approprier les outils à enseigner, la logique et définir le commun. D’habitude, on passe très peu de temps à montrer ce qui est commun entre les disciplines avant ce qui est différent. »

CLASSES COOPÉRATIVES
Tout fonctionne bien jusqu’à ce qu’une conjonction de circonstances néfastes (maladie d’enseignants et non remplacements, départ du principal) stoppe l’élan et amène une grande partie des familles les plus aisées à retirer leurs enfants. Stéphane Gort et quelques collègues s’interrogent pour trouver une solution pédagogique. Le projet sciences fonctionne bien, pourquoi ne pas aller plus loin et élargir la coopération à d’autres disciplines ? L’équipe propose la mise en place de 6e coopérantes. [...]

Extrait de cahiers-pedagogiques.net du 18.06.20

 

Note : Le nouveau collège Sopihe-Germain à Nantes n’est pas en éducation prioritaire.

Voir la sous-rubrique Pédag. coopérative, Freinet

Répondre à cet article