> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Confinement, Enseignement à distance, Devoirs à la maison > Continuité pédagogique : satisfaction des parents, enseignants et élèves mais (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Continuité pédagogique : satisfaction des parents, enseignants et élèves mais nettement moins en éducation prioritaire, surtout en collège (Depp)

24 juillet Version imprimable de cet article Version imprimable

Note d’information Depp
n°20.23, juillet 2020

Crise sanitaire de 2020 et continuité pédagogique :
les élèves ont appris de manière satisfaisante

 Près de huit parents sur dix considèrent que les activités proposées à leur enfant pendant la période de confinement de mars à mai 2020 étaient profitables et sept professeurs sur dix se déclarent globalement satisfaits de la façon dont leurs élèves ont appris.
Les collégiens et lycéens, quant à eux, déclarent très majoritairement avoir rencontré peu de difficultés matérielles ou d’organisation, pour conduire le travail scolaire attendu. En revanche, un tiers d’entre eux disent avoir manqué de motivation pour le réaliser.
Interrogés sur l’impact éventuel de l’enseignement à distance, les enseignants soulignent les progrès des élèves en termes d’autonomie et de maîtrise des outils numériques. Les parents confirment ce gain en autonomie et estiment aux deux tiers que leur enfant a maintenu son niveau d’apprentissage. Ils sont six sur dix à considérer qu’il a découvert de nouvelles méthodes.

[...] Dans le premier degré, l’appréciation des professeurs des écoles exerçant en éducation prioritaire apparaît dégradée par rapport à la moyenne tous secteurs confondus, puisque seuls 64 % portent un regard positif sur l’apprentissage des élèves pendant la période de fermeture des écoles contre 77 % de l’ensemble des enseignants du premier degré.
Cette différence est confirmée par les réponses des directeurs d’école qui sont 74 %
dans l’ensemble à se déclarer satisfaits de l’apprentissage des élèves, contre 55 % pour ceux exerçant en éducation prioritaire
 figure 1.
Dans le second degré, dans l’ensemble, ce degré de satisfaction, tant pour les personnels de direction que pour les professeurs, est plus élevé en LEGT qu’en collège ou en LP.
Au collège (comme dans le premier degré), les écarts selon les secteurs de scolarisation sont très marqués : 85 % des enseignants de l’enseignement privé se déclarent satisfaits de l’apprentissage des élèves pendant la période de confinement contre 70 % de leurs collègues de l’enseignement public hors éducation prioritaire. En éducation prioritaire, seul un enseignant sur deux rapporte être satisfait de l’apprentissage des élèves.

[...] Une faible proportion de collégiens et de lycéens déclarent avoir rencontré des difficultés matérielles pour travailler
Les élèves du second degré ont été interrogés sur leurs difficultés éventuelles concernant le travail scolaire à effectuer durant cette période. Les élèves de collège ou lycée ne sont que 19 % à considérer avoir eu souvent ou très souvent du mal à s’organiser, et seulement 14 % disent avoir rencontré souvent ou très souvent des difficultés de compréhension des consignes  figure 5.
Ils sont également peu nombreux à déclarer avoir été en difficulté pour travailler en
autonomie (15 % l’ont souvent ou très souvent été), mais près de deux élèves sur cinq indiquent avoir manqué de motivation souvent ou très souvent.
Les élèves déclarant des difficultés matérielles (autres que celles qui pourraient être liées aux difficultés de fonctionnement des outils numériques) sont très minoritaires. Au contraire, neuf élèves sur dix considèrent ne pas avoir manqué de place au domicile et près de huit sur dix ne jamais avoir manqué de matériel. Plus du tiers des élèves n’ont jamais été confrontés à des difficultés informatiques ; pour les autres, ces difficultés étaient épisodiques (41 %) plutôt que récurrentes (25 %).

Extrait de education.gouv.fr du22.07.20

Répondre à cet article