> PILOTAGE, ACCOMPAGNEMENT, ÉVALUATION, ORIENTATION > Devoirs à la maison > L’Unesco : la moitié de la population mondiale n’a plus accès aux (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’Unesco : la moitié de la population mondiale n’a plus accès aux établissements. Des conséquences particulières pour les "appprenants défavorisés" : alimentation, sécurité, décrochage ... (ToutEduc)

20 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Coronavirus : l’UNESCO sonne l’alarme, le Royaume-uni hésitant

L’UNESCO calcule que "plus de 850 millions d’enfants et de jeunes gens - soit environ la moitié de la population mondiale d’âge scolaire – n’ont plus accès à leurs établissements d’enseignement, la fermeture des écoles et universités ayant été instaurée au plan national dans 102 pays, au plan local dans 11 autres". L’organisation internationale ajoute que "l’ampleur et la rapidité des fermetures d’écoles et d’universités représentent un défi sans précédent pour le secteur de l’éducation". Elle "organise des réunions virtuelles régulières avec les ministres de l’éducation du monde entier afin de procéder à des échanges d’expériences".

Elle considère en effet qu’on "ne saurait surestimer les effets négatifs des fermetures d’écoles (...). Les inconvénients sont disproportionnés pour les apprenants défavorisés (...). De nombreux enfants et jeunes dépendent des repas gratuits ou à prix réduit fournis dans les cantines scolaires pour leur alimentation (...). Les écoles assurent la sécurité de nombreux enfants et jeunes." Les parents dont l’éducation et les ressources sont limitées peuvent avoir des difficultés à aider leurs enfants... L’UNESCO évoque encore des enfants qui sont laissés seuls, "ce qui peut entraîner des comportements à risque", des coûts économiques élevés, une pression accrue "sur les écoles et les systèmes scolaires qui restent ouverts", une augmentation des taux d’abandon scolaire et la perte des contacts sociaux "qui sont essentiels à l’apprentissage et au développement". [...]

Extrait de touteduc.fr du 18.03.20

Répondre à cet article