> PÉDAGOGIE(S), DISCIPLINES, ACTIONS LOCALES > ACTIONS PEDAGOGIQUES LOCALES (par niveau et discipline) > Actions locales INTERDEGRES > B* Projet REP rural interdegrés et interétablissements lire-écrire-parler (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

B* Projet REP rural interdegrés et interétablissements lire-écrire-parler autour du tapis et découverte professionnelle des ateliers d’un styliste à Ham (Somme) (Innovathèque)

15 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Un Tissu d’histoire en REP rural

Quoi ?
Ce projet utilise des tapis en tissu qui vont servir de prétexte pour travailler l’imagination, l’écrit et l’oral :
- imaginer un tapis à partir d’une histoire créée ou d’une explication d’un cours par exemple,
- le faire créer par les élèves HAS SEGPA ou par un artisan ou par l’atelier de couture dans la ville
- le faire prendre vie en manipulant des objets ou des personnages sur ce tapis

Ce projet concerne tous les élèves de maternelle au lycée du secteur Hamois qui est classé REP.

Dans ce projet, le lire - écrire - parler, des plus grands aux plus petits mais aussi le contraire est mis en avant que ce soit en présentiel ou à distance.

Ce projet, tissu d’histoire, appuyé par la fondation Egalité des chances se trouve en continuité avec le documentaire tissu local sur le projet d’ouverture de l’atelier de couture de renom Jean-Luc François à Ham

03/09/2020

Qui ?
2 membre(s) dans l’équipe - 2 partenaire(s)
- Des enseignants et des élèves volontaires du cycle 1 au cycle 4
- Les ateliers de couture de Jean-Luc François
- La médiathèque de Ham
- Des artisans de la couture

Les partenaires :
Fondation égalité des chances Permet le soutien financier du projet

Médiathèques de la somme Prêt de tapis et formation

Les participants
80 élève(s)

5 enseignant(s)
0 autre(s) participant(s)

Où ?
Interétablissements Amiens

Ecole maternelle Ecole élémentaire Collège Lycée -

Ce projet est impulsé par une dynamique dans la ville de Ham du styliste Jean Luc François. Face à la difficulté de recruter des salariés aux exigences de la couture, il a ouvert à la rentrée 2018 une nouvelle formation aux métiers techniques de la mode à Ham.
En décembre 2018, il a renouvelé l’expérience réalisé à la ville de Pantin en créant la première nuit de la mode à Ham avec des jeunes de 16 à 25 ans qui sont intervenus dans des activités variées, de la sécurité, au service de voiturier, à la décoration, en passant par la musique, la minière, la photo, la vidéo ou encore la coiffure et le maquillage, la présentation, l’habillage, le mannequinat, sans oublier la logistique, l’organisation, la scénographie et même la restauration, etc.

Il existe une formation proche du collège (à 20 minutes) sur les métiers de la couture. C’est l’occasion de travailler sur les métiers du textile et de la mode.
Amiens COLLEGE VICTOR HUGO (080)
Amiens JULES VERNE (080)
Amiens VICTOR HUGO (080)
Amiens JEAN ZAY (080)
Amiens J C ATHANASE PELTIER (080)
Amiens MARIE CURIE (080)
1 académie(s)
6 établissement(s)
5 classe(s)

Pourquoi ?
Problème identifié

Ce projet correspond aux attentes du nouveau projet de Réseau comme l’enseignement implicite de la compréhension, l’apport au niveau du lexique et le développement de l’oral.

Plusieurs objectifs :
- Développer la créativité ;
- Compréhension et écriture d’histoires ;
- Perfectionner l’oral ;
- Découvrir le monde de l’artisanat lié au textile ;
- Découvrir les formations du textile.

Les ateliers de couture dus styliste Jean-Luc François ont été l’occasion aussi d’imaginer un projet partenaire avec lui. Nous sommes dans un secteur rural et la moindre liaison est importante.
Indicateur(s) quantitatif(s)
Nombre d’élèves s’orientant vers le textile Annuelle 30/06/2021 1
Nombre de tapis créés à la fin du projet Annuelle 30/06/2021 1

Indicateur(s) qualitatif(s)
- Grille de compétences sur l’écriture d’une histoire, le travail à l’oral, l’engagement des élèves
- Qualité des rencontres / échanges entre les différentes structures (écoles, collège, parents, atelier de couture, entreprise …)

Quand ?
Du 01/09/2019 Au 01/07/2021

Comment ?
Le tapis est un prétexte pour développer aussi bien à l’écrit qu’à l’oral. Il développe l’imagination et la curiosité. C’est un support ludique et original qui peut permettre à des élèves parfois réservés et/ou décrocheurs de se lancer. C’est une autre façon de théâtraliser. C’est un projet qui va créer du lien entre les écoles et le collège et des temps forts avec les parents où les élèves raconteraient leur histoire.

D’un point de vue cognitif, il correspond tout à fait aux 4 piliers de l’apprentissage de M. Dehaene dans le cadre des sciences cognitifs. L’activité retient l’attention par la vue et l’ouïe, l’élève est engagé faisant appel à sa mémoire pour raconter l’histoire.

C’est une occasion rare pour des élèves de découvrir le monde du textile. Les élèves pourront découvrir des métiers variés allant de la création d’habits de tous les jours à la haute couture. C’est une ouverture culturelle à des métiers qui requièrent un parcours scolaire élargi.

Modalités de mise en oeuvre

Différents temps sont prévus en présentiel ou distanciel mais tout dépendra du contexte dans lequel on sera car certaines activités peuvent se faire à distance ou en présence.

A distance :
- Création de l’histoire à la maison avec explication sous forme de dessin ou en vidéo en autonomie
- Echange en visio avec l’artisan concernant l’avancée des tapis
- En fonction du contexte :
Soit création des vidéos au collège et envoi à distance dans les écoles
Soit présentation des histoire en face à face devant les petits et les parents

En présence :
- Travailler sur la présentation des histoires : oral, gestes, intonation
- Découvrir les métiers du tissu par les artisans dans les ateliers

Les différents temps :
1 - Inventer une histoire :
Ecrire sur papier, à l’oral en filmant
2 - Imaginer le tapis
En dessin, avec une maquette
3 - Expliquer comment on imagine le tapis au fabriquant
à l’artisan, aux élèves notamment de SEGPA, à l’atelier de couture de Jean-Luc François
4 - Voir la construction du tapis avancer :
- > cela peut être des photos envoyés ou la visite du créateur dans les classes pour montrer l’avancée ;
- > à l’extérieur, dans les locaux du créateur : au collège pour les SEGPA, chez l’artisan ou dans les ateliers de couture
5 - Recevoir le tapis et s’entrainer :
- > En se filmant et en se regardant pour analyser les gestes, l’intonation de la voix
6 - Présenter le travail en présentiel ou par capsule
- Les plus grands au plus petit mais aussi l’inverse
- Aux parents
- Aux partenaires

Quel bilan ?
Modalités d’évaluation
Indicateur(s) quantitatif(s) actualisé(s)
Nombre d’élèves s’orientant vers le textile 30/06/2021 1
Nombre de tapis créés à la fin du projet 30/06/2021 1
Indicateur(s) qualitatif(s)

Suite au confinement, le, projet n’a pas pu se finir. Un tapis a été construit et les élèves se sont entrainés mais ils n’ont pas pu présenter leur travail. Ce projet est reconduit pour l’année prochaine en prenant en compte les conditions du déconfinement comme avec les capsules vidéos.
Et après ?

Les tapis réalisés sont gardés et pourront être utilisé par la suite pour les autres années.

Les capsules serviront aussi de support pour différents projet du secteur.
Près du collège, un bac professionnel « métiers de la mode » avec de nombreux débouchés sur le marché de l’emploi est proposé. Des élèves issus du collège pourront présenter leur parcours aux collégiens.

Développement et suite de l’action
Le projet se poursuit à la rentrée 2020 avec la prise en compte des gestes barrières.

[Extrait de innovatheque.fr->https://innovatheque-pub.education.gouv.fr/innovatheque/consultation-action/7894/nav-context?previousPage=most-recent@

Répondre à cet article