> ACTES PRODUCTIONS OZP > Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (automne 2021) > 4/12. Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (2021) : une politique du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

4/12. Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (2021) : une politique du projet

29 septembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Série OZP "Les ZEP, laboratoire du système éducatif ?" (automne 2021)

UNE POLITIQUE DU PROJET
Pas de zone prioritaire sans projet propre : ce principe est déjà affirmé dans le texte fondateur de décembre 1981.
Cette injonction laisse cependant en creux certaines interrogations :
- qui a rédigé le projet : le principal, les deux pilotes ou l’ensemble de l’ équipe pédagogique ? les élus, les parents et autres partenaires ont-ils été associés ?
- ce "projet propre" est-il vraiment le résultat d’une analyse des besoins et particularités locales ou n’est-ce qu’une formalité administrative, un copié-collé d’autres projets ?
- le projet reste-t-il une référence vivante pour l’action pédagogique ou bien est-il rangé dans les archives administratives du réseau ?

Revenons à la perspective historique qui est le fil conducteur de cette série.
L’idée de projet en éducation était déjà présente chez Dewey, Makarenko, Freinet.
"L’apprentissage par projet, né dans les années 1920 en même temps que les autres méthodes actives, a été remis en lumière il y a une trentaine d’années en écho à la tendance de la société à « penser en projet » et dans le but d’engager davantage les élèves dans leur apprentissage" Veille et Analyses, Ifé, 2013

Le PAE (Projet d’action éducative), lui, a été créé en même temps que les ZEP en août 1981 mais il s’adresse à tous les établissements volontaires. La note de service du 24.08.21 (BO du 3 septembre 1981), dont le texte n’est pas disponible en ligne, indique que les projets d’actions éducatives [PAE] doivent être un des moyens de lutte contre l’échec scolaire par des activités pédagogiques diversifiées.

En éducation prioritaire. Le projet de zone (en éducation prioritaire), créé en 1981, a été formalisé dans la circulaire de 1990 puis a été remplacé par le "contrat de réussite" en 1998 et le "contrat d’objectif" en 2005.
La refondation de l’éducation prioritaire en 2014 réaffirme à nouveau la nécessité d’un "contrat de réseau".
Au niveau académique, la circulaire éducation prioritaire de 1990 invite les recteurs et inspecteurs d’académie à mettre en place des groupes de pilotage académiques et départementaux. Dans bien des académies, un projet académique d’éducation prioritaire sera intégré au projet académique.

Hors éducation prioritaire ont été créés dans le cadre de la Loi d’orientation de 1989 le projet d’établissement en 1990 et le projet d’école en 1990
Citons également le PEA (Projet Educatif en Education Artistique), devenu en 2015 le PEAC (Parcours d’Education Artistique et Culturelle).

Conclusion. Dans ce domaine là encore, il apparaît que c’est bien en éducation prioritaire qu’a été réalisée la première mise en œuvre institutionnelle à grande échelle de la notion de projet pédagogique aux niveaux local puis académique.

 

Historique des textes officiels charnières :

- Zones prioritaires et programmes d’éducation prioritaire. Circulaire du 28.12.81. BO spécial n°1 du 21 janvier 1982

Extrait :
I - Le choix des zones prioritaires doit reposer sur une approche globale de ce concept.
[...] De manière générale, aucune zone ne doit être définitivement retenue sans qu’un projet n’ait été préalablement élaboré.

II - La nécessité de définir un projet propre à chaque zone prioritaire
[... S’il est nécessaire de prévoir une action se déroulant sur plusieurs années, il serait peu souhaitable d’envisager une assistance permanente qui risquerait d’aboutir à la constitution de ghettos scolaires.

- Conception et mise en œuvre de projets dans les zones connaissant des difficultés scolaires et dans les établissements à la recherche d’une vie éducative nouvelle. Circulaire du 19.03.82. BO du 1er avril 1982

Extrait : Dans cette perspective il serait judicieux, dans un certain nombre de cas, de s’appuyer sur les possibilités offertes aux collèges et aux lycées par les projets d’actions éducatives : réunions de sensibilisation, stages de formation, rencontres d’ouverture culturelle.
[...] Cette invitation (ou incitation) s’adresse à tous les établissements qui veulent se donner une vie éducative nouvelle [...]

 

- Mise en œuvre de la politique des zones d’éducation prioritaires pour la période 1990-1993. Circulaire du 01.02.1990. BO du 15 février 1990

Extrait : 2. - LE PROJET ÉDUCATIF DE LA ZONE D’ÉDUCATION PRIORITAIRE
[...] Ce projet [de zone], né de l’initiative des équipes éducatives, constitue, après validation, la base d’un contrat entre les acteurs et leurs autorités de tutelle. C’est sur cette base que seront attribués les moyens et que seront évalués les résultats.
Le projet de la zone d’éducation prioritaire s’articule donc nécessairement avec les projets des écoles, collèges et lycées concernés qui eux-mêmes doivent en respecter la cohérence globale.
Par l’exercice de leurs compétences en matière d’élaboration du projet d’école et d’établissement, d’emploi des dotations en heures d’enseignement mises à la disposition de l’établissement et d’ouverture de celui-ci sur son environnement social, culturel et économique, les conseils d’école et les conseils d’administration des collèges et lycées qui associent l’ensemble des partenaires de la communauté éducative (enseignants, parents d’élèves, représentants des collectivités locales) jouent naturellement un rôle décisif dans la définition et la mise en œuvre de ce projet.
Formalisé en un document accessible à tous les partenaires concernés, il doit faire apparaître :
- Le diagnostic de départ conduisant à une détermination rigoureuse des objectifs ;
- Le plan d’action, mettant en évidence les stratégies pédagogiques retenues, les modalités de leur mise en oeuvre, les partenaires de l’action, les moyens nécessaires, disponibles ou à mobiliser ;
- Les modalités d’évaluation prévues dont la périodicité doit permettre, notamment, une régulation au cours de la réalisation ;
- Un calendrier triennal.

[...] 3.2. Dans chaque département et académie
Les recteurs et inspecteurs d’académie mettent en place des groupes de pilotage académiques et départementaux ; le cas échéant, ils peuvent désigner des correspondants Z.E.P. chargés de l’animation de ces groupes.
Ces groupes de pilotage académiques et départementaux ont pour tâche de rassembler toutes les informations nécessaires et de suivre la mise en œuvre de la politique des Z.E.P. : [...]

 

- Relance de l’éducation prioritaire : élaboration, pilotage, et accompagnement des contrats de réussite des réseaux d’éducation prioritaire - Circulaire du 20.01.99. BO du 28 janvier 1999

Extrait : 2. Les contrats de réussite
[...] plus qu’ailleurs, la nécessité s’impose de concevoir, de mettre en œuvre et d’évaluer un travail collectif fondé sur des projets : projet de réseau ou de zone, projet d’école et d’établissement. Ces projets doivent naturellement s’articuler les uns par rapport aux autres dans une logique de complémentarité.
Le projet du réseau est le fruit d’un travail collectif des équipes pédagogiques, animées par le responsable et le coordonnateur du réseau. Il fait l’objet d’une discussion avec les autorités académiques pour être formalisé en un contrat de réussite. Celui-ci fixe les objectifs retenus en termes de réussite des élèves, précise les priorités accordées en moyens de tous ordres, intègre les mesures d’accompagnement, d’animation pédagogique et de formation nécessaires, ainsi que celles montées en partenariat. Ce contrat global doit se décliner dans le projet de chaque école et de chaque établissement, dont la contribution à l’atteinte des objectifs doit ressortir clairement.
Ce contrat comporte les modalités d’une évaluation continue et d’un bilan relatif à l’efficacité des actions entreprises. Les actions relatives à l’articulation entre le temps scolaire et les activités périscolaires, engagées en partenariat, peuvent s’intégrer soit dans le contrat de réussite soit dans un contrat éducatif local.

 

- Principes et modalités de la politique d’éducation prioritaire. Circulaire du 20.03.06. BO du 6 avril 2006

Extrait : La dynamique de projet demeure au cœur de l’éducation prioritaire et trouve sa cohérence dans les contrats passés avec les autorités académiques. Elle est formalisée dans les réseaux “ambition réussite” par un “Contrat Ambition Réussite” et dans les “réseaux de réussite scolaire” par un “Contrat d’Objectifs Scolaires”. Ces contrats se substituent aux contrats de réussite scolaire, dès à présent pour les réseaux “ambition réussite” et au plus tard à la rentrée 2007 pour l’ensemble de l’éducation prioritaire. Les “Contrats Ambition Réussite” sont conclus pour quatre à cinq ans avec les autorités académiques

 

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14. BO du 5 juin 2014

Extrait : III - 2. Un projet de réseau
Chaque réseau sera invité à établir un projet de réseau qui précise l’analyse de la situation sur la base des données disponibles et des autoévaluations conduites, les principaux objectifs visés relativement aux apprentissages attendus des élèves. Ce projet et les projets des écoles et du collège s’articulent. La durée de ces documents de pilotage a vocation à converger. Le projet de réseau précise les actions retenues pour atteindre les objectifs. Il est adopté par les conseils d’école et le conseil d’administration du collège.
Le référentiel pour l’éducation prioritaire constitue un repère essentiel pour aider à la construction du projet. Le projet précisera notamment comment se met en place l’accueil des moins de trois ans, comment est mis en œuvre « plus de maîtres que de classe » et l’accompagnement continu des élèves de sixième. Il précisera les modalités de pilotage et de fonctionnement du réseau ainsi que les besoins de formation mis en évidence. Il explicitera enfin la manière dont l’action conduite sera régulièrement évaluée et valorisée. Il est attendu de tous les Rep+ préfigurateurs un projet pour fin juin 2015. Pour tous les autres réseaux établis ou confirmés en 2015, ce projet est attendu pour décembre 2015. Dans tous les cas, le projet sera valable quatre ans. Il sera régulièrement actualisé et revu intégralement pour la rentrée 2019.

 

LES REFERENCES SUR LE SITE OZP

La rubrique PILOTAGE national, académ., local

Les sous-rubriques :

- Pilot. local. Comité de pilot. (ex-exécutif) / Conseil école-collège
- Pilot. local. Contrat et projet de réseau
- Pilot. acad. : Bilan, Projet

Les mots-clés :
- Pilot. local (Conseil école-collège) (gr 5)/
- Pilot. local (Projet, Contrat réseau) (gr 5)/
- Pilot. académique (gr 5)/

 

Jean-Paul Tauvel

Répondre à cet article