> ACTES, PRODUCT. OZP > Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (automne 2021) > 10/12. Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (automne 2021) : une (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

10/12. Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (automne 2021) : une politique de l’accompagnement des élèves et des enseignants

12 novembre 2021 Version imprimable de cet article Version imprimable

10/11. Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (automne 2021) : une politique de l’accompagnement des élèves et de enseignants

 

L’ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES

L’accompagnement en éducation a une histoire complexe car ce terme a pris des appellations et des formes différentes selon les époques et selon les degrés d’enseignement, y compris en éducation prioritaire : études surveillées ou dirigées, accompagnement éducatif, accompagnement continu, accompagnement personnalisé...

Pour cette raison, nous sommes amenés à traiter ensemble et par ordre chronologique les diverses formules d’accompagnemen sans séparer ce qui est dédié à l’éducation prioritaire et ce qui concerne l’ensemble du système éducatif.

Avant 1981
Dans les écoles, "les études surveillées" (après les heures de classe) existent depuis très longtemps. Elles tendent à être remplacées par l’étude dirigée (pendant les heures de classe).
Au collège, les études dirigées existent dans presque tous les établissements, mais sous des formes variables selon le projet d’établissement.
Une circulaire a rendu les études dirigées obligatoires à l’école élémentaire à partir de janvier 1995, à raison d’une demi-heure par jour.

L’accompagnement éducatif périscolaire (Aeps) est un dispositif associatif financé par le Fonds d’action sociale (FAS) et destiné aux enfants d’immigrés. Indépendant de l’éducation prioritaire à sa création en 1982, il s’en rapproche par la suite applique en s’appliquant dans les mêmes territoires. Voir l’historique du dispositif

Des études dirigées sont créées en 1992 dans les écoles en éducation prioritaire puis généralisées à toutes les écoles en 1995.
L’accompagnement éducatif a été expérimenté dans les collèges de l’éducation prioritaire en 2007 puis étendu à tous les établissements en 2008, tout en continuant à être destiné aux "élèves en difficulté".

Dans les écoles, l’accompagnement éducatif a été créé en 2008 en éducation prioritaire dans le cadre du plan Espoir banlieues. Voir historique. Il devait être étendu à toutes les écoles à la rentrée 2009 mais cette extension ne s’est pas réalisée, sans doute pour des raisons budgétaires.

En 2013, "un accompagnement continu" est mis en place pour les élèves de 6e en éducation prioritaire. Cet accompagnement continu constitue un renforcement spécifique de l’accompagnement personnalisé mis en place en 2011 en 6ème dans tous les collèges.
Dans les collèges, cet "accompagnement continu" a été remplacé à partir de 2017 par le dispositif "Devoirs faits" (voir-ci-dessous).
La même année est lancé D’Col, "dispositif innovant d’accompagnement personnalisé en français, en mathématiques et en anglais" fondé sur le numérique et s’adressant à des élèves en difficulté de l’éducation prioritaire. Ce dispositif D’Col, qui a été en 2014 également proposé aux classes de CM2, notamment dans les écoles en REP+,
a été évalué en 2016. Depuis la rentrée 2018, ce dispositif d’aide numérique est ouvert à tous les élèves volontaires de collège.
Par ailleurs, en janvier 2016, Najat Vallaud-Belkhacem a annoncé la création à la rentrée de "parcours d’excellence" pour les collégiens de 3e volontaires en REP+ avec un accompagnement éducatif spécifique.

Avec Jean-Michel Blanquer, l’accompagnement en éducation va s’enrichir encore de deux formules : Devoirs faits et les Contrats locaux d’accompagnement.
Lancé à l’automne 2017, le dispositif destiné à tous les collégiens volontaires va mettre assez lontemps à trouver son rythme. Il a été plus aisé à mettre en place en éducation prioritaire où le dispositf d’accompagnement éducatif était encore actif.
Quant aux CLA, lancés également en 2017, il s’agit d’un dispositif territorial extérieur à l’éducation prioritaire qui vise à impliquer à la fois les collectivités locales et le MEN et dont certains se demandent s’il ne vise pas à se subsituer progressivement à l’éducation prioritaire.

Conclusion : L’accompagnement a été lancé en éducation prioritaire mais la diversité et le mouvement incessant de ses formules dans l’un et l’autre degrés ont peu à peu contribué à rendre le dispositif illisible. Le confinement et la mise en oeuvre de Devoirs faits ont par ailleurs accéléré le mouvement d’extension à l’ensemble des élèves de sorte que l’accompagnement éducatif n’est plus dédié à l’éducation prioritaire. Cependant, selon le ministère, 1 collégien sur 2 bénéficiant de Devoirs faits relève de ce dispositif.

 

 

L’ACCOMPAGNEMENT ET LA FORMATION DES PERSONNELS
Le terme d’accompagnement tend à investir depuis quelque temps r le champ de la formation des enseignants, comme en témoigne l’axe 5 du référentiel de l’éducation prioritaire : "Accueillir, accompagner, soutenir et former les personnels".
Dans le domaine de la formation continue, on peut citer trois spécificités de l’éducation prioritaire : les Carep, les heures de concertation en REP+ et les formateurs +.

Nous avons regroupé sur la même fiche les deux thèmes "Formation des personnels" et " Lien avec la recherche" qui sont souvent liés et qui renvoient le plus souvent aux mêmes circulaires.

La Formation des personnels
"La formation est un élément constitutif de la politique des ZEP", affirmait déjà la circulaire de 1992.
Chaque réforme ou relance du dispositif est l’occasion de réaffirmer cette priorité. C’est particulièrement net en 2013 quand Accompagner, reconnaître et former les personnels devient un des trois axes de travail de la refondation de l’éducation prioritaire et l’une des six priorités du référentiel. Il est vrai que l’on revenait de loin avec la précédente suppression des IUFM !
La refondation de l’éducation prioritaire a été l’occasion également de créer la fonction de formateur REP+. Par ailleurs, le système de la pondération en REP+ va permettre aux enseignants de développer différentes formes de formation au d’auto-formation sur place.
La balle est maintenant dans le camp des ESPE : parviendront-elles à dispenser une véritable formation pédagogique, à l’image de celle prodiguée sans relâche par le centre Alain Savary, au lieu et place d’un enseignement encore trop académique ? C’est en tout cas actuellement le principal enjeu de la refondation de l’éducation prioritaire.

Quant à l’influence de l’éducation prioritaire, elle est difficile à déterminer car on constate au cours de la même période récente la publication de plusieurs textes officiels généraux importants sur la formation des personnels.

Le Lien avec la recherche
Comme on le verra ci-dessous dans les textes officiels, cette thématique se situe à plusieurs niveaux :
- La recherche sur le dispositif de l’éducation prioritaire est depuis longtemps active mais relève plus souvent d’initiatives universitaires que de commandes publiques. Il est vrai que le Ministère dispose de plus d’outils d’évaluation (DEPP, Inspection générale, Cnesco) que d’outils de recherche proprement dits, à l’exception de l’Ifé et là encore du centre Alain Savary.
- La participation de chercheurs et universitaires à la formation des personnels de l’éducation prioritaire. Elle est très fréquente dans les actions de formation organisées par le MEN au niveau national, académique ou local et dans les colloques et séminaires organisés par des mouvements et associations nationales.
- Le suivi et le soutien apporté par des équipes de recherche à des expérimentations de terrain apparaît assez souvent dans les fiches d’Expérithèque, que ce soit en éducation prioritaire ou ailleurs.

L’annonce prévue par Najat Vallaud-BelKacem fin septembre 2016 de mesures pour développer "les liens entre la recherche et le système scolaire au service de l’innovation dans l’éducation" (création officielle du premier "Institut Carnot de l’Education") officialise et renforce cette orientation, sans qu’on puisse dire si l’éducation prioritaire y est pour quelque chose.

 

 

Historique des textes officiels charnières  :

 

L’ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES

- La politique éducative dans les zones d’éducation prioritaires. Circulaire du 07.12.92 (BO du 10 décembre 1992)

Extrait : 6. LES ÉTUDES DIRIGÉES
La réussite scolaire passe, aussi, pour ces jeunes, par le soutien, et le suivi individualisé, dont ils ne bénéficient pas toujours de la part de leur entourage immédiat.
Un programme d’études dirigées sera développé dans les Z.E.P., à l’initiative des inspecteurs de l’Éducation nationale, des chefs d’établissements, sous l’impulsion des inspecteurs d’académie, directeurs des services départementaux de l’Éducation nationale en partenariat avec les collectivités locales.
Ce programme permettra l’accueil des jeunes tout au long de la journée dans le but de leur fournir les aides nécessaires. Il sera articulé sur les actions d’accompagnement scolaire existant dans l’environnement des écoles et établissements. Ce programme est financé par l’Etat et les collectivités locales.

- Mise en place de l’accompagnement éducatif dans les établissements de l’éducation prioritaire. Circulaire du 13.7.07 BO du 19 juillet 2007

Extrait : Afin de favoriser la réussite de tous, il est demandé aux collèges de mettre en place un “accompagnement éducatif” hors temps scolaire. Destiné à partir de la rentrée 2007 à l’ensemble des collèges (publics et privés) de l’éducation prioritaire, et, notamment, des réseaux “ambition réussite”, ce dispositif a vocation à s’étendre à l’ensemble des collèges à la rentrée 2008 et, par la suite, à l’ensemble des écoles, des collèges et des lycées.
D’une durée indicative de 2 heures, cet accompagnement sera organisé tout au long de l’année en fin de journée après la classe, quatre jours par semaine.

- Mise en place de l’accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008 dans les écoles élémentaires de l’éducation prioritaire. Circulaire du 05.06.08 (BO du 19 juin 2008)

Extrait : À partir de la rentrée scolaire 2008, l’accompagnement éducatif sera mis en place dans toutes les écoles élémentaires relevant de l’éducation prioritaire, publiques et privées sous contrat, en particulier celles des réseaux “ambition réussite”.
Entre le temps de l’École et celui de la famille et contribuant à l’égalité des chances entre tous les élèves, l’accompagnement éducatif constitue une offre éducative complémentaire aux enseignements obligatoires ainsi qu’à l’aide personnalisée de 2 heures par semaine offerte aux élèves qui rencontrent des difficultés d’apprentissage et qui sera mise en œuvre dès la rentrée 2008 dans toutes les écoles dans le cadre plus général de la réforme de l’école primaire.

- Généralisation de l’accompagnement éducatif à compter de la rentrée 2008. Circulaire du 5.6.08 (BO du 19 juin 2008)

Extrait : La rentrée scolaire 2007 a vu la mise en place de l’accompagnement éducatif après les cours dans les collèges de l’éducation prioritaire. À partir de la rentrée scolaire 2008, ce dispositif sera généralisé à tous les collèges, publics et privés sous contrat.
Entre le temps de l’École et celui de la famille, l’accompagnement éducatif constitue une offre complémentaire aux enseignements en dehors du temps scolaire. L’accompagnement ainsi offert à tous les élèves volontaires peut s’avérer très profitable aux élèves rencontrant des difficultés, notamment lorsqu’ils ne bénéficient pas chez eux de conditions d’étude favorables. Ce dispositif contribue ainsi à l’égalité des chances entre tous les élèves.

- Deuxième phase du volet éducatif de la dynamique "Espoir banlieues". Circulaire du 28.04.09 (BO du 7 mai 2009)

Extrait : L’accompagnement éducatif, désormais étendu aux écoles élémentaires des réseaux « ambition réussite » et de réussite scolaire, permet à chaque élève volontaire de bénéficier d’un encadrement de son travail personnel tout en lui offrant la possibilité d’une pratique sportive ou culturelle régulière.
Il convient à présent de renforcer la qualité pédagogique des actions mises en place dans les écoles de l’éducation prioritaire et de veiller à la mise en cohérence de l’accompagnement éducatif avec les dispositifs locaux existants (associatifs, municipaux, relevant de la politique de la ville.), pour que les élèves, comme les familles, puissent bénéficier d’une offre élargie, dans l’École ou en dehors.

- Classe de sixième. Accompagnement personnalisé. Circulaire du 27 juillet 2011 BO du 14 septembre 2011

Extrait : La présente circulaire a pour objet de définir les principes et les modalités de l’accompagnement personnalisé en classe de sixième, qui se substitue à l’aide au travail personnel (ATP). L’accompagnement personnalisé s’adresse à tous les élèves. Il concerne en priorité les élèves qui en ont le plus besoin pour répondre à des difficultés, souvent installées de longue date et qui demandent temps et rigueur pour être combattues efficacement. Des actions d’aide méthodologique et d’approfondissement sont proposées en parallèle.
[...] L’accompagnement personnalisé est un temps d’enseignement intégré à l’horaire des élèves, dans lequel tous les professeurs sont invités à s’impliquer.
L’accompagnement personnalisé est mis en place en classe de sixième avec la volonté de renforcer la liaison entre l’école primaire et le collège. Les deux heures qui lui sont consacrées dans chaque division peuvent être traitées conjointement ou séparément (par exemple, une heure à destination de tous les élèves et une heure dédiée aux élèves à besoins spécifiques).

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 4.6.14 (BO du 5 juin 2014)

Extrait : Un accompagnement continu jusqu’à la fin des cours de l’après-midi des élèves de sixième se met en place à compter de la rentrée 2014 dans les Rep+. Cette mesure sera progressivement étendue à tous les Rep+ à compter de la rentrée 2015, puis à toute l’éducation prioritaire. Elle s’adresse à tous les élèves de sixième pour leur meilleure adaptation au collège.
[...] Cet accompagnement se traduira par environ trois heures par semaine d’activités en petits groupes encadrés par des enseignants et/ou des assistants pédagogiques. Il prendra place dans les plages disponibles de l’emploi du temps pour éviter à ces jeunes élèves des permanences sans activités constructives. L’équipe pédagogique veillera à établir des liens entre le dispositif et le reste des cours. Les moyens de l’accompagnement éducatif seront progressivement réorientés vers l’éducation prioritaire dans le second degré (comme ils le sont déjà dans le premier degré) afin de développer cette mesure dans tous les Rep+ et de continuer d’assurer l’accompagnement éducatif en éducation prioritaire. Toutefois, à la différence de l’accompagnement continu, l’accompagnement éducatif reste optionnel pour les élèves et les familles.

Depuis la rentrée 2013, D’Col propose aux élèves de sixième en difficulté, et notamment à ceux relevant de l’éducation prioritaire, un dispositif innovant d’accompagnement personnalisé en français, en mathématiques et en anglais. [...] Pour les élèves concernés, ce dispositif trouvera sa place dans les horaires de l’accompagnement continu.

- Devoirs faits : un temps d’étude accompagnée pour réaliser les devoirs sur le site du MEN

 

L’ACCOMPAGNEMENT ET LA FORMATION DES PERSONNELS
Historique des textes officiels charnières

- La politique éducative dans les zones d’éducation prioritaire. Circulaire du 07.12.92. BO du 7 décembre 1992

Extrait [Note : nous avons sensiblement réduit cet extrait. Voir le texte original] 2. La formation initiale et continue dans les Z.E.P.
La formation est un élément constitutif de la politique des Z.E.P.

2.1. La formation initiale. Les Z.E.P. offrent aux futurs enseignants un terrain riche de situations scolaires et sociales diverses, et d’innovations pédagogiques.
Tous les futurs professeurs au terme de la formation en Institut universitaire de formation des maîtres devraient avoir une connaissance précise des objectifs des Z.E.P. et avoir été sensibilisés aux stratégies pédagogiques et didactiques qui s’y développent. Ils auront eu l’occasion au moins une fois au cours des deux années de formation d’être en contact avec une Z.E.P. selon des modalités propres à chaque I.U.F.M. et compte tenu du potentiel de chaque académie.
Un dispositif d’association entre l’I.U.F.M. et des Z.E.P. doit permettre de définir par contrat les activités les plus aptes à favoriser cette sensibilisation des futurs professeurs : stages en établissement de Z.E.P., actions de formation animées avec des acteurs de Z.E.P., participation de l’I.U.F.M. à des projets Z.E.P., capitalisation d’expériences et d’innovations. [...]

2.2. La formation continue
Celle-ci doit systématiquement faire l’objet d’un des volets du projet de zone et les missions académiques de la formation professionnelle de l’Éducation nationale et les inspecteurs d’académie y répondront de manière prioritaire en donnant un crédit de formation continue de huit journées par année scolaire à chaque enseignant en Z.E.P., sur la durée de chaque programmation Z.E.P., pour le premier et le second
degrés. [...]

Le rôle des Centres de formation et d’information pour la scolarisation des enfants de migrants doit être partout précisé : ceux-ci sont une des ressources dont doivent disposer M.A.F.P.E.N. et I.U.F.M. sans que l’on puisse toutefois leur confier la totalité de cette charge.

2.3. L’articulation des formations initiale et continue
Un plan d’accompagnement des enseignants débutants nommés en Z.E.P. sera mis en place dans toutes les académies par l’I.U.F.M. et la M.A.F.P.E.N. Ceux-ci doivent bénéficier au moins pendant la première année d’un soutien significatif dont les modalités sont à arrêter dans chaque académie.
De plus, les personnels nouvellement nommés dans les établissements en Z.E.P. (personnels d’éducation, personnels enseignants, A.T.O.S. - M.I./S.E.) doivent bénéficier d’une information très complète sur le projet de la Z.E.P., de l’établissement. [...]

Un centre de ressources sur les pratiques en milieux difficiles, en cours de création au sein de l’Institut national de recherche pédagogique, avec le concours de l’université Paris VIII ainsi que de nombreuses autres universités, servira d’appui pour ces actions de formation qui pourront ainsi devenir de véritables programmes d’accompagnement de la politique des Z.E.P.
Ce centre sera, par ailleurs, directement accessible à tous et les recherches et études menées en Z.E.P. par les universités, les I.U.F.M., l’I.N.R.P. et dont le nombre doit être développé, l’alimenteront systématiquement.

 

- Relance de l’éducation prioritaire : élaboration, pilotage et accompagnement des contrats de réussite des Réseaux d’éducation prioritaire. Circulaire du 20.01.99. BO du 28 janvier 1999

Extrait : La formation des équipes doit leur apporter une aide pour réussir avec les élèves dans la classe, pour l’élaboration et le suivi des projets, pour faciliter la mise en commun de pratiques et pour les évaluer ; des groupes d’analyse de pratiques, de recherche-action et des réseaux coopératifs sont de nature à permettre aux équipes d’élargir leur champ de réflexion. Les formations sur place et pluri-catégorielles, faisant appel à des partenaires extérieurs sont privilégiées en raison de leur efficacité reconnue.

 

- Principes et modalités de la politique d’éducation prioritaire. Circulaire du 20.03.06. BO du 6 avril 2006

Extrait : Des modalités d’accompagnement diversifiées et adaptées
Un effort particulier sera engagé en direction des jeunes enseignants. Ainsi les compétences que ceux-ci doivent acquérir en priorité, notamment pour traiter la difficulté scolaire, prendre en compte l’hétérogénéité des élèves dans la transmission des savoirs et exercer l’autorité seront fixées dans le cahier des charges de la formation initiale des maîtres. Par ailleurs, les corps d’inspection territoriaux (IA-IPR et IEN) et les conseillers pédagogiques interviendront spécifiquement auprès des jeunes enseignants et assureront un suivi pédagogique et didactique régulier.

Pour mener à bien leur projet, réguler et évaluer leur action, les équipes des établissements en éducation prioritaire bénéficieront d’un accompagnement renforcé par l’inspection générale et les corps d’inspection territoriaux. Les dispositifs académiques de formation et d’innovation seront également impliqués. Ils auront, en outre, pour mission d’accompagner et de relayer les actions et organisations pédagogiques particulièrement innovantes mises en œuvre dans les établissements participant à l’opération “relever le défi de l’égalité des chances”.

Dans les dix académies qui regroupent le plus grand nombre d’établissements relevant de l’éducation prioritaire, un IA-IPR est désigné pour animer localement cette politique d’appui. Un accompagnement à la formalisation du projet de réseau, du “Contrat Ambition Réussite” et du “Contrat d’Objectifs Scolaires” sera mis en place. L’école supérieure de l’éducation nationale organisera tous les ans une session de formation destinée aux cadres des réseaux “ambition réussite”. Les demandes de formation continue présentées par les équipes pédagogiques des établissements scolaires de l’éducation prioritaire seront inscrites en priorité dans les plans académiques de formation.

 

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14. BO du 5 juin 2014

Extrait :
1. Un référentiel porteur d’orientations partagées
La démarche de refondation a permis d’identifier trois axes majeurs de travail, déclinés en six priorités dans le référentiel pour l’éducation prioritaire.
Mettre les apprentissages des élèves au cœur de l’éducation prioritaire :
- garantir l’acquisition du « lire, écrire, parler » et enseigner plus explicitement les compétences que l’école requiert pour assurer la maîtrise du socle commun ;
- conforter une école bienveillante et exigeante ;
- mettre en place une école qui coopère utilement avec les parents et les partenaires pour la réussite scolaire ;
Accompagner, reconnaître et former les personnels :
- favoriser le travail collectif de l’équipe éducative ;
- accueillir, accompagner, soutenir et former les personnels ;
Piloter l’éducation prioritaire :
- renforcer le pilotage et l’animation des réseaux.

2. La formation
Il s’agit, d’une part, de reconstituer au niveau académique une force de formation qui fait défaut depuis plusieurs années et, d’autre part, de favoriser l’accompagnement dans le réseau même des démarches et travaux en fonction des demandes et des besoins qui devront être formalisés dans le projet de réseau.
Pour reconstituer cette force de formation, les recteurs ont d’ores et déjà désigné, pour la rentrée 2014, 90 formateurs qui suivent une formation de formateurs organisée par la Dgesco, l’Esen et l’Ifé avec l’appui d’universitaires.

 

- Circulaire de rentrée 2016. Circulaire du 13.04.16. BO du 14 avril 2016

Extrait (du passage sur la réforme de l’éducation prioritaire) : Les formations, mises en cohérence aux niveaux départemental et académique, seront conçues à la fois pour diffuser les principes dont le référentiel de l’éducation prioritaire est porteur et pour répondre aux besoins exprimés par les réseaux dans leurs projets. Les formations de réseau inter-degrés seront particulièrement retenues, afin de faire vivre concrètement le cycle 3 et de favoriser la continuité des enseignements. Plus largement, la mobilisation de l’ensemble des personnes ressources pour accompagner les personnels des Rep+, au plus près de leurs préoccupations pédagogiques quotidiennes, dans les temps de formation et de travail collectif, est un enjeu majeur de la refondation de l’éducation prioritaire.

 

Historique des textes officiels généraux :
Eduscol : Tous les textes de référence sur la formation des personnels enseignants et d’éducation

 

LE LIEN AVEC LA RECHERCHE
Historique des textes officiels dédiés :

- Education prioritaire. Circulaire du 01.07.81. BO du 9 juillet 1981

Extrait : Les courts délais qui nous séparent de la rentrée solaire (...) ne vous laissent pas le temps de mener des études détaillées et approfondies sur des critères scientifiques qui vous permettraient une délimitation rigoureuse des zones géographiques, rurales ou urbaines (centres ou banlieues de villes), où vous estimez que des actions éducatives spécifiques se révèlent urgentes et nécessaires

 

- La politique éducative dans les zones d’éducation prioritaire. Circulaire du 07.12.92. BO du 7 décembre 1992

Extrait : De cette façon, comme aussi par des activités de recherche, l’I.U.F.M. contribuera à développer les compétences professionnelles dont les Z.E.P. ont besoin et ce faisant à promouvoir une image positive des situations de travail en Z.E.P.
[...] Ce centre [Alain Savary] sera, par ailleurs, directement accessible à tous et les recherches et études menées en Z.E.P. par les universités, les I.U.F.M., l’I.N.R.P. et dont le nombre doit être développé, l’alimenteront systématiquement.

 

- Relance de l’éducation prioritaire : élaboration, pilotage et accompagnement des contrats de réussite des Réseaux d’éducation prioritaire. Circulaire du 20.01.99. BO du 28 janvier 1999

Extrait : 3 - Identités et "pôles d’excellence"
Pour mobiliser les acteurs et motiver les élèves, seront encouragées au sein des REP, des activités éducatives d’excellence de type sections sportives, classes musicales à horaires aménagés, ateliers de pratique artistique et jumelage avec les institutions culturelles.
Des partenariats avec un établissement d’enseignement supérieur ou de recherche de la même académie ou d’une académie voisine seront activement recherchés (sciences, langues, technologie, etc.).
La mise en place de ces activités est de nature à valoriser et conforter l’identité de ces établissements scolaires.

[...] Les centres de ressources
Le centre de ressources constitue un lieu d’information, de mémoire et de diffusion d’expériences professionnelles, mais aussi un point d’accueil, de conseil, et d’échanges de pratiques. L’échange de pratiques qui a été au cœur des Assises nationales de l’éducation prioritaire constitue le point d’appui le plus efficace pour les équipes pédagogiques. La liaison est assurée avec les travaux de recherche universitaire et les actions de terrain. Ce centre doit apporter tout à la fois une aide à l’analyse de besoins et à la résolution de problèmes, et exercer une fonction de conseil pédagogique et d’aide au projet tout en induisant des recherches-actions et en instituant une veille en matière d’études. Tous les personnels peuvent bénéficier des services de ces centres.
La mise en place progressive de centres de ressources au sein des académies doit se faire dans un esprit de mise en réseau dont le centre Alain Savary de l’Institut national de recherche pédagogique (INRP) constitue avec le Centre national de documentation pédagogique (CNDP) un point d’appui essentiel.

 

- Les pôles d’excellence scolaire dans les ZEP et les réseaux d’éducation prioritaire. Circulaire du 08.02. 2000. BO du 24 février 2000

Extrait : C’est dans ce cadre [des Contrats de réussite] qu’était évoquée la création des pôles d’excellence scolaire visant à développer, dans les ZEP et les réseaux d’éducation prioritaire, des activités éducatives et des partenariats de haut niveau de nature à renforcer les apprentissages et à valoriser l’image des écoles et des établissements : classes ou sections à horaires aménagés (sportives, musicales...) et jumelages ou coopérations durables avec des établissements d’enseignement supérieur, des institutions culturelles, scientifiques, technologiques, des entreprises, etc.

[...] Pour donner le meilleur à leurs élèves, des classes, des écoles et des établissements des réseaux d’éducation prioritaire peuvent faire appel aux gisements d’excellence plus ou moins proches que sont de grandes institutions culturelles (musées, théâtres, opéras...), scientifiques, sportives, des entreprises technologiquement avancées, des établissements d’enseignement supérieur.

 

- Principes et modalités de la politique d’éducation prioritaire. Circulaire du 20.03.06. BO du 6 avril 2006

Extrait : Une convention de partenariat sera signée au plus tard à la rentrée 2007 avec une institution culturelle, un complexe sportif de haut niveau, un laboratoire d’université, un organisme de recherche ou éventuellement avec une personnalité reconnue. Cela permettra d’insuffler un nouvel esprit en développant chez les élèves un sentiment fort d’appartenance et de fierté pour leur établissement et en donnant à chaque réseau une dimension d’excellence.

[...] de même que l’Institut national de recherche pédagogique, avec le Centre Alain Savary, produit, met en perspective et diffuse des travaux de recherche.

 

- Refondation de l’éducation prioritaire. Circulaire du 04.06.14. BO du 5 juin 2014

Extrait : Les évaluations sur échantillon conduites par la Depp permettront de suivre la situation de l’éducation prioritaire en distinguant Rep+ et Rep au niveau national. Ainsi chaque académie pourra-t-elle connaître son évolution. Il appartiendra aux académies, aux départements, aux circonscriptions et aux établissements, avec l’appui des centres d’information et d’orientation, de développer des évaluations pédagogiques et des suivis de cohortes permettant de mieux suivre les parcours et l’évolution des connaissances et des compétences des élèves. Les suivis de cohorte permettent en effet de disposer d’une meilleure image des résultats effectivement obtenus avec les élèves qui passent un temps significatif dans le réseau. L’aide au pilotage et à l’autoévaluation des établissements (APAE), constitue d’ores et déjà un outil de pilotage utile aux collèges qui peut être davantage utilisé.

 

 

Des références documentaires

L’ACCOMPAGNEMENT DES ELEVES

- sur le site OZP :
La rubrique Accompagnement éducatif, Devoirs faits
Le mot-clé Accomp. éduc., Devoirs faits (gr 5)
NAVIG. Accompagnement éducatif à l’école et à la maison, Soutien périscolaire, Remise à niveau

- sur le site du Centre Alain Savary : Le travail personnel

- sur le site Eduscol : L’accompagnement des élèves (mis à jour 2020)

 

L’ACCOMPGNEMENT ET LA FORMATION DES ENSEIGNANTS

- sur le site OZP : le mot-clé FORM. des ACTEURS (TOUT) (gr 4)/
- sur le site OZP : le mot-clé Liaison Recherche/Pratiques (Action loc.) (gr 4)/
- sur le site Education prioritaire : Priorité 5 : Soutenir, former et accompagner les personnels
- sur le site Education prioritaire : Des ressources pour la formation
- sur le site Education prioritaire : Études de référence
- sur le site du Centre Alain Savary : Les ressources du centre. Priorité 5 : Soutenir, former et accompagner les personnels

 

Voir les articles précédents Les ZEP, laboratoire du système éducatif ? (automne 2021)

Répondre à cet article