> AGENDA > Site OZP. Archives d’articles non indexés (2004-2008) > année 2006 > juillet 2006 > 27.07.06 - Le PPRE et l’individualisation de la pédagogie

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

27.07.06 - Le PPRE et l’individualisation de la pédagogie

27 juillet 2006 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du Café pédagogique du 24.07.06 : PPRE : quelles pratiques pour personnaliser l’aide aux élèves ?

Comment personnaliser effectivement les apprentissages des élèves ? Alors que les PPRE (Programme personnalisé de réussite éducative) doivent être mis en place à la rentrée 2006, l’académie de Rennes a réuni en février dernier un séminaire qui apporte de nombreuses pistes aux enseignants et aux équipes de direction.

Fanny de La Haye et Laurent Gourvez, Iufm Bretagne, sont intervenus sur l’individualisation dans l’apprentissage de la lecture.
" Pour une pédagogie adaptée de la compréhension en lecture, certains points doivent être retenus et certaines règles respectées :
proposer des activités axées sur le vocabulaire afin d’accroître le lexique des élèves peut, à terme, améliorer leur compréhension ;
proposer des activités visant à améliorer les capacités d’analyse syntaxique ;
proposer, aux élèves qui en ont besoin, des textes dont les titres constituent de réels résumés peut constituer une aide à la compréhension ;
aider les élèves en difficulté à effectuer des résumés intermédiaires ; alterner les tâches d’évaluation en compréhension : tâches de questionnement (questionnaires oraux ou écrits), de reformulation, de résumé, de rappel, de reconnaissance... ;
alterner les questions littérales et les questions inférentielles ; apprendre aux élèves les procédures nécessaires à la compréhension afin qu’ils se les approprient et les utilisent à bon escient".

Un groupe de travail a réfléchi sur l’individualisation en classe entière et propose des exemples de pratiques ainsi qu’une grille résumant ce qui favorise l’individualisation : une autre gestion du temps scolaire, une autre organisation de la classe, un travail en groupe mais aussi un rapport différent aux programmes.

L’accompagnement du travail personnel en 6ème a mobilisé un autre groupe avec d’intéressantes réflexions sur les difficultés rencontrées du fait des représentations des professeurs, des élèves et des parents. " Un chef d’établissement du Finistère regrette que les professeurs soient « encombrés » par leur expertise de professeur, (et ne se sentent pas capables d’aider des enfants dans une autre discipline que la leur) contrairement aux jeunes étudiants ASEN dont bénéficie son établissement. De plus, elle dit devoir se battre contre élèves et parents qui ne voient pas l’intérêt de la « permanence », car selon eux, elle est un endroit où on ne fait rien.
La transformation de la « Perm » en « Etude » ou « Aide aux devoirs » est la solution qui s’est imposée. . Elle témoigne enfin que pour que les élèves acceptent de rester dans l‘établissement aux heures où ils n’ont pas cours, elle doit lutter pour qu’ils acceptent d’être aidés dans leurs devoirs, dans les murs de l’établissement". Autre obstacle repéré par un IPR, la faible part des compétences transversales dans les textes officiels disciplinaires.

Mais le séminaire propose également des cas concrets de démarche d’individualisation. On peut ainsi découvrir un dossier type de PPRE, des dossiers de suivi d’élèves ayant des difficultés de comportement ou des difficultés scolaires ainsi que les stratégies développées pour y faire face.

Le séminaire

Répondre à cet article