> 10 - AGENDA > 51- Archives > Revue de presse : archiv. 2008-2001 (non classées en rubriques (...) > Revue de presse. Archives 2008 à 2004 > année 2007 > mai 2007 > 01.05.07 - Le collectif « Alerte » demande aux candidats s’ils vont s’attaquer (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

01.05.07 - Le collectif « Alerte » demande aux candidats s’ils vont s’attaquer à la pauvreté

1er mai 2007 Version imprimable de cet article Version imprimable

Extrait du site de l’Uniopss, le 30.05.07 : Eradiquer la pauvreté et l’exclusion

Communiqué de presse du collectif « Alerte » : 37 fédérations et associations nationales de lutte contre la pauvreté et l’exclusion avec l’Uniopss, 26 collectifs inter-associatifs locaux présents dans 14 régions.

Paris le 26 avril 2007

Communiqué de presse

 Lettre ouverte aux candidats

  Eradiquer la pauvreté et l’exclusion

 un objectif central de votre quinquennat ?

En tant que candidat au 2nd tour des élections présidentielles, le Collectif « Alerte » vous demande de vous engager clairement à éradiquer la pauvreté et l’exclusion en en faisant un objectif central de votre action.

En 2000, la France s’est engagée à Lisbonne à éradiquer la pauvreté d’ici 2010. Il s’agit à présent de tout faire pour remplir cet objectif, d’autant qu’en 2008 la présidence française de l’Union européenne devra guider l’Europe.

Ainsi, ALERTE demande de :

1 / Faire respecter les droits fondamentaux de chaque citoyen, français ou étranger présent sur notre territoire :

- Un emploi
>>> Simplifier les dispositifs visant au retour à l’emploi des personnes les plus éloignées du marché du travail ;
>>> Garantir un droit égal pour tous à la formation, l’accompagnement et le tutorat.

- Un logement
>>> Faire adopter les modalités de mise en œuvre du droit au logement opposable par le Parlement, dès le 2ème semestre 2007.

- Des soins de qualité
>>> Fondre l’Aide Médicale d’Etat (AME) dans la CMU ;
>>> Fixer le seuil de la CMUC à la hauteur du seuil de pauvreté.

2 / Reconnaître le rôle dans l’élaboration des politiques publiques tant des personnes défavorisées que des associations.

3 / Intégrer en amont de tout politique une étude sur son impact en matière de pauvreté et d’exclusion.

Le nouveau gouvernement devra rendre compte chaque année devant l’opinion et le Parlement des avancées de votre politique en la matière.

Contacts presse :

Bruno Grouès - 01 53 36 35 47 -

Anne Degroux - 01 53 36 35 06 -

Répondre à cet article