> INEGALITES SCOLAIRES, MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > OUVERTURE SOCIALE > Grandes écoles, universités, entreprises, fonction publ. > Ouverture sociale (Positions politiques et syndicales) > François Hollande propose que 5% des élèves de tous les lycées soient admis en (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

François Hollande propose que 5% des élèves de tous les lycées soient admis en classe prépa. Cela figurait déjà dans la lettre de mission de Nicolas Sarkozy à Xavier Darcos, répond Luc Chatel

28 mars 2012 Version imprimable de cet article Version imprimable

Classes prépas : Hollande avance sur un terrain labouré par la droite

François Hollande a promis lundi 26 mars que les 5 % des meilleurs élèves de chaque lycée auraient leur entrée en classe préparatoire. Directement. Sans passer par la case sélection.

"Le principe est simple : sous la responsabilité des rectorats, les lycées passeront des conventions avec des classes préparatoires pour que leurs 5 % ou 6 % de meilleurs lycéens y aient des places réservées. Si ces derniers le souhaitent, ils trouveront une place dans une classe préparatoire", précise au Monde Bruno Julliard, le responsable de l’enseignement scolaire dans la campagne de François Hollande.

Avec son petit air de reconnaissance du "mérite républicain" et sa philosophie sous jacente du "travailler plus pour réussir mieux", l’ouverture des classes prépas a bien plu côté droite et a pas mal occupé les ministres successifs depuis 2007. Voire même avant, car le premier à avoir mis le doigt sur le scandale des prépas trop bourgeoises est Jacques Chirac.

On est en janvier 2006 et le chef de l’Etat d’alors somme les classes préparatoires aux grandes écoles d’augmenter la proportion d’étudiants défavorisés qu’ils inscrivent. Lors de ses voeux à la presse, le chef de l’Etat demande même que les prépas accueillent d’ici trois ans "un tiers d’élèves boursiers". A l’époque, elles en reçoivent 18 %.

Extrait de blog.lemonde.fr du 27.03.12 : Droite ou gauche . Qui récupérera les meilleurs élèves de prépa

 

Ce sont les « équipes pédagogiques » qui seraient en charge de cette sélection, a déclaré [Manuel Vals], le député de l’Essonne, pour qui cette mesure pourrait s’appliquer « aux bacheliers généraux et technologiques ». « Aujourd’hui, ce sont exclusivement les grands lycées de centre-ville qui préparent les élèves aux grandes écoles », a-t-il dit, souhaitant « casser ce verrou ».

Il a précisé que la proposition s’inspirait d’un « travail » réalisé par l’historien de l’immigration Patrick Weil, et d’une proposition de loi qu’il avait lui-même déposée en 2005 avec Victorin Lurel. Dans ce texte « visant à permettre la diversité sociale dans la composition des classes préparatoires aux grandes écoles et autres établissements sélectionnant leur entrée », les deux députés préconisaient de fixer à 6% le nombre de bacheliers bénéficiaires d’une préparation en terminale et que le mécanisme s’adresse « à tous les lycéens de France ».

Extrait delesechos.fr du 27.03.12 : Présidentielles. Hollande veut 4 à 6% des élèves de terminale en classes prépas

 

La proposition de François Hollande que "4 à 6%" des élèves de terminale de "tous les lycées de France" soient sélectionnés pour aller en classes préparatoires est "déjà mise en place", ont réagi mardi, dans des communiqués séparés, les ministres Luc Chatel et Laurent Wauquiez.

Demandée en juillet 2007 par Nicolas Sarkozy dans sa lettre de mission au ministre de l’Education nationale de l’époque, Xavier Darcos, cette mesure "a été concrètement mise en oeuvre en février 2008 dans la dynamique ’Espoir banlieues’ et elle est en vigueur depuis", selon M. Chatel, l’actuel ministre de l’Education nationale.

Extrait de europe1 du 27.03.12 : Prépas : l’idée de Hollande déjà en place

 

Rappelant ce même courrier, Laurent Wauquiez, ministre de l’Enseignement supérieur, a lui accusé François Hollande de "faire du neuf avec du vieux" et affirmé qu’en ce domaine "les résultats sont là", notamment car les classes prépas "ont vu leurs effectifs augmenter de près de 10% en dix ans".

"Passer de 5% à 6% c’est choisir une solution de facilité qui laissera de côté les classes moyennes modestes", a-t-il ajouté, jugeant que "la véritable mixité sociale en classes préparatoires passe par la promotion des boursiers". "Nous sommes très près de l’objectif de 30%" d’élèves boursiers en prépas, car ce taux est passé "de 17,6% en 2007 à près de 28% cette année", dit-il.

Extrait de lefigaro.fr du 27.03.12 : Lycéens en prépa : déjà fait (Chatel)

 

"Ce qui est mis en avant là, c’est une pro­blé­ma­tique un peu nou­velle qui est appa­rue ces der­nières années, à savoir qu’il existe une très grande inéga­lité sociale, bien sûr cha­cun le sait, mais aussi ter­ri­to­riale en matière d’accès aux classes pré­pa­ra­toires", a déclaré Philippe Tournier, patron du SNPDEN, sur RTL.

Avec les dis­po­si­tifs créés depuis quelques années, un élève sco­la­risé dans un lycée de ban­lieue "a des chances supé­rieures à la moyenne d’accéder aux classes pré­pa­ra­toi­ress aujourd’hui. En revanche, celui qui habite une petite com­mune ou une sous-préfecture loin de tout a des chances beau­coup plus faibles", a-t-il ajouté.

Extrait de Vousnousils du 27.03.2012 : Accès en classe prépa : les proviseurs évoquent les inégalités territoriales

 

"Vous permettrez par ailleurs aux 5% des meilleurs élèves de chaque établissement scolaire de rejoindre, s’ils le veulent, une classe préparatoire aux grandes écoles ou un établissement bénéficiant d’un statut de grand établissement ou d’université technologique. Ce dispositif constituera un puissant vecteur d’égalité des chances, un outil d’émulation au sein des établissements et donnera au baccalauréat un nouvel intérêt."

La lettre de mission du 5 juillet 2007 de Nicolas Sarkozy à Xavier Darcos

 

Autres références (OZP)

Charte pour l’égalité des chances dans l’accès aux formations d’excellence (entre lycées, grandes écoles et universités

 

Une circulaire sur les classes « prépas » dans laquelle on ne parle pas de l’un des engagements du Plan banlieue : la proposition d’inscription à 5% des meilleurs élèves de tous les lycées

 

Dans l’Education, François Hollande souhaite que "toutes les classes préparatoires (accueillent) un enfant venant des banlieues".

La proposition faite à Marseille par François Hollande le 16 mars 2012

 

Classes prépas : une idée difficile à appliquer
[...] Le caractère obligatoire de la mesure ser pourtant difficile à appliquer, puisque les candidatures des élèves sont individuelles
(Le Monde du 28.03.12, p. 4)

Répondre à cet article