> 5 - Education prioritaire > POSITIONS > Positions politiques (ZEP) > Présidentielle. Emmanuel Macron, interviewé par La Voix du Nord : "diviser (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Présidentielle. Emmanuel Macron, interviewé par La Voix du Nord : "diviser par deux le nombre d’élèves par classe en CP et CE1 dans ces zones "qui sont le coeur du problème"

13 janvier Version imprimable de cet article Version imprimable

Additif du 16.01.17 :
Candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron veut faire du primaire la priorité, surtout dans l’éducation prioritaire. Il souhaite ainsi "12.000 instituteurs de plus" en REP et REP+

Emmanuel Macron appelle à un “sursaut” en matière d’éducation. Interviewé par La Voix du Nord, le candidat à l’élection présidentielle du mouvement En Marche évoque les enquêtes PISA et TIMMS. Pour lui, le système scolaire français est “aujourd’hui largement en échec”, mais il serait possible de “rattraper le retard de la France” en 10 ans, à condition “d’avoir une mobilisation générale”. [...]

[...] Une « discrimination positive territoriale »
L’ancien ministre de l’économie (2014-2016) souhaite se concentrer en particulier sur les zones d’éducation prioritaire. Pour lui, la carte des REP et REP+ redéfinie en 2014 est “insuffisante”. En outre, estime-t-il, “n’enlever que 3 ou 4 élèves par classe n’a pas beaucoup d’impact.”

Emmanuel Macron prône un passage à une “discrimination positive territoriale”. Il faudrait, selon lui, “diviser par deux” le nombre d’élèves pour le CP et le CE1 dans les REP et REP+. Ce qui concernerait au total 6000 classes, soit “12.000 instituteurs de plus”. Selon le candidat d’En Marche, ces 12.000 profs de plus seraient “pour partie des créations de postes”, et pour partie “des embauches qui restent à faire” sur les 60.000 programmés pour le quinquennat Hollande. [...]

Extrait de vousnousils.fr du 16.01.17 : Education prioritaire. Emmanuel Macron veut doubler les classes de CP-CE1

 

[...] La difficulté se concentre dans les quartiers d’éducation prioritaire.

[...] Il faut dans ces zones, pour le CP et le CE1, diviser par deux le nombre d’élèves par classe.

[...] Nous envoyons par ailleurs dans ces endroits difficiles les plus jeunes enseignants, qui n’ont pas choisi d’aller là-bas. Le cœur du problème est dans ces zones.

[...] Le fait d’être passé dans une REP ou REP+, ce doit être comme “avoir fait campagne” dans l’armée.

[...] Par ailleurs, je propose de créer un service sanitaire de trois mois : les étudiants en santé iront en REP et REP+ pour faire de la prévention médicale.

[...] Le public et le privé doivent se développer dans ces REP.

Extrait de lavoixdunord.fr du 12.01.17 : Macron invite les socialistes à le rejoindre

 

Sur le site OZP, une recherche sur le mot macron

Présidentielles :
Voir le mot-clé Politique (colonne de droite de la page d’accueil)
ou bien
la rubrique Positions politiques (ZEP) (menu déroulant colonne de gauche de la page d’accueil)

Répondre à cet article