> 5 - Pédagogie en ZEP > Actions pédagogiques A L’ECOLE ELEMENTAIRE > Français et langues (Ecole) > Des écoles prioritaires à Paris, Etaples, Lyon, Nice parmi les lauréats du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Des écoles prioritaires à Paris, Etaples, Lyon, Nice parmi les lauréats du concours partenarial "Portraits pluriels" organisé par le SNUipp

22 mai Version imprimable de cet article Version imprimable

Concours Portraits pluriels : Quand la classe coopère

Partir à la découverte consciente de l’être ensemble, c’est un peu ce que demandait le concours Portraits pluriels imaginé. Cette année encore, les enseignants ont réalisé une avalanche de chefs d’oeuvre, tous plus originaux les uns que les autres. Une école de Soustons (Landes) remporte le premier prix.

Comment faites vous ? Chaque année le concours organisé par le Suipp , en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France (BnF), Les Éditions L’École des loisirs, Les Éditions Acte Sud Junior, Rue du Monde, La Ligue de l’enseignement, la Ville de Paris et le Café pédagogique, est un moment de découvertes extraordinaires pour le jury. Des centaines d’oeuvres très différentes, mêlant travaux d’écriture et expression artistique, de la maternelle aux classes spécialisées du collège, se côtoient. Comment choisir les meilleures ?

Le concours

[...] Parmi les 8 seconds prix, Clémence Mesnard , a carrément fait parvenir une installation en participation au concours. Réalisé pa r les élèves de Cm2 de l’école REP du Boulevard Berthier à Paris, son travail associe des travaux d’écriture, une installation artistique et un film.

"On s’est demandé ce qui fait qu’on est un groupe et pas seulement des individus", explique Clémence Mesnard. On a cherché ce qui régule le groupe, ce qui caractérise la classe et aussi comment exprimer l’originalité de chacun".

La puissance du groupe
Ca nous vaut un remarquable film sur l’amitié où les élèves utilisent leurs écrits et une installation qui symbolise la classe avec des individus au centre et les règles du vivre ensemble qui tiennent le groupe. Le travail a été accompagné par Isabelle Bobillot, professeure d’arts plastiques de la ville de Paris et par Gülden Dürmaz, une réalisatrice de la Maison du geste et de l’image.

"Ils ont vu la puissance du groupe", explique Clémence Mesnard. "Souvent ils abandonnent vite. Là ils ont vu le temps que ça prend de faire quelque chose. Ils se sont rendus compte qu’on travaille mieux à plusieurs et qu’il faut de la patience et de la rigueur. Clémence Mesnard insiste aussi sur une autre dimension précieuse en rep : "on a eu besoin des parents qui se sont impliqués dans ce que fait l’école".

Le jogging d’écriture de Clémence Mesnard

Extrait de cafepedagogique.net du 31.03.17 : Concours Portraits pluriels : Quand la classe coopère

 

Portraits pluriels : les classes lauréates

snuipp.fr dévoile la liste des lauréats du concours « Portraits pluriels ». Un palmarès difficile à établir par un jury qui félicite toutes les classes qui se sont engagées dans cette aventure.

Près de deux cents classes ont participé cette année au concours organisé par le SNUipp-FSU en partenariat avec la BnF, la Ligue de l’enseignement, la ville de Paris, les éditions de jeunesse Actes Sud junior, L’école des loisirs, Rue du monde et le Café pédagogique autour des « Portraits pluriels ». De belles découvertes, de l’émotion, de la fierté à voir ce que les élèves, leurs maîtres et leurs maîtresses ont fait de notre proposition de création. [...]

- Autre école prioritaire parmi les 8 seconds prix :
• L’école élémentaire [REP+] René Cassin à Nice, classe de CM2 de M. Luigi

- 2 écoles prioritaires parmi les 15 prix « Coups de coeur » du jury :
• École maternelle [REP] Jean Mermoz A à Lyon (69), classe de MS/GS de Mme Mekderian
• École élémentaire [REP] Jean Moulin à Étaples (62), classe de CM1 de Mme Farah-Gillet

Diaporama des portraits lauréats

Extrait de snuipp.fr du 31.03.17 : Le palmarès du concours Portraits pluriels

 

Voir le mot-clé
Concours, Semaine de...

Répondre à cet article