> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > ETUDE UNIVERSITAIRE > La psychosociologue Joëlle Bordet mène une enquête dans plusieurs villes sur (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

La psychosociologue Joëlle Bordet mène une enquête dans plusieurs villes sur la façon dont les jeunes des quartiers perçoivent les enjeux du monde à venir (la Gazette)

25 avril 2018 Version imprimable de cet article Version imprimable

« Les jeunes des quartiers populaires se posent de plus en plus tôt la question de leur identité »

Comment renforcer l’esprit critique des 16-30 ans dans les quartiers populaires ? La psychosociologue Joëlle Bordet s’est rendue dans plusieurs villes de France avec le soutien du CGET pour interroger le rapport des jeunes à la mondialisation, mais également analyser la représentation de la place qu’ils occupent dans la société française. Entretien.

Comment les jeunes des quartiers populaires voient-ils les enjeux du monde à venir ? Comment se présentent-ils aux autres ? La psychosociologue Joëlle Bordet a dirigé un projet d’enquête dans six villes françaises, Nantes, Villiers-le-Bel, Strasbourg, Gennevilliers, Échirolles pour interroger plus de 300 jeunes sur ces thématiques. Elle poursuit actuellement ce travail avec des jeunes dans des zones rurales.
Comment ce travail a-t-il débuté ?

Cette étude a commencé au quartier de la Meinau à Strasbourg en 2014. Après le départ de plusieurs jeunes pour rejoindre Daech, un imam et éducateur m’a contacté pour discuter de ce qu’il était possible de faire. J’ai ensuite parlé d’une ébauche du projet à Gennevilliers et à Échirolles. Cela n’est pas bien passé : « Encore une fois, ce sont les jeunes des quartiers populaires qui vont être perçus comme dépourvus d’esprit critique », m’a-t-on répondu.

Extrait de lagazettedescommunes.com du 24.04.18 Les jeunes des quartiers populaires se posent de plus en plus tôt la question de leur identité

Répondre à cet article