> 5 - TYPE DE DOCUMENT, ACTEUR, POSITION - PROTESTATION > TYPE DE DOCUMENT > TEXTE OFFICIEL > Etablissements des savoirs fondamentaux : contre la disparition des (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Etablissements des savoirs fondamentaux : contre la disparition des directeurs d’école. Une tribune dans le Monde de Sébastien Rome et Sylvie Plane

12 mars Version imprimable de cet article Version imprimable

Education nationale : « Contre la disparition du service public de proximité de l’école »
TRIBUNE
Sébastien Rome
Directeur d’école et élu municipal à Lodève (Hérault)

Sylvie Plane
Professeure émérite de sciences du langage, ancienne vice-présidente du Conseil supérieur des programmes (CSP)

Dans le projet de loi « pour une école de la confiance » de M. Blanquer, « s’est glissée une mesure qui rompt le lien entre l’école et la commune », jugent dans une tribune au « Monde » Sébastien Rome, directeur d’école et Sylvie Plane, chercheuse, interpellant sénateurs et maires.

[...] Absence des directeurs et directrices d’écoles élémentaires
Il complique de plusieurs façons le financement des écoles : celles-ci seront de facto administrativement rattachées au département ; la carte des écoles du bassin de recrutement du collège ne recoupe que partiellement celle des communautés des communes ou des agglomérations ; les maires verront leurs compétences marginalisées car ils ne siégeront que dans un vaste conseil d’administration où ils ne seront qu’un élu parmi d’autres.

Défendue par Jean-Michel Blanquer, « L’école de la confiance » est un terrain d’affrontements
Il est à prévoir que les économies, qui sont la vraie clé de cette mesure, se manifesteront par « l’optimisation » des moyens au niveau du bassin, affaiblissant par là encore plus l’échelon local. Autre preuve de l’absence de considération envers l’échelon local : l’article n’envisage même pas que soient consultés les conseils d’école et conseils d’administration, où siègent pourtant les représentants des personnels et des familles.

Plus grave encore, ce texte fait disparaître comme par un coup de baguette magique les directrices et directeurs d’écoles élémentaires et plus d’un siècle de l’histoire de notre école républicaine, laïque et populaire. Le principal du collège se verra attribuer les compétences de directeur d’école, devenant ainsi l’unique directeur de toutes les écoles du bassin de recrutement de son établissement.

Extrait de lemonde.fr/idees du 12.03.19 : Education nationale : « Contre la disparition du service public de proximité de l’école

Répondre à cet article