> 7 - DISPOSITIFS, VIE SCOLAIRE, ÉVALUATION... > Socle commun et Compétences > Socle et compétences (Dossiers) > Depuis 6 ans, un collège (hors éducation prioritaire) et des écoles de la (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Depuis 6 ans, un collège (hors éducation prioritaire) et des écoles de la Vienne pratiquent l’école du socle (le Monde)

30 avril Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans un collège de la Vienne, des écoliers « jouent dans la cour des grands »
A L’Isle-Jourdain, deux classes de l’école élémentaire ont élu domicile au sein du collège René-Cassin. Un exemple de rapprochement que la loi Blanquer, examinée en commission au Sénat à partir du 30 avril, propose de développer.

[...] A raison de six heures par semaine, cette classe de CM1-CM2 participe ainsi à des cours (sciences physiques, français, anglais, etc.) en co-intervention dans le cadre du rapprochement entre l’école et le collège amorcé il y a six ans.

« Le dispositif permet de les familiariser avec les matières, le rythme des cours et l’organisation du collège. La marche à franchir en 6e est alors moindre », résume Marie Teulière, la principale du collège en faisant le tour du propriétaire.

Les deux classes de CE1-CE2 et CM1-CM2 de l’école élémentaire résident désormais au sein du collège

Mais à L’Isle-Jourdain, cette expérimentation de « l’école du socle », qui promeut la continuité des apprentissages du CP à la 3e, a passé un nouveau cap en septembre 2018.

A la fin du cours, Elina, Hugo, et Clément retourneront dans leur école située… un étage au-dessus. Les deux classes de CE1-CE2 et CM1-CM2 de l’école élémentaire résident désormais au sein du collège. « Pôle éducatif : collège & élémentaire », affiche un panneau devant le bâtiment qui a vu défiler plusieurs élus locaux et journalistes depuis la rentrée.

Il faut dire que le dispositif prend une résonance particulière dans le contexte de l’examen de la loi Blanquer en commission au Sénat. Son très débattu article 6 quater prévoit la possibilité pour les collectivités de regrouper juridiquement écoles et collège dans des établissements publics des savoirs fondamentaux (EPSF).

Baisse démographique
En regroupant physiquement les deux entités, l’Isle-Jourdain fait donc office de précurseur, et pousse la logique au-delà de ce que prévoit la future loi. Dans l’aile du bâtiment où se trouvent les deux salles réservées à l’école, les cartables aux couleurs de la Reine des neiges, des Pokemon ou des Transformers, accrochés sur des patères nominatives comme dans n’importe quelle école, sont venus égayer le couloir. De même que, dans la cour, de grosses jardinières fluo et des pergolas délimitent le royaume des petits.

La suite est réservée aux abonnés.

Extrait de lemonde.fr du 29.04.19

Répondre à cet article