> INEGALITES SCOLAIRES (et Lutte contre les) > Enseignement spécialisé et Ecole inclusive > Les parents d’élèves du collège REP Jean Jaurès de Cransac (Aveyron) demandent (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Les parents d’élèves du collège REP Jean Jaurès de Cransac (Aveyron) demandent la prise en compte des élèves ULIS dans les seuils d’effectifs et rappelle les 100% de succès au brevet

7 novembre Version imprimable de cet article Version imprimable

Cransac. Collège : la lettre ouverte des parents d’élèves au sujet des élèves ULIS

Par cette lettre ouverte adressée À Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, À Monsieur le Recteur de l’académie de Toulouse, À Madame la Directrice Académique des Services de l’Education Nationale, Sylvie d’Ivernois représentante des parents d’élèves du Collège de Cransac, réagit sur le non-comptage des élèves ULIS.

[...] Dois-je vous rappeler que le bassin Decazevillois est en Zone d’Education Prioritaire et qu’il connaît une concentration de difficultés sociale et économique, et que ses établissements scolaires accueillent un grand pourcentage d’élèves issus de familles défavorisées !

Je sais que la plupart des collèges ayant un dispositif ULIS rencontrent les mêmes difficultés. J’incite leurs parents d’élèves à se mobiliser afin que vous preniez conscience de l’impact néfaste de vos décisions. Ce sont les parents d’élèves de nos collèges qui sont en réseau d’éducation prioritaire qui s’adresse à vous, c’est le bassin Decazevillois qui vient à vous. Mais qu’en sera-t-il lorsque tout l’Aveyron réagira ? Une des obligations de l’état n’est-elle pas elle pas d’offrir la meilleure qualité d’enseignement à tous nos enfants ? Et malgré toutes ces difficultés j’ai éprouvé une grande fierté lorsque j’ai appris que le collège Jean-Jaurès de Cransac était le seul du département à avoir obtenu 100 % de réussite au brevet des collèges pour l’année 2018/2019. Je remercie les équipes pédagogiques et éducatives parfois épuisées qui sans relâche et sans compter le temps passé avec chaque élève de la 6e à la 3e, ont œuvré avec un seul objectif ; celui de la réussite.

Extrait de ladepeche.fr du 15.10.19

Répondre à cet article