> INEGALITES SCOL., MIXITE SOCIALE, PAUVRETE, ETHNICITE, OUVERTURE (...) > OUVERTURE SOCIALE > Grandes écoles, universités, entreprises, fonction publ. > Ouverture sociale (Dossiers) > L’enseignement catholique veut s’ouvrir aux étudiants boursiers

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

L’enseignement catholique veut s’ouvrir aux étudiants boursiers

21 décembre 2019 Version imprimable de cet article Version imprimable

L’enseignement catholique veut s’ouvrir à tous les étudiants
Le réseau national de l’enseignement privé catholique (RenaSup) a signé, mi-décembre, une convention avec le ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation. Objectif : harmoniser les règles qui s’appliquent aux établissements sous contrat et promouvoir l’ouverture sociale prônée par l’enseignement catholique.
L’enseignement catholique aspire à plus d’éclectisme parmi ses étudiants  ! RenaSup (Réseau national de l’enseignement supérieur privé de l’enseignement catholique) a souhaité mettre un coup de projecteur sur les actions qu’il mène en matière d’ouverture sociale.

"Nous souffrons d’un défaut d’image, d’une méconnaissance, constate Jean-Marc Petit, délégué général de RenaSup. Certains parents et étudiants appliquent une forme d’autocensure quand il s’agit de l’enseignement privé. Il existe des idées reçues, en matière de frais de scolarité notamment, que nous souhaitons briser. Beaucoup d’élèves boursiers ou de conditions modestes ont de gros freins psychologiques à s’orienter vers nos formations, pensant que ce n’est pas fait pour eux, qu’ils ne disposent pas des moyens pour intégrer nos établissements. Nous souhaitons coûte que coûte leur dire que c’est faux  !".

Engagements en faveur des élèves boursiers [...]

Extrait de letudiant.fr du 19.01.20

Répondre à cet article