> EDUCATION PRIORITAIRE > EDUC. PRIOR. Films et émissions grand public > Emissions grand public sur l’EP et les quartiers > Education : 12 élèves par classe est-il possible ? Emission Rue des écoles du (...)

Voir à gauche les mots-clés liés à cet article

Education : 12 élèves par classe est-il possible ? Emission Rue des écoles du 21.05.17, 59 min.

21 mai 2017 Version imprimable de cet article Version imprimable

Education : 12 élèves par classe est-il possible ?
59 min.
À retrouver dans l’émission
RUE DES ÉCOLES par Louise Tourret

Jean-Michel Blanquer, le nouveau ministre de l’Education, pourra-t-il obtenir un consensus sur ce chantier prioritaire des REP et des REP+, parmi les engagements-phare d’Emmanuel Macron durant la campagne ?

Un maître d’école corrige les exercices d’écriture d’un petit groupe d’écoliers du cours préparatoire (CP) dans une école de la banlieue de Saint Etienne, 29/11/2010
Un maître d’école corrige les exercices d’écriture d’un petit groupe d’écoliers du cours préparatoire (CP) dans une école de la banlieue de Saint Etienne, 29/11/2010 • Crédits : PHILIPPE DESMAZES / AFP - AFP
Une promesse a été faite pendant la campagne, c’est aujourd’hui celle du Président et celle de son Ministre de l’éducation : améliorer le niveau en CP et à l’entrée en sixième. Au cœur de cette promesse : l’école primaire, et plus particulièrement, l’école élémentaire et la classe de CP. Tous ceux qui ont suivi la campagne se souviennent du projet de limiter le nombre d’élèves à 12 par classe - du moins pour les CP de REP , c’est-à-dire l’éducation très prioritaire. Cela devrait être mis en place rapidement.

Nous allons nous intéresser de près à cette proposition et essayer de dresser un état des lieux global de l’école primaire avec Nathalie Mons et au plus près de la réalité des professeurs des écoles et des élèves avec Véronique Decker.

Nathalie Mons : En France les enseignants sont trop isolés. A l’étranger ils sont aidés par la formation continue, en mathématiques ou dans leur langue nationale. L’institution devrait se mettre au service des enseignants.

Après la communication politique, l’enjeu c’est la mise en place de politiques publiques fortes et efficaces.

Véronique Decker : La promesse de l’école publique c’est l’émancipation. Sortir de sa culture d’origine pour accéder à d’autres visions du monde. La réussite renvoie une image déformée, l’important c’est d’être capable de vivre ensemble et de trouver une place, pour éviter un monde de gagnants et de perdants

L’actualité de l’éducation avec Catherine de Coppet, journaliste à l’Etudiant

- Nouveau gouvernement, avec l’arrivée aux ministères deux figures de l’enseignement supérieur : Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale et Frédérique Vidal, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

- L’avenir du dispositif "plus de maîtres que de classes"(PDMQDC) - Pétition Pour la pérennisation du dispositif PDMQDC

- La contestation du tirage au sort décidé à l’entrée de certaines licences… Pétition "Le hasard ne décidera par de mon avenir", lancée par la FAGE et d’autres syndicats étudiants

- Data scolaire et usage des GAFAM - Artice du Café pédagogique : Numérique : Le ministère ouvre l’Ecole à Google ?

- Comment changeriez-vous le bac ?

- UNICEF : appel au nouveau gouvernement pour une politique globale de l’enfance et de la famille

Focus : Portrait de Jean-Michel Blanquer par Marie-Caroline Missir

BIBLIOGRAPHIE
L’école du peuple
Véronique Decker
Libertalia, Paris, 2017

Trop classe ! : enseigner dans le 9-3
Véronique Decker
Libertalia, Paris, 2016

INTERVENANTS
Véronique Decker
institutrice, directrice d’une école élémentaire à Bobigny, auteure
Nathalie Mons
Présidente du Conseil national de l’évaluation du système scolaire (Cnesco), professeur de sociologie à l’université de Cergy-Pontoise
Francette Popineau
co-secrétaire générale et porte-parole du SNUipp-FSU.
Christophe Brunelle
enseignant, soutien du mouvement "En marche"
Marie-Caroline Missir
directrice de la rédaction du magazine et des sites internet "L’Etudiant"

Extrait de franceculture.fr du 21.05.17

Répondre à cet article